Actualité
Need for Speed affiche film

Need for Speed : le film rate son lancement à domicile, mais se rattrape à l'étranger

par

Pour l'instant, ce n'est pas rentable.

Plusieurs pays, dont les États-Unis, ont d'ores et déjà accueilli le film Need for Speed dans les salles obscures. À l'heure de tirer le premier bilan chiffré, force est de reconnaître que l'adaptation de la franchise populaire est loin de faire un départ dans les starting-blocks. Ainsi, sur ses terres, le long-métrage développé sous l'égide de DreamWorks n'arrive que troisième derrière Mr. Peabody & Sherman et 300: Rise of an Empire, avec seulement 17,8 millions de dollars de recettes.

Plutôt bien exposé (3115 cinémas) mais pas aidé par des critiques négatives, Need for Speed est très loin d'avoir rempli les objectifs fixés aux États-Unis. Si les estimations planchaient plutôt sur un démarrage à 25/30 millions de dollars, le blockbuster a surtout pêché sur la tranche des moins de 18 ans, pas suffisamment représentée alors qu'il s'agit d'une cible privilégiée.

En contrepartie, Need for Speed se sauve par un box-office mondial plus favorable, avec 45,6 millions de dollars engrangés sur 40 pays (dont 21,2 millions de dollars en Chine), le tout en sachant qu'il n'est toujours pas sorti en France et en Allemagne, deux territoires majeurs. Toutefois, cela ne suffit pas pour qu'il soit rentable dès son premier week-end : pour le moment, Need for Speed n'a accumulé que 63,4 millions de dollars contre un budget de 66 millions de dollars. Du reste, Dave Hollis, chef de la distribution du partenaire Disney, reste confiant :

C'est un départ décevant à domicile, mais faire de tels chiffres dans le monde et atteindre quasiment le budget est très bien. C'est un film très abordable et avec les territoires qu'il reste à couvrir, tout le monde sera satisfait. Nous sommes contents de là où nous en sommes.

Need for Speed affiche film

Commenter 6 commentaires