Actualité Xbox 360
Xbox One Manette Controller head 1

Xbox One : un employé de Microsoft s'exprime sur la mise en place des DRM

par
Source: Microsoft News

Pourquoi et dans quel but Microsfot a mis en place les DRM ?

Il y a maintenant deux jours de cela, Microsoft, par le biais de Don Matrick (le directeur de la branche Xbox chez Microsoft), annonçait sur le site Xbox Wire la fin de sa politique concernant les DRM. Ces mesures comme la connexion obligatoire, l'impossibilité de revendre ses jeux, ont fait l'effet d'une bombe dans le petit monde des jeux vidéo. Cependant, personne ne savait pourquoi le géant Microsoft avait mis en place les DRM ? Pour brider les utilisateurs ? Gagner toujours plus d'argent ?

Un employé de l'entreprise, sous couvert d'anonymat, s'exprime à ce sujet, répondant par la même occasion à de nombreuses questions que se posaient les joueurs.

La connexion obligatoire :

Il est 4 heures du matin et je suis toujours debout, il y a quelques heures, nous chez Microsoft avons revu notre politique d'infrastructure Toujours-Connecté et nos rêves à la baisse. J'ai fait partie de l'équipe qui a créé la totalité des mécanismes de l'infrastructure des points de vente, je dois dire que je suis extrêmement triste de le voir supprimé [NDLR : le Toujours-Connecté]. Mais le consommateur sait ce qui est le mieux, je ne peux blâmer personne à part nous, ici à Microsoft.

Nous n'avons pas assez bien expliqué les bénéfices venant avec ce nouveau modèle. Nous avons passé bien trop de temps à nous battre contre les opinions négatives que beaucoup de gens dans les médias ont faites. Je sens que si nous avions passé moins de temps dessus et plus à expliquer les superbes fonctions que nous avions créées et celles en cours de création, joueurs et médias auraient adopté notre vision des choses. Cela dit, nous avons senti que nous aurions perdu plus d'utilisateurs que nous en aurions gagnés. Nous avons 48 millions de joueurs connectés près de 24 h par jour. C'est plus que n'importe lequel de nos concurrents et encore bien plus que Steam. Les personnes que nous aurions laissées derrière nous auraient sûrement rejoints quand ils auraient vu quels avantages la plateforme avait à leur offrir.

Mais comme je l'ai dit précédemment, nous chez Microsoft, nous sommes les seuls à blâmer pour avoir échoué à convaincre ceux qui hésitaient à croire en notre système. Microsoft est peut-être une grosse compagnie, mais nous dans le département Xbox nous avons toujours été là pour les joueurs. Tout ce que l'on a fait a été pour eux.

L'employé de Microsoft apporte des précisions notamment quant à la mise en place de la connexion obligatoire. Avec 48 millions de membres connectés au Xbox LIVE, il est certain que le géant de l'informatique ne s'attendait pas à de tels retours négatifs des joueurs. Néanmoins, la possibilité de ne pas pouvoir jouer à ses jeux sans être connecté à internet a rebuté beaucoup de joueurs. Ces mesures ont été vues par les adeptes des jeux vidéo comme une punition. Une punition qui touchait tout le monde à cause de l'impact du piratage et du marché de l'occasion. Mais est-ce qu'il y aurait quelques avantages à la mise en place des DRM ? À qui ces limitations seraient bénéfiques ? À l'industrie vidéoludique ou les joueurs auraient-ils aussi trouvé un intérêt à ce système ? Le salarié poursuit :

Le marché de l'occasion :

Tandis que les éditeurs ne sont jamais venus nous voir pour nous dire : « nous voulons que vous fassiez quelque chose à propos des jeux d'occasion. », nous avons pu les entendre dans leurs voix et le lire lors des nombreuses présentations en public. Le marché de l'occasion est en train de les tuer à petit feu. Et chaque action pour stopper l'hémorragie a été très mal accueillie par la communauté. J'admets que les Pass Online n'ont pas été très bien reçus ni très bien implantés, mais s'ils avaient eu le temps de murir, ils auraient pu se transformer en quelque chose de très intéressant comme les DLC (nous sommes passés de l'armure pour cheval inutile à des Seasons Pass incroyables pour Borderlands 2 !). Le développement de jeux vidéo engrange des pertes par définition, et il n'y a qu'un flux de rentrée d'argent, c'est vendre au joueur. Beaucoup de joueurs ne le réalisent pas lorsqu'ils achètent un jeu de seconde main.

C'est impossible de continuer de créer des expériences dignes du cinéma avec les coûts actuels sans donner quelque chose en retour. C'est parce que les joueurs veulent les jeux les plus vendus et les plus vendus sont des blockbusters, les mieux notés sont des blockbusters, les plus aimés sont des blockbusters. Comment les développeurs peuvent-ils continuer à créer ces expériences si le consommateur refuse de les soutenir ? Beaucoup diront que le système actuel ne fonctionne pas, mais je ne suis pas d'accord. Le système actuel approche de la rupture, c'est le marché de l'occasion qui l'est, mais peu importe. Je pense vraiment que nous, Microsoft et les éditeurs, aurions pu parcourir un long chemin en éduquant les joueurs. Mais encore, c'est nous qui les avons déçus et nous en somme désolés.

