Test 2DS / 3DS
Bravely Second End Layer 01

TEST - Bravely Second: End Layer - Impression de déjà-vu

par

Bravely Second: End Layer : Faites chauffer les Nintendo 3DS, car voici un J-RPG qui vous ramènera dans le fabuleux monde de Luxendarc.

Bravely Second: End Layer est la suite tant attendue de Bravely Default. Sorti depuis 2015 au Japon, il arrive enfin dans nos consoles européennes. Développé par Silicon Studio et édité par Square Enix, il reprend la totalité des bases de Bravely Default (qui lui-même s'inspirait de beaucoup de JRPG, notamment les premiers Final Fantasy), améliore certains points et rajoute quelques nouveautés.

Repompage total du premier opus ou amélioration complète ? Retournons à Luxendarc et voyons un peu si Bravely Second arrive à nous offrir une même fraîcheur que son prédécesseur.

Bravely Second End Layer image screenshot 4

Achat chez notre partenaire


Deux ans se sont écoulés depuis que les quatre Guerriers de Lumière, Tiz Arrior, Agnès Oblige, Édéa Lee et le mystérieux Ringabel, ont sauvé le monde de Luxendarc. Depuis, Agnès est devenue la nouvelle Papesse de l'Orthodoxie Cristalline située à Gathelatio. Mais une nouvelle menace apparaît, le Kaiser Oblivion. Avec sa forteresse volante, il kidnappe Agnès en décimant toute la Garde Cristalline, dont fait partie notre jeune héros, Yew Généolgia. Notre protagoniste se réveille quelques jours après être resté inconscient et part secourir la Papesse. Après diverses péripéties, Édéa rejoint notre héros et ensemble ils font la rencontre de Magnolia Arch, originaire de la lune, qui est venue sur terre pour détruire un Ba'al surpuissant.  Ils décident donc d'aller détruire la forteresse volante et de sauver Tiz en même temps, qui est endormi depuis deux ans dans une cellule de stase.

Bravely Second n'a plus rien à prouver concernant ses graphismes.

Bravely Second 11 04 2015 head 2Le scénario n'est vraiment pas recherché et peut paraître franchement niais par moment. Il sert juste à aller sauver la "princesse" qui a été enlevée et devient une course poursuite à travers Luxendarc. De plus, comme il y a déjà deux personnages du précédent opus dont le background est déjà connu, il n'y a que les antécédents de Yew et Magnolia qui donnent envie de continuer. Heureusement l'humour est omniprésent et nous décroche plusieurs sourires tout au long de l'aventure. Les quêtes secondaires sont déjà un peu plus intéressantes même si elles se concentrent encore autour des anciens membres de l'armée d'Éternia. Elles permettent d'obtenir les astérisques des anciennes classes, mais il faudra choisir judicieusement, car chaque histoire offre une seule classe parmi deux proposées.

La durée de vie peut varier grandement par rapport à la façon de jouer, surtout avec les fonctionnalités de combat automatique et d'augmentation de vitesse. Finir le jeu une première fois peut bien prendre 50 heures comme 30, ce qui est déjà bien conséquent. Et si nous ne sommes pas pressés, un nouveau mode a été ajouté : le Masticart. Cela permet de fabriquer des peluches pour gagner des "m" qui pourront être convertis en argent. Il suffit d'ouvrir la fenêtre dédiée et nos personnages se mettront au travail tout seul. Mais nous pouvons accélérer la production en achetant de meilleurs outils avec les "m" gagnés et ainsi produire de meilleures poupées. 

Du côté des graphismes, il n'y a rien à dire, c'est toujours aussi beau. Les cinématiques sont sublimes, les décors sont parfaitement modélisés, même s'il y en a beaucoup qui proviennent du premier opus. L'univers est très coloré et les personnages sont mignons tout plein. Bref, Bravely Second n'a plus rien à prouver concernant ses graphismes. Tout comme sa bande-son qui est toujours aussi magique. Et pour les puristes, il est possible de choisir entre les voix japonaises et anglaises.

Commenter 8 commentaires

Avatar de l’utilisateur
glivx
j'avais bien aimé le système de jeu du 1er, du coup même si quelques nouveautés auraient été les bienvenus, ça ne me gêne pas trop qu'ils aient conservé le même gameplay pour cet opus. par contre je trouve ça vraiment dommage que les développeurs ne soient plus ambitieux côté scénario, c'est clairement la dessus que j espéraient voir une évolution, mais apparemment ça ne vole pas très haut. je pense donc que je passerai un bon moment sur ce jeu mais que, comme pour Bravely Default, ce nouveau titre ne me marquera pas.
Signaler Citer
Avatar de l’utilisateur
FaceTween
Un sacré pétard mouillé ce Bravely Default... je l'attendais comme le messie et au final c'est un jeu banal qui se recycle de façon éhontée sur lui-même, une première dans le monde du jeu vidéo ! C'est pas mon genre de passer sur des J-RPG, mais s'il y a autant de scénario que dans le 1, c'est sans moi. Je joue pour une histoire, le gameplay passe en second plan.
Signaler Citer
dante08
Nhawlfear a écrit:Peut on jouer au 2 sans avoir fait le 1 ?

Ce que dit l'article "D'où le paradoxe qui s'ajoute : il est conseillé d'avoir joué au premier épisode pour mieux comprendre ce qui passe, mais Bravely Second serait mieux apprécié si nous n'avions pas touché à son prédécesseur..."

Sinon est-ce qu'il y a la redondance du 1 comme les chapitre 4 à 10 ? lool
Ca m'a grave fait chier et j'ai arrêté au 7...
Signaler Citer
Avatar de l’utilisateur
killerkhan
En attendant les rpgs de cette année ( Star ocean 5, Dark soul 3, FF15, Grand Kingdom, Odin sphère et autres joyeusetés ) ça me conviendra très bien .... tant qu'il n'y aura pas la boucle infernal des chapitres 6 à 8 :(
Signaler Citer