Actualité 2DS / 3DS
Bravely Second End Layer collector deballage unboxing photo 48

UNBOXING - Bravely Second: End Layer - Notre déballage maison du collector en photos

par

Après la déception provoquée par la figurine du collector de Bravely Default, voyons voir ce que renferme cette Deluxe Collector's Edition du second volet, Bravely Second. Un coffret imposant à première vue !

Bravely Second: End Layer est la dernière production de Square Enix, développée par Silicon Studio, à avoir atterri sur nos 3DS européennes. Pour marquer le coup, Nintendo, qui édite le jeu en dehors du Japon, a proposé aux fans un collector nommé Deluxe Collector's Edition. Après une édition spéciale pour Bravely Default qui n'a pas fait l'unanimité, notamment à cause d'une figurine aux finitions quelque peu discutables, que nous réserve cet imposant coffret qui s'offre à nous ? Eh bien, pour 85 € nous avons droit au contenu visible ci-dessous :

Bravely Second End Layer collector deballage unboxing photo 06 

  • Un exemplaire du jeu Bravely Second: End Layer ;
  • Une sélection sur CD de 10 morceaux issus de la bande-son originale du jeu ;
  • Une petite figurine d'Agnès Oblige dans sa tenue de Papesse ;
  • Un artbook grand format de 256 pages, The Art of Bravely 2013-2015.

Le tout est donc contenu dans un coffret noir mat à l'apparence sobre, à apprécier en page suivante avec le reste de nos photos, présentant en son sein une superbe illustration de Magnolia Arch, l'un des nouveaux personnages principaux pour cet opus. Petit bémol, la fiche montrant le contenu du coffret a simplement été collée à la va-vite au dos de la boîte, dommage. À côté de ça, nous avons ici droit à un magnifique artbook souple et grand format (A4) - chose de plus en plus rare dans les collectors actuels - dans lequel nous retrouvons divers artworks, dessins préparatoires et autres croquis de Bravely Second, mais pas que ! En effet, cet ouvrage contient également quelques pages consacrées aux autres œuvres de la franchise, comme le manga Bravely Default ou Bravely Archive: D's Report, un jeu sur smartphone uniquement disponible au Japon. De plus, sachez que si les 64 premières pages sont imprimées sur papier glacé, le reste l'est sur du papier mat typique des cahiers de croquis, le tout étant annoté en anglais ce qui facilite la compréhension. Bref, un artbook à posséder.

Bravely Second End Layer 01

Achat chez notre partenaire

Concernant la figurine d'Agnès, rien à redire cette fois, les finitions sont correctes pour une figurine de cette taille et son apparence rappelle directement la direction artistique du jeu. Détail amusant, Nintendo a tenu bon de préciser au dos du coffret que celle-ci n'est pas un amiibo, du fait de sa taille équivalente aux désormais célèbres figurines du géant nippon. Autre détail, qui ne fera pas autant sourire les fans, certaines illustrations comme celle figurant en vignette de cet article montrent le job de Tomahawk. Cependant, ce dernier a été censuré modifié en cours de route pour ressembler davantage à une sorte de cowboy et renommé Hawkeye pour l'occasion...

Nous avons ici affaire à un collector de qualité dont le prix est raisonnable par rapport à son contenu. Si vous êtes fan de la licence, n'hésitez pas à l'acquérir. Pour terminer, sachez que vous pouvez télécharger une démo du jeu sur l'eShop, proposant un prologue original, et aller lire notre verdict sur le titre ci-dessous.

TEST - Bravely Second: End Layer - Impression de déjà-vu

redacteur vignetteOmega Law Alexandre S. (Omega Law)
Responsable Correcteur - Rédacteur
Fan d'Assassin's Creed, amateur de RPG et passionné d'expériences vidéoludiques en général. Lecteur de comics (DC) et de divers mangas (One Piece !). Chimiste et Whovian dans l'âme.
Suivre ce rédacteur : Twitter GamgerGen GooGle+ Plus GamerGen

Commenter 3 commentaires

Avatar de l’utilisateur
Genesis
Belle édition que je suis aussi content d'avoir !

Dommage qu'en plus du jeu l'artbook ait été aussi censuré avec un paquet d'illustrations d'Agnès (poses jugées trop provocantes ?) carrément retirées tout comme celles de Geist (perso entaché de sang)...
Signaler Citer
Avatar de l’utilisateur
Alexandre S.
J'ai également lu ça sur Twitter, mais n'ayant pas la version japonaise pour comparer j'ai préféré ne pas en parler. Je ne comprends d'ailleurs pas pourquoi Nintendo se permet de censurer certains éléments comme ça, surtout à notre époque.
Entre ça, les dialogues de la version américaine de Fire Emblem Fates et certains de ses contenus modifiés, et ce qui a été vu dans le trailer du dernier Direct sur Tokyo Mirage Sessions #FE je pense que certains responsables de la localisation de contenus devraient revoir la définition de leur poste et ne pas s'improviser directeur artistique ou scénariste...
Signaler Citer
Avatar de l’utilisateur
Genesis
Je pense qu'ils s'autocensurent par peur d'avoir un PEGI sévère et rester ouvert à un plus large public ce qui est bien dommage :/

Et les traductions textes sont un peu douteuses, soit on va avoir du texte là où il n'y en a pas (style pour un cri d'étonnement) . Ou bien on va avoir des passages où Magnolia est censée parler brièvement anglais or on entends clairement qu'elle n'a parle que japonais.

Après je dis pas que la localisation est une catastrophe, parce qu'en vrai j'en sais rien : je connais que 2-3 broutilles en japonais, mais force est de constater qu'assemblés tous ces détails sont un peu douteux^^
Signaler Citer