Test L'univers du Gamer (cinéma, salons, ..)
Sonic le Film 2

CRITIQUE de Sonic : un film qui sauve (tout juste) les meubles

par ,

Après la polémique autour du physique de son personnage, et sa modification en catastrophe par les équipes de production, le film dédié à Sonic avait de quoi faire peur. Le résultat, sans surprise, évite cependant la catastrophe.

Le porteur des anneaux

Alors qu’il mène une existence insouciante sur sa lointaine planète, Sonic, le hérisson bleu super-rapide, voit son pouvoir se transformer en convoitise par toutes les forces obscures du coin. Il n’a pas d’autre choix que d’utiliser son sac d’anneaux magiques pour se téléporter de planète en planète lorsque sa vie est en danger. Au fil de son périple, Sonic arrive sur Terre, où rien ne semble menacer son existence, dans la petite ville de Green Hill… jusqu’au jour où il provoque une gigantesque panne électrique en abusant de ses pouvoirs. Le gouvernement américain décide de confier l’enquête au docteur Robotnik, un génie des technologies à tendance psychopathe. Dans sa fuite, Sonic trouve un allié en la personne de Tom Wachowski, un policier local.

Malgré quelques clins d’œil aux jeux vidéo, la nostalgie peine à renforcer le côté sympathique du film.

Telle est la manière dont nous pouvons résumer le début de l’intrigue de Sonic, le film, qui débarque aujourd’hui sur les écrans. Si nous avons pu découvrir le film il y a une semaine – en version française, d’ailleurs – nous n’avons eu l’autorisation de publier notre critique qu’aujourd’hui. Un tel embargo tardif n’augurait pas grand-chose de bon. En définitive, à force d’avoir des attentes très basses concernant ce métrage à la production chaotique, le résultat final nous a semblé passable, voire acceptable… à condition d’être très bon public.

Le scénario de Sonic joue la carte de l’arrivée d’un personnage fictif, extraterrestre même, dans notre monde. Une idée pas nouvelle, exploitée brillamment avec Détective Pikachu, mais qui ici n’est qu’un prétexte à une histoire cousue de fil blanc, basée sur les thèmes usés jusqu’à la corde de l’amitié, de l’amour, de la différence, de l’acceptation de l’autre… En gros, Sonic est un personnage solitaire qui rêve de se faire des amis, et qui va en trouver dans l’adversité. L’ambiance est bon enfant, l’humour très jeune dans l’esprit et les scènes d’action relativement réussies. Le personnage de Sonic, qui a été au cœur d’une polémique et relancé la question du poids du jugement du public dans les choix cinématographiques, est plutôt bien modélisé et fait donc le job. Mais tout cela n’évite pas l’ennui face à une histoire téléphonée, à la fin prévisible. Et malgré quelques clins d’œil aux jeux vidéo, la nostalgie peine à renforcer le côté sympathique du film.

sonic le film photo 1120110Jim Carrey, à qui le rôle de Robotnik a été confié, donne l’impression d’être dans un nouveau volet de The Mask : difficile d’imaginer l’acteur plus cabotin que dans ce rôle, dans lequel il s’est, de toute évidence, grandement investi. Le problème, c’est qu’à en faire des caisses dès qu’il apparaît à l’écran, il en devient parfois agaçant. À n’en pas douter, le réalisateur Jeff Fowler a laissé improviser le comédien, et pas toujours pour le meilleur. Pour autant, la présence de Jim Carrey ajoute un peu d’épaisseur là où les autres acteurs, dont James Marsden, donnent l’impression de ne pas trop savoir ce qu’ils font là.

