Test L'univers du Gamer (cinéma, salons, ..)
Star Wars  Les Derniers Jedi Trailer (5)

CINEMA - Star Wars : Les Derniers Jedi - Un film qui tranche autant qu'un coup de sabre laser (critique)

par

La saga continue, un nouveau réalisateur passe derrière la caméra, et il est clair que cet Épisode VIII va diviser les foules. Voilà notre avis, sans aucun spoiler.

Star Wars, c'est, une institution, une religion presque, mais la qualité des films canoniques de la saga a souvent varié, avec d'abord une trilogie culte, une prélogie oubliable et maintenant trois nouveaux films. Les fans avaient grincé des dents lorsque Disney a racheté la licence, mais finalement, Star Wars : Le Réveil de la Force avait su insuffler un nouvel élan (certes inattendu) à la série, un nouvel espoir pour les fans, avec des personnages inédits intéressants et le retour de figures emblématiques (Luke, Han, Leïa, des noms qui font vibrer les spectateurs depuis plus de 40 ans). Certes, l'effet Un Nouvel Éspoir bis était palpable, mais J.J. Abrams avait su apporter sa patte (et ses lens flare...) pour proposer un spectacle intense et passionnant, évitant surtout de sombrer dans l'humour à gogo et le film marketing pour vendre des figurines BB-8 à Noël. C'est là qu'arrive Star Wars : Les Derniers Jedi, suite directe du septième épisode canonique et réalisé par Rian Johnson (Looper, c'était bien).

Rian Johnson a complètement craqué et oublié ce qui fait l'essence même d'un space opera.

Non, Star Wars : Les Derniers Jedi ne nous a pas du tout convaincus, l'expérience cinématographique (pourtant vécue en VOSTFR, images 3D et son Dolby Atmos) s'est révélée longue et douloureuse, malgré quelques très bonnes idées. Commençons par ces points positifs, parce que oui, il y a des fulgurances, notamment dans le jeu d'acteur de Mark Hamill et Carrie Fisher (Luke et Leïa Skywalker), tout en justesse. Sans ouvrir la bouche, d'un simple regard ou sourire, les deux acteurs savent transmettre des idées, de la passion et des émotions, de vrais moments forts pour un film globalement sombre. Le fait que l'actrice nous ait quittés l'année dernière y est sans doute pour quelque chose. Adam Driver a lui aussi gagné en maturité, Kylo Ren évoluant enfin en un personnage réellement torturé et plus comme un adolescent en crise. Un conflit intérieur profond, intéressant, qui fait sens dans ce nouvel épisode où le rapport à la Force évolue grandement (pas de midichloriens, rassurez-vous). Une vraie évolution positive dans l'univers Star Wars qui fait mouche, même s'il faut passer par des séquences L'Empire Contre-Attaque bis, malheureusement. La direction artistique est elle aussi à la hauteur, avec des plans et décors époustouflants, notamment un faisant clairement référence aux gialli. Les couleurs vives sont au cœur de Star Wars : Les Derniers Jedi, surtout le rouge et le bleu, éternel affrontement entre le Bien et le Mal, le Côté Lumineux contre le Côté Obscur. Mais là, première déception, les environnements sont limités, l'invitation au voyage est quasiment inexistante, rarement le spectateur se voit transporter sur une planète réellement intrigante... Et il est temps de nous attarder sur les nombreux points négatifs...