Il y a quelques semaines, le père de la série Gears of War, Cliff Blezinski, avait tenu le même discours contre le marché de l'occasion en déclarant que de nombreux studios étaient en difficulté à cause de cela. Il soutenait aussi la politique de Microsoft à l'égard des DRM. Mais les studios et les éditeurs ne communiquent que très peu sur leurs  problèmes financiers.

Malgré tout, il ne faut pas oublier que les jeux d'occasion sont aussi une source de revenus pour les petites boutiques de jeux vidéo et qu'elles connaissent aussi de nombreuses difficultés, comme en témoigne la fermeture de GAME dans l'hexagone.

C'est pourquoi le géant Microsoft a tenté de trouver un équilibre pour satisfaire tous les acteurs du monde vidéoludique, à savoir : les développeurs, les éditeurs, joueurs et les distributeurs. Toutefois, ce système n'aurait été applicable à grande échelle que pour les jeux dotés d'un support physique. La firme de Redmond avait en effet annoncé que les jeux dématérialisés ne pouvaient être donnés qu'une seule fois. Cela n'aurait pas été rentable pour les éditeurs de jeux qui ne proposent leurs titres qu'en version téléchargeable, puisque ceci limiterait leurs revenus.

Xbox-One-console-hardware (1)

Commenter 31 commentaires

Avatar de l’utilisateur
Jaiden
Je trouve surtout qu'il brasse de l'air et il fait à moitié peur. On sent le mec qui veut convaincre pour se principe dans le long terme. Dire que la pass online aurait été une superbe chose ainsi que les season pass faut arrêter. Je comprend mieux le côtés DLC tout de même. Mais faut arrêter, comme l'a dis un mec de chez Rockstar, suffit de faire de la qualité pour amener les joueurs à toujours être là Day One. Après faut aussi faire en fonction de chacun. Y en qui ne peuvent pas mettre jusqu'a 50€ dans un jeu. Y en a qui joue pour joue et revendent pour pouvoir continuer à jouer ou bien parce qu'une fois fini, c'est fini. Alors ce chère monsieur avait sans doute une opinion différente, mais très peu défendable au vu des studios qui râlent (EA, Activision) et d'un MS qui ne peut pas oublier qu'on ne veut être prix en otage par le net.
Signaler Citer
Avatar de l’utilisateur
iradier26
=D j avais pas vue le partage de jeux comme sa et du coup j en vois vraiment pas l utilité.
Je pensais que les 10 personne choisis pouvais accédé au jeux 24h sur 24 sans limitation et en même temp que le joueur principal pour évité que plusieurs membre d une famille n est pas a acheté plusieurs fois le même jeux mais en fait se truc n est q une demo =D la blague...
Autan le testé chez sois avec ces membre.

De plus cette homme comme le dit si bien @Jaiden "Brasse de l air."
Le principe d achat et de revente est normal a se prix la sérieusement 70 euro un jeux et ils veulent en-péché de l échangé ou de le revendre pour en acheté un autre etc...

J aurais été d accord pour la bride de l occasion (dans le sens qu ils se font du frique sur la revente) a une seul condition: pas de connexion h24, possibilité d échangé ou de prêté les jeux avec éventuellement une duré limité de 10 jours tous les 10 jours par exemple, et que les jeux sois moin chère a la base de au moin 15 a 20 euro ou au pire des compensation comme des jeux ou dlc gratuit etc...Mais la les joueurs étaient clairement pénalisé sans aucune compensation.
Ils ont bien fais de revenir en arrière ;)
Signaler Citer
Avatar de l’utilisateur
hes59
Le cinéma,américain entre autre,ne connait pas la crise.Est ce pour autant que nous ne pouvons pas vendre ou donné son Blu-ray ou DVD?
Non,parce qu'ils se font immensément de fric,et l'industrie du jeu aussi sauf qu'ils n'en n'ont pas assez.
Si ils auraient réussis leurs coups,pensez vous que les autres industrie(cinéma,automobile etc...)auraient fait pareil?
Moi je pense que oui.
Signaler Citer
Avatar de l’utilisateur
eSkYcHo
Le gars qui brasse de l'air en essayant de vendre ces conner1es comme si nous avions perdu quelque chose de génial. En plus, il veut nous faire culpabiliser parce qu'il a travaillé "comme un acharné" sur une belle -mot censuré- pour la firme et pour brosser les éditeurs dans le sens du poil.
Heureusement que nous ne sommes pas dans un talk show américain car nous entendrions: "flinguait-le !"
Signaler Citer
Avatar de l’utilisateur
azertyxpp
Le mec dit des choses assez troublante je trouve:

"Je pense vraiment que nous, Microsoft et les éditeurs, aurions pu parcourir un long chemin en éduquant les joueurs."

