Test 2DS / 3DS
Final Fantasy Explorers jaquette

TEST - Final Fantasy Explorers : une bonne alternative à Monster Hunter ?

par

Final Fantasy Explorers : Pour son nouveau spin-off, la saga Final Fantasy s'oriente vers les jeux de chasse façon Monster Hunter. Mais l'élève est-il à la hauteur du maître ?

Quand Square Enix a révélé son intention de faire Final Fantasy Explorers, un jeu de chasse à la sauce Final Fantasy, les attentes étaient importantes.

Les promesses l'étaient tout autant, avec la présence du bestiaire culte de la franchise, un environnement ouvert et coloré, un système de classe poussé, de la personnalisation de compétences et d'équipements recherchée, et même l'apparition de quelques héros clés de la saga sous forme d'invocations. Mais ces belles paroles suffisent-elles à faire de Final Fantasy Explorers une expérience immanquable pour les amoureux de la saga ou des jeux "à la Monster Hunter" ? La réponse, maintenant !

Final Fantasy Explorers jaquette

Achat chez notre partenaire

Commençons par aborder un point fort de la franchise Final Fantasy et de ses spin-offs, le scénario. Ah, non, attendez, il n'y a pas de scénario dans Final Fantasy Explorers. Oui, jeu de chasse oblige, le titre ne consiste en réalité qu'en une succession de missions liées à l'exécution de monstres, sans aucun lien narratif, si ce n'est les quelques conseils et formations des habitants du village qui nous accueillent dès le début du jeu. Ainsi, après l'introduction la plus mollassonne de l'histoire où "oh, mon Dieu, ce monstre est très fort, il faut fuir", nous nous retrouvons en quelques minutes dans une petite bourgade qui nous servira de hub pendant toute l'aventure.

Une absence totale d'histoire et d'ambition narrative.

final fantasy explorers screenshotDans ce petit village, toutes sortes de choses sont possibles. Quasiment tout le contenu du jeu est d'ailleurs lié à ce patelin : acceptation de missions ou de sous-missions, délégation d'objectifs à d'autres joueurs en ligne, personnalisation et achat des compétences de combat ou d'équipements, acquisition d'objets utiles au combat, consultation d'une voyante pour obtenir un bonus temporaire, utilisation du laboratoire pour créer ou fusionner des monstres alliés et... et c'est à peu près tout. Ajoutez à cela la possibilité de modifier son apparence ou sa classe et de prendre contact avec d'autres joueurs en ligne via le menu, et vous obtenez un tour d'horizon quasi exhaustif des interactions proposées par le titre.

En dehors de leur fonction utile pour le gameplay, tous les personnages ne représentent donc aucun attrait particulier, narrativement parlant. Vous l'aurez compris, nous ne parlons même pas ici d'un mauvais scénario, mais d'une absence totale d'histoire et d'ambition narrative, après tout inhérente au genre. Mais il faut avouer que pour un Final Fantasy, le parti pris est étonnant. Tout, vraiment tout dans Final Fantasy Explorers est donc tourné vers la sublimation de son système de jeu.

Commenter 4 commentaires

Avatar de l’utilisateur
darkenji
Non, c'est super moche, vraiment, même avec 2ans de décalage entre notre sorti et le japon c'est pas excusable.
Et, jouer à une jeu comme sa juste pour le gameplay c'est impossible.
Signaler Citer
Avatar de l’utilisateur
Donald-Duck
Assez d'accord, j'y joue pour passer le temps dans des petites sessions alors ok c'est repetitifs et y a pas de scenario mais ce qui m'a le plus frappé c'est qu'il pique les yeux bordel! :shock: ok j'ai la ptite 3DS mais quand même c'est deguelasse :lol:
Signaler Citer