Actualité
Silent Hill 2 James Sutherland Screenshot

Silent Hill : la série de Konami fait son grand retour, mais dans une version pas vraiment attendue

par

C'est inspiré de Silent Hill 2, c'est produit par Konami, mais ça n'est pas près de sortir du Japon, et ce n'est même pas un jeu vidéo...

Konami a-t-il décidé de se mettre à dos toute la communauté de joueurs qui le suit depuis des années ? Les stratégies du studio japonais ont tendance à agacer ces derniers temps, que ce soit après l'annulation de Silent Hills ou les rumeurs de conditions de travail pas vraiment agréables pour ses associés, dont Kojima Productions.

Pourtant, Konami possède des licences cultes du jeu vidéo, comme Metal Gear Solid, qui fera le bonheur des joueurs le 1er septembre prochain, mais aussi Silent Hill, série horrifique brillant par son ambiance travaillée et son scénario intelligent. Cette dernière va d'ailleurs faire son retour prochainement, mais uniquement au Japon dans un tout nouveau "jeu" en partenariat avec Takasago. Exclusivité nipponne ? Jeu mobile ? Même pas, il s'agit ici d'un pachislot, une sorte de machine à sous très populaire au pays du Soleil-Levant.

Si la borne reprend le thème de Silent Hill 2, le meilleur épisode pour de nombreux fans, la bande-annonce visible ci-dessus a du mal à faire plonger le joueur dans l'ambiance horrifique de la saga. Il faut dire qu'être angoissé en jouant à une machine à sous produisant de la lumière et des bruits forts dans un lieu public demande certains prérequis. Fausse alerte donc, Silent Hill n'est pas prêt de revenir en force dans le monde entier, mais ce pachislot devrait quand même réjouir les Japonais.

Commenter 17 commentaires

Avatar de l’utilisateur
ariakas
ohhhh, c'est pas un drame.
C'est comme les flippers sur les thèmes du cinéma, c'est plutôt bien vu.
Idem pour cette machine à sous, c'est sur le thème de Silent Hill, bonnnn tant mieux pour eux, c'est un gadget en même temps.

Après, Konami n'a pas caché ses "nouvelles" ambitions.
ça fait toujours un petit coup au coeur pour les vieux de la vieille qui ont suivi Konami, mais c'est comme Sega et autres Atari.
Concernant Kojima, de ce que j'ai lu quand même "beaucoup" c'est qu'il aurait largement dépassé le budget qui lui était alloué.
Que le jeu n'ait pas à la base un budget équivalent à des pontes du genre, ça n'enlève pas moins que s'il a dépassé le budget alloué, c'est normal que ça hurle à tout va.
Maintenant, Konami ce sera visiblement des jeux mobiles, donc forcément un savoir faire qui va se perdre sur les jeux console.
Dommage pour tout le monde, c'est une page qui se tourne.
Signaler Citer