"Pour les personnes qui ne veulent pas de ces ajouts, comme l'a dit Don [NDLR : Mattrick, le chef de la division XBOX], nous avons une console pour ça et elle s'appelle la Xbox 360."


On apprend aussi que le partage de jeu avec la famille pour 10 personnes, était en faite une mer*e finie et une vaste farce qui leur donne juste accès à une démo pour qu'ils achètent finalement le jeu, noté que la PS4 mettra en place un système de démo bien plus évolué qui permettra de commencer une démo dès le début du téléchargement et l'intégralité du catalogue PS4 sera dispo en démo:

"Quand un membre de votre famille accède à un de vos jeux partagés, le jeu se lance dans un mode de démonstration. Dans la plupart des cas, cela aurait été un accès au jeu complet pendant une durée de 15 à 45 minutes voire parfois une heure. Cela aurait permis au joueur de jouer au titre, de se familiariser avec et quand il le désire, de pouvoir l'acheter s'il le souhaite.

Quand la limite de temps aurait été dépassée, le joueur se serait retrouvé sur le Marketplace où il aurait pu l'acheter."


*Sinon ça aussi la PS4 le propose, une INTOX à lui tout seul le gars:

"Une autre fonctionnalité dont nous n'avons pas parlé est que nous construisons un réseau social naturel avec la Xbox One, qui ne requiert pas que les joueurs allument leurs portables/tablette pour poster à leurs amis et débattent avec un clavier additionnel. Chaque compte Xbox LIVE aurait un « espace personnel » dans lequel il serait possible de poster ses high scores, montrer ses meilleurs moments de matchmakings ou encore dévoiler ce que l'on regarde à la télé via la Xbox, et laisser des messages pour les autres."

Donc je ne comprend vraiment pas comment il se permet de conclure avec cette mer*e infâme, alors qu'il n'a pas réussi à vendre sa grosse banane à y regarder de plus près comme je le dis la PS4 permet tout ça sans mettre en place de DRM et connexion permanente 24H:

"Je continue de croire que la PlayStation 4 est une Xbox 360 bis, tandis que la Xbox One est en train de révolutionner la consommation de divertissement."

Sale type avant de critiquer la concurrence et d'argumenter, faudrait déjà ce renseigner sur ce que propose vraiment la concurrence. Et ce permettre de dire des choses genre qu'ils éduquent leurs clients, retourner sur 360 si vous êtes pas content... Non mais mer*e quoi, c'est quoi ces types c'est eux qu'il faudrait éduquer.

Donc si j'ai bien compris sans DRM et connexion permanente 24H MS perdrai tous ces services que Sony garde quand même et proposait déjà sans DRM et connexion obligatoire 24H, malgré que cette langue fourchue affirme le contraire à leur propos. Enfin j'ai du mal à faire un lien avec les DRM et la connexion obligatoire toutes les 24H et ce service que propose aussi Sony sans (ce référer au titre *) ma foi si lui y arrive faudrait qu'il s'explique un peu mieux.
:roll:
Signaler Citer
Avatar de l’utilisateur
Jaiden
Je te rejoins à 100% azertyxpp et je rajouterais qu'il nous sort :

"Il n'y avait pas beaucoup d'autres exemples dans la nature à part l'horrible système mis en place par Sony, mais il était clair que leur approche (si on peut appeler ça comme ça) n'était pas la bonne."

A ce que je sache c'est de son système de m**de dont on parle et qui c'est fait lynché et à valu une standing ovation à Sony non ? L'exemple dont il parle doit être le Pass Online je pense mais bon cracher sur Sony alors que le pass online était au moins facultatif et que leurs système s'y apparentait mais par contre était obligatoire, c'est l’hôpital qui se fou de la charité à ce niveau.

Et son PS4 est une 360 bis non mais allo, tout les éléments dont il parle sont présent chez son concurrent. Et oui y a pas que "NOUS chez microsoft". Tout à l'air si parfait chez lui que c'est à en vomir de lire ceci. Tellement peut d'objectivité. J'ai quand même entendu des propos moins débile de la part d'un ingénieur ou je ne sais quoi d'une boite de JV ou non. On peut dire ce qu'on veut mais même apple ne crache pas autant sur Samsung (il se partage même leurs écrans) et à ce que je sache maintenant MS partage le Blu Ray.. (le comble) Même si ces 2 là s'affronte juridiquement de façon pitoyable également.

C'est comme ci un type chez Audi nous sortais "Prenez une A3, car acheter une DS3 c'est comme une A3 ancienne génération". Mais il est qui pour dire cela. Surtout qu'au final il n'y a jamais touché à la concurrence 8O A croire que ce mec à des œillères.

Ah et euh pour info, Avec le kinect,la reconnaissance vocal c'est aussi long qu'a la manette, le temps de dire "Xbox lance Forza" .. Ben avec la manette le jeu il est déjà lancé quoi .. (testé et approuvé)
Signaler Citer