Star Wars  Les Derniers Jedi Trailer (3)Star Wars : Les Derniers Jedi est long. Alors oui, il fait 2h30, mais Blade Runner 2049, par exemple, durait encore plus longtemps tout en sachant se poser, là, c'est l'avalanche d'action, de scènes sans temps morts qui s'enchaînent comme une caissière enchaîne des articles en caisse, sans prendre le temps de développer certains personnages, de réellement approfondir ses sujets (parce que oui, des sujets graves, il y en a, c'est la guerre, et pas forcément aussi manichéenne que le Bien contre le Mal). Faire un long film, c'est bien, mais caser tant de choses sans les développer, c'est inutile, douloureux, frustrant et heureusement que la lecture des sous-titres nous a tenus éveillés. 2h30 intenses et douloureuses avec des décisions scénaristiques complètement dingues, qui surprennent, mais surtout qui déçoivent, et un humour totalement lourd, abusif et bien trop foisonnant. Alors non, les Porgs n'en sont pas la cause, ces – déjà célèbres - petites boules de poils font leur travail, être mignonnes, mais pas envahissantes. En revanche de très, très nombreux dialogues, scènes, réactions de personnages ou même de longues séquences font tomber la mâchoire du spectateur, qui se demande s'il doit quitter la salle de projection ou juste se facepalmer devant ces décisions et continuer à souffrir. Par respect pour les autres spectateurs (et vu le prix de la séance), nous sommes restés jusqu'au bout, tout en nous efforçant de ne pas regarder notre montre. Oui, Star Wars a toujours eu un côté humoristique (le duo C-3PO et R2-D2, magique), mais là, alterner si rapidement entre de faux moments de bravoure et des répliques qui ne font pas mouche, c'est un sacrilège. Finalement, les enjeux majeurs de Star Wars : Les Dernier Jedi, qui reste pour rappel une lutte entre la Résistance et le Premier Ordre, véritable écho aux heures les plus sombres de notre Histoire, sont désamorcés par un humour horripilant ou des deus ex machina...

Star Wars  Les Derniers Jedi Trailer (6)Star Wars : Les Dernier Jedi va diviser les fans, autant qu'un coup de sabre laser qui a eu raison de Dark Maul dans La Menace Fantôme. Il aborde des sujets riches et profonds, met en avant des personnages iconiques qui ont déjà marqué des générations de fans de science-fiction, et corrige même certains défauts du précédent volet. Mais dans l'ensemble, le film est loin d'être une réussite, Rian Johnson a complètement craqué et oublié ce qui fait l'essence même d'un space opera pour nous livrer un long-métrage douloureux, aux choix scénaristiques ultra-discutables, à l'humour insupportable, sans véritable invitation au voyage spatial. Il ne se passe pas grand-chose de positif devant Star Wars : Les Derniers Jedi, et le neuvième et ultime épisode de la saga principale a beaucoup, mais alors beaucoup d'efforts à faire pour corriger le tir. J.J. Abrams, bon courage.

Ce que nous avons aimé Ce que nous n'avons pas aimé
Le jeu de certains acteurs, des plans vraiment travaillés et époustouflants, de rares bonnes idées... ... mais sous exploitées, certains choix scénaristiques, le rythme trop dense et pas passionnant, l'humour omniprésent qui désamorce des moments qui auraient pu être intenses.

Note : 1,5 étoile sur 5


redacteur vignette clint008 Amaury M. (Clint008)
Rédacteur PC - Testeur
Explorateur de musique plus ou moins bruyante, collectionneur de casquettes et vénérateur de Blade Runner. J'aime les zombies et Cthulhu.
Suivre ce rédacteur : Twitter GamgerGen Instagram GamerGen vignette bouton

Commenter 27 commentaires

Avatar de l’utilisateur
angel-nikita
A lire la critique , on a l'impression qu'ils ont voulu mettre des points qui avaient plu à l'époque mais avec un enchaînement inaproprié genre à la queuleuleu comme ça les spectateurs seront contents . Mais si c'est fait sans logique et sans cohérence ,où est l'intérêt ?

Toute façon , Star Wars ne m'intéresse plus , je trouve les 2 jeunes acteurs sans saveur , sans profondeur , sans charisme et puis on nous gave de Star Wars à en vomir , j'ai tourné la page .
Signaler Citer
TwinsPlayerGen7
Bon, tout d'abord je n'ai pas encore vu le film, je le vois Dimanche.

Ensuite, je tenais à dire que je vous trouvais de "mauvaise foi" pour le coup de "l'humour omniprésent", qui gâche selon vous certaines scènes potentiellement intenses. Encore une fois, je n'ai pas vu le film donc peut-être que je serais d'accord avec vous sur ce point-là après visionnage, soit.

