Test
BioShock Infinite Burial at the Sea 30 07 2013 (4)

TEST - BioShock Infinite : Le Tombeau Sous-Marin - Épisode 1 - Un DLC qui tombe à l'eau

par

Bioshock Infinite : Un retour à Rapture qui déçoit.

Après son succès public et critique important, et néanmoins contesté par une vivace petite partie des joueurs, BioShock Infinite était forcément attendu au tournant pour le premier contenu supplémentaire doté d'une histoire. Et quelle histoire ! Le Tombeau Sous-Marin - Épisode 1 nous propose effectivement de retrouver Booker, ici détective à Rapture sans souvenir des évènements d'Infinite, et Elizabeth, plus mystérieuse que jamais. Celle-ci, inconnue aux yeux de notre héros, va en effet missionner Booker pour qu'il retrouve une fille à laquelle il était attaché et qu'il croyait morte, dans un but alors inconnu.

Nous retrouvons donc les mécaniques de jeu bien connues des adeptes de l'aventure de base, avec quelques améliorations remarquables, mais évoluons surtout dans un univers très accrocheur, à savoir Rapture avant sa chute. Mais ces quelques arguments suffisent-ils à justifier l'achat de ce DLC vendu 14,99 € ? Rien n'est moins sûr... Découvrez le pourquoi du comment dans notre test !

Bioshock Infinite Burial at Sea

Achetez-le avec une carte PSN


Achetez-le avec une carte Xbox Live


Commenter 5 commentaires

Avatar de l’utilisateur
iradier26
Oui c est vrais que le DLC pour se prix est très restreint...
L histoire est vraiment simple et si vous avez fini infinite vous comprendrez surement l histoire de se DLC dans les quelque premières minute (seconde)...

En gros pour un fan de bioshock se sera un DLC surement "impeu" décevant pour sont prix et sa durée et pour un joueur qui n'a pas touché au 2 ancien bioshock sa lui permettra de découvrir Rapture mais reste le prix qui est vraiment trop élevé pour se que c est (et au vue qu il y a très peux voir pas de rejouabilité)...
Signaler Citer
Avatar de l’utilisateur
Amaury M.
White Cloud a écrit:Le scénario est très limité, et repose principalement sur les révélations faites à la fin de BioShock Infinite.


C'est maaaaaaaal monsieur Levine, très mal de se reposer sur ses acquis !! Pour okay, avec la fin de l'histoire principale, il a bluffer tout le monde, mais c'pas une raison pour perdre son talent dès qu'on dit DLC... En espérant que le second contenu additionnel rattrape cela, j'envisagerais alors de le choper en version Game of the Year dans le futur (si GOTY il y a).
Signaler Citer