Des bleus au cœur

Annoncé depuis près d’une décennie, puis repoussé et enfin victime d’une production controversée, Sonic, le film, a aujourd’hui le mérite d’exister. Néanmoins, le résultat final aurait plus aisément eu sa place directement en DVD et Blu-ray, ou distribué sur une plateforme comme Netflix, que sur grand écran. Le métrage fera sans nul doute le bonheur des plus jeunes, familiers ou non avec le personnage de jeu vidéo, mais les adeptes de la première heure du héros de SEGA pourraient bien piquer du nez en salle.

sonic le film photo 1160318

Malgré ce constat qui frôle l’évidence, la production semble suffisamment confiante pour amorcer les bribes d’une suite dans une scène post-générique là encore tout, sauf surprenante. Après tout, sur un malentendu…

Note : 2 étoiles sur 5

Commenter 7 commentaires

Avatar de l’utilisateur
Play is hard
"Le scénario de Sonic joue la carte de l’arrivée d’un personnage fictif, extraterrestre même, dans notre monde. Une idée pas nouvelle, exploitée brillamment avec Détective Pikachu"

Je ne suis pas sûr de comprendre ce que vous voulez dire par-là. Que l'histoire se passe dans un monde contemporain ? Parce que c'est déjà le cas dans l'univers de Pokémon (et pas simplement le film Détective Pikachu), dans lequel les créatures de poche ne viennent pas d'un autre monde d'ailleurs. Ou alors vous parlez d'adaptation "live" mais ce serait curieusement formulé dans ce cas. Ou alors j'ai simplement rien capté. '^^
Signaler Citer
Malvik2
"Des thèmes usés jusqu'à la corde"... vraiment ? Vous êtes sur qu'à 7 ou 8 ans ces thèmes là vous paraissent usés jusqu'à la corde ?
Avez vous oublié à quel âge nous meme avons découvert Sonic?
Vous regardez avec vos yeux d'adultes, ça n'a pas de sens.

Sur le fond vos critiques sont sûrement justifiés, mais n'oubliez pas le public visé.
Signaler Citer
mauny
Clairement je ne l'ai pas vu, mais le dernier commentaire est pour moi assez juste. Il faut se rappeler à quel age la plus part d'entre nous ont découvert Sonic. perso je devais avoir entre 9 et 11ans.... De plus la franchise Sonic n'a jamais brillé par son scénario, et les choses que vous critiquez (amitié, tout ça….) sont les valeurs que le jeu met en avant. Ma fille ne connait pas trop ce personnage, mais je pense qu'à 8 ans et demi elle va vraiment apprécié le film. Et je pense mettre moi meme mon cerveau en mode "grand enfant" pour passer un bon moment à ses cotés. Je reviendrais faire un petit topo.
Signaler Citer
Avatar de l’utilisateur
zboubi23
Play is hard Wrote:"Le scénario de Sonic joue la carte de l’arrivée d’un personnage fictif, extraterrestre même, dans notre monde. Une idée pas nouvelle, exploitée brillamment avec Détective Pikachu"

Je ne suis pas sûr de comprendre ce que vous voulez dire par-là. Que l'histoire se passe dans un monde contemporain ? Parce que c'est déjà le cas dans l'univers de Pokémon (et pas simplement le film Détective Pikachu), dans lequel les créatures de poche ne viennent pas d'un autre monde d'ailleurs. Ou alors vous parlez d'adaptation "live" mais ce serait curieusement formulé dans ce cas. Ou alors j'ai simplement rien capté. '^^



je rajouterait même que pour Detective Pikachu, l'idée n'était pas nouvelle non plus... (en quelle année est sorti E.T. déjà ??? oui il y' a presque 40ans....)

Ce Sonic a déjà bcp souffert des critiques de modélisation du petit hérisson, il a été reporté... Sonic n'a malheureusement pas non plus la popularité immense de pikachu (qui via la license pokémon continue d'être sur le devant de la scène continuelllement).
On sent que la critique a été abordée de manière négative dès le début. C'est un film pour enfants/jeunes adolescents, et c'est de cette manière qu'il faut aller le regarder. Il n'est pas censé devenir la référence mondiale du film d'animation...
Signaler Citer
Avatar de l’utilisateur
Kurapika-Shinji
La comparaison avec detective pikachu est en effet bancale car ce n'est pas le même type de film, même si c'est basé sur une franchise de jeu pensé pour le jeune public.

Poké est plus populaire, et Ryan Reynolds a lui tout seul donne tout l'intérêt au film.
Signaler Citer