Actualité
xbox 360 slim beats ps3 slim

Développement : la notion de titre AAA est trop subjective

par
Source: Beefjack

Qui peut bien avoir raison quand personne n'a tort ?

Axel Lindberg, directeur créatif sur le jeu téléchargeable Renegade Ops, a profité d'une interview pour s'exprimer au sujet d'une question qui tourne en boucle depuis quelque temps : les jeux AAA.

Le développeur déplore le fait que la notion de "titres AAA" soit beaucoup trop subjective au sein de l'industrie vidéoludique. Subjectivité qui, selon lui, engendre une confusion au sein des équipes de développement qui ne savent plus ensuite quelles priorités donner à leur projet.

L'un des problèmes majeurs qui apparaissent lorsque nous employons le terme de AAA pour définir un titre, c'est que cette utilisation est hautement subjective. Pour certains, "AAA" représente les jeux à gros budget : si vous injectez X dollars dans un jeu, alors il devient automatiquement "AAA". Pour d'autres, c'est une question de réception critique ou de chiffres de vente.

À la base, chacun peut dire "faisons un titre AAA", mais chacune des personnes présentes dans la pièce aura sa propre conception.

C'est un souci incontournable qui est apparu lors du développement de Renegade Ops, Sega Avalanche Entertainment et l'équipe de développement avaient des conceptions bien trop différentes sur ce qu'un titre AAA doit être. Les compromis sont donc difficiles à trouver dans ces conditions, chacun ayant une vision différente de ce qui doit être prioritaire dans le développement d'un jeu.

Remarque intéressante soulevée par Axel Lindberg. En effet, le monde du jeu vidéo semble traiter le sujet du triple A de manière plus expéditive que le triple A économique ("logique" commenterez-vous) convoité par beaucoup de pays. Mais ne partons pas dans un autre débat, il aurait été intéressant que Lindberg aille plus loin dans son explication et qu'il nous livre, pourquoi pas, sa propre conception d'un jeu AAA.

Renegade-Ops-Image-07-07-2011-12
Renegade Ops

Commenter 9 commentaires

Avatar de l’utilisateur
Arkh
LA notion de titre "AAA" est juste ridicule ...
Elle montre bien ce que le jeux vidéo est en train de devenir ou plutôt redevenir c'est à dire un amas informe d’innombrables jeux ou l'on se perdra car tout le monde voudra faire son jeux, son titre AAA etc ...
Ridicule, obselète et infantile !
Signaler Citer
Avatar de l’utilisateur
Schadows
Arkh a écrit:LA notion de titre "AAA" est juste ridicule ...
Elle montre bien ce que le jeux vidéo est en train de devenir ou plutôt redevenir c'est à dire un amas informe d’innombrables jeux ou l'on se perdra car tout le monde voudra faire son jeux, son titre AAA etc ...
Ridicule, obsolète et infantile !

Au contraire ! c'est exactement ce qu'il faut, que chacun fasse son jeu selon sa propre vision. C'est seulement ainsi qu'on peut voir des titres originaux et qui font avancé le jeu vidéo.

Pour revenir au AAA, c'est une question qui s'est de plus en plus posé récemment avec les commentaires disant qu'un tel titre ne peux émerger de jeux a financement communautaire, la o Project CARS se targue d’être le premier.
S'il s'agit d'une question de financement, c'est vrai qu'il est difficile pour une communauté parfois éclectique de réunir 5 à 10 millions (pCARS a un budget de 3,75 millions mais ils ne partaient pas de rien).
Si on parle de ventes, c'est beaucoup plus discutable ...
Signaler Citer
Avatar de l’utilisateur
Se7en512
Les jeux AAA pour moi c'est genre Assassin's Creed, ça c'est du jeux ;). Après t'en à d'autre genre "Saints row the third" qui surpasse GTA IV facile, malgré la popularité de gta :).

Les suites de jeu serieux c'est soulant au bout d'un moment
Signaler Citer
Avatar de l’utilisateur
Schadows
ariakas a écrit:c'est pour ça que je n'emploi jamais le terme de "jeux triple A".
Ce sont des termes modernes et cons en règle général.
C'est un peu comme "reboot" et j'en passe et des meilleurs.
Le problème c'est que "reboot" a un sens precis, de meme que "remake" et "remasterisation" (2 termes bien differents). "AAA" par contre, est-ce un titre a succès commercial ? Un titre qui a couté cher a produire ?
Signaler Citer
ottame
Schadows a écrit:
ariakas a écrit:c'est pour ça que je n'emploi jamais le terme de "jeux triple A".
Ce sont des termes modernes et cons en règle général.
C'est un peu comme "reboot" et j'en passe et des meilleurs.
Le problème c'est que "reboot" a un sens precis, de meme que "remake" et "remasterisation" (2 termes bien differents). "AAA" par contre, est-ce un titre a succès commercial ? Un titre qui a couté cher a produire ?


Perso je n' utilise jamais ce terme de triple A

Mais ma vision de celui-ci. Est un titre phare et attendu
par un très grand nombre de joueurs. Genre un GT, un MGS,
un Final Fantasy, un GTA, ect...

Maintenant je trouve l'article intéressant, et que les dires de Axel Lindberg,
mérite réflexion. Il faudrait vraiment un débat interne de tout les acteur du JV,
pour décider une bonne fois pour toute, de ce que signifie vraiment le AAA.
Ou alors, ne plus l' usité tout simplement.
Signaler Citer
Avatar de l’utilisateur
ariakas
Schadows a écrit:
Shinobu a écrit:AAA veut rien dire, n'importe quelle saga peut devenir un jeu AAA du jour au lendemain
C'est donc que cela cela veut dire quelque chose ^__^

oui mais cela a une signification différente selon chacun, et comme il n'y a aucun critère concret, validé, chacun a sa notion du triple A.
pour l'un c'est le succès.
Alors après tout , un jeu indépendant est triple A, léa passion est triple A.
pour son argent déposé ?
on a vu des daubes immondes coutant très cher et n'ayant aucun succès.
ses gouts perso:
Assassin's creed: jeu autant aimé que detesté selon les individus.

bref, notion subjective.
Mais je suis content que ça vienne enfin sur le tapis, qu'est ce que ça m'agaçait de lire: triple A à tout bout de champs
Signaler Citer