Test
Call Of Duty Infinite Warfare Key Art 2

TEST - Call of Duty: Infinite Warfare - Du grand spectacle qui s'assume, et ça lui va bien

par

Call of Duty: Infinite Warfare : Nous sommes déjà en novembre, la période du Call of Duty nouveau : et cette fois, direction l'espace pour nos nouvelles aventures.

Déjà critiqué pour sa tournure trop futuriste ces dernières années, la série Call of Duty ne s'est pas démontée et a continué sur sa lancée avec Call of Duty: Black Ops III. Avec le nouveau cru, nous avons non seulement droit à une version avant-gardiste de la Terre, mais aussi à une exploration de notre système solaire, que ce soit en nous posant sur différents astres ou carrément pour des combats dans l'espace.

En tentant de se projeter toujours plus loin dans le futur, Call of Duty: Infinite Warfare ne risque-t-il pas d'aller trop loin et de perdre sa communauté ? Et réussit-il encore une fois à proposer un multijoueur et un mode Zombies qui occuperont les joueurs pendant des mois ? La réponse dans notre test !

Call Of Duty Infinite Warfare Key Art

                                 Achat chez notre partenaire

Test réalisé sur une version PS4.

C'est une constante dans la série qui se vérifie avec Call of Duty: Infinite Warfare : le jeu est extrêmement beau, et à tous les niveaux. Le travail sur la modélisation des visages est bluffant, rendant chaque intervenant criant de réalisme et expressif au possible, et les PNJ secondaires n'ont même pas spécialement à rougir de la comparaison face aux principaux protagonistes.

Call of Duty: Infinite Warfare n'a pas grand-chose à envier au cinéma hollywoodien

Call of Duty Infinite Warfare 03 09 2016 screenshot 5Les cinématiques, très fréquentes pour un jeu du genre, frisent le photoréalisme, mais souffrent malheureusement d'un léger effet de flou et surtout d'un grain trop visible lorsque les éléments affichés à l'écran sont en mouvement, même si elles restent très appréciables. Le travail général sur les animations, la lumière, les textures est quasiment sans faute. Du côté des bugs, pas grand-chose à signaler, si ce n'est ponctuellement des personnages ou éléments qui passent à travers les environnements, ou des adversaires un peu perdus, mais les occurrences de ces problèmes se sont comptées sur les doigts d'une main lors de nos parties.

Dommage peut-être que certains décors soient trop fermés, trop restreints, et qu'il n'y ait pas davantage d'environnements marquants et impressionnants. Surtout quand certaines scènes, certains niveaux sont tout bonnement époustouflants et innovants : citons par exemple le passage de fin du premier chapitre sur une mer de glace, une parade de vaisseaux vue des toits de Genève à tomber par terre, ou encore une séquence sur un astéroïde duquel jaillit de la lave, à quelques kilomètres du soleil. Il en va de même pour les passages en gravité zéro, et surtout les batailles dans l'espace, renversantes. En termes de mise en scène, Call of Duty: Infinite Warfare n'a pas grand-chose à envier au cinéma hollywoodien, et il en va de même pour le scénario.

Commenter 14 commentaires

nak
xXKevinxX a écrit:La seule raison pour laquelle je l'achèterais, c'est qu'il y a COD 4, le reste, je le redonne gratuit a qui veux :lol:


Je te prends au mot huhu, donne moi tes restes :p :roll:
Signaler Citer
Avatar de l’utilisateur
Auxance M.
ano0 a écrit:les deux jeux sont sur le même BR ?

Non, MWR est juste en téléchargement ;)

Pour Jackal Assault, c'est toujours prévu pour la fin d'année je crois, et ce sera gratuit, rien de plus pour l'instant
Signaler Citer