Test L'univers du Gamer (cinéma, salons, ..)
Malefique2 Banniere 800x445

CRITIQUE de Maléfique : Le Pouvoir du Mal, une suite qui s’émancipe de l’original

par

Après un premier volet réussi, mais très lié au conte de La Belle au Bois dormant, la saga Maléfique de Disney revient cette semaine avec un second opus. Voici notre avis sur un métrage plutôt surprenant.

L'amour du risque

En 2014, Angelina Jolie endossait les cornes fourchues et les pommettes saillantes de Maléfique, magicienne guère commode tout droit sortie du conte La Belle au Bois dormant sauce Disney. L’intrigue du film se focalisant sur la grande méchante de l’histoire, elle avait su prendre le public à revers, en donnant finalement le beau rôle à la fée noire, sauveuse de la jeune Aurore, incarnée avec douceur et candeur par Elle Fanning. Le succès rencontré par Maléfique a eu un effet absolument pas surprenant chez Disney, qui a décidé de mettre rapidement en chantier une suite. 

Disney a su prendre quelques risques avec Maléfique : Le Pouvoir du Mal.

Maléfique [Blu-Ray]

10,87 € sur Amazon* * Prix initial de vente : 10,87€.

Ici, Aurore, catapultée reine de la forêt par sa marraine — Maléfique, donc — reçoit une demande en mariage du prince Philippe, qu’elle accepte sans hésiter. Mais Maléfique ne voit pas cette union d'un très bon œil... et la reine Ingrith, la mère de Philippe, non plus. Alors que son époux, le roi Jean, voit dans ce mariage l’opportunité de sceller définitivement la paix entre les humains et les créatures magiques, Ingrith y voit l’opportunité d’entrer en guerre. Le choc des belles-mères aura-t-il lieu ? Sans surprise : oui !

Si le premier Maléfique réécrivait à sa manière le conte archiconnu de Charles Perrault La Belle au Bois dormant, cette suite affiche dès le départ la très bonne idée de s’en affranchir. Bien sûr, la fameuse malédiction est toujours présente en filigrane de l’intrigue : cela permet de ne pas perdre le fil des origines de la franchise. Néanmoins, il est agréable de constater que Disney a su prendre quelques risques avec Maléfique : Le Pouvoir du Mal.

Un film pas pour les enfants ?

La projection qui nous a permis de découvrir le film était largement déconseillée aux enfants de moins de 6 ans et, dès les premiers instants du métrage, il est aisé de comprendre pourquoi. Plus sombre que le premier, il est également plus violent, même si le film reste tout à fait convenable dans ce qu’il montre à l’écran : c’est un Disney, après tout. Cependant, il s’avère évident que les tous petits, facilement impressionnables, n’ont pas vraiment leur place dans une salle obscure pour voir ce long-métrage. Sans compter qu’avec une durée de 1h58, Maléfique : Le Pouvoir du Mal est plus long de 20 minutes que le premier film, et il n’est pas aisé de captiver aussi longtemps les enfants.

L’intrigue du film affiche clairement un ciblage adulte, et ce malgré la certaine naïveté du discours guerrier. Mais l’histoire du métrage réserve tout de même des surprises et sait afficher des soupçons de subtilité. Pour autant, Maléfique : Le Pouvoir du Mal est un film qui se veut positif au final et qui véhicule des valeurs en adéquation. C’est une jolie fable, aux effets spéciaux très réussis, et qui mise sur l’émotion et les bons sentiments. Et parfois, c’est tout ce qu’il faut pour oublier un peu la noirceur du monde qui nous entoure.

malefique 5cda849a60ad1

En somme, Maléfique : Le Pouvoir du Mal est un film qui clôture intelligemment l’intrigue lancée par le métrage précédent. Il parvient à se forger une identité propre, et plonge le spectateur pendant près de deux heures dans un monde féérique, sans temps mort. Ce n’est probablement pas le film de l’année, mais pour débuter comme il se doit la saison automnale, il s’avère tout indiqué.

Note : 4 étoiles sur 5

Commenter 0 commentaire

Soyez le premier à commenter ce contenu !