En revanche, ce qui me dérange plus, c'est que c'est LOIN d'être le premier film à utiliser de l'humour à outrance lors de scènes sensées être épiques ou intenses (coucou les Marvel ou plus récemment Justice League). Et pour ces films en question, cela n'avait pas l'air de vous déranger, ou du moins de manière beaucoup moins prononcée (coucou Iron Man 3, Avengers 2, Gardiens de la Galaxie 2, Spiderman : Homecoming et j'en passe).

Là où je vous rejoins, c'est que comme vous, lorsque les scènes d'humour s'intègrent parfaitement au film, aux scènes ou encore à l'ambiance qui se dégage de celles-ci (et lorsqu'elles ne sont pas omniprésentes et ne prennent pas une place trop importante au sein d'un film sensé être assez "sombre" et traitant de sujets sérieux ), dans ces cas-là, cela ne me dérange pas.

Mais là où je suis profondément désolé, c'est que dans une tripotée de films Marvel (pour ne prendre exemple que sur eux, vu qu'ils proviennent de la même compagnie, à savoir Disney), il y a la présence d'un humour abusif, et jamais je ne vous ai vu au sein de vos critiques appuyer sur ce point comme si cela vous avait dérangé au point de gâcher votre séance comme ce fut le cas cette fois-ci.

Après je reconnais que dans le cadre de films tels que Les Gardiens de la Galaxie (1er du nom, parce que dans le second, au bout d'un moment trop c'est trop) ou encore plus récemment dans Thor : Ragnarok, les différents trailers nous les présentaient en tant que tel (présence de beaucoup d'humour qui se ressent jusque dans l'ambiance-même du film), donc cela était moins dérangeant car on savait à quoi s'attendre, mais dans la plupart des autres films de l'écurie Marvel, au bout d'un moment ça devient gavant quoi. Limite publicité mensongère, j'ai envie de dire.

Quand tu vois les trailers qui te teasent une intrigue sombre avec une musique apocalyptique et des scènes semblant monstrueusement intenses mais qu'au final lorsque tu es devant le produit final tu ne retrouves plus cet aspect-là (coucou Iron Man 3 et Avengers 2) à cause de cet humour omniprésent qui gâche ton avis global sur le film et sur l'ambiance qu'on t'avais promise avant d'aller le voir (à travers les trailers diffusés), bah moi j'ai presque envie de dire bonjour la publicité mensongère quoi. C'est comme si tu te foutais littéralement de la gueule du consommateur.

Et après ça vient chialer parce que "Batman V Superman" est "trop sombre" (je ne vous vise pas en particulier pour ce coup-là). Et la trilogie Batman de Nolan c'était pas sombre peut-être ? Ah non, c'est vrai, on me dit dans l'oreillette que Marvel s'est inspiré des films de Nolan et de leur ambiance pour produire leur films (LOL).

Enfin bref, voilà, je ne vous jette pas la pierre non plus, c'est juste cet aspect-là que j'avais remarqué et que j'avais envie de commenter, comme si à côté les Marvel ne faisaient pas pareil, et que de leur côté, on pouvait leur "excuser" cet aspect-là.

Voilà. Je me suis exprimé. Désolé si c'était un peu long mais il fallait que ça sorte :D
J'espère que vous aurez la foi de me lire en tout cas, histoire que ce début de roman n'ait pas été écrit pour rien :mrgreen:

Bonne journée à vous ! :D
Signaler Citer
fricadelle
Je suis fan depuis que je suis gamin et je suis d'accord sur cette critique, perso ce qui m'a le plus gêné c'est le manque de travail sur la psychologie des personnages, de fait on a des difficultés à s'identifier (cf le rythme des séquences de la critique) et le résultat est le peu d'enjeux dramatiques, jamais pendant le film j'ai été emporté en souhaitant un dénouement positif pour les personnages (limite j'aurai trouvé intéressant le suicide de finn pour relancer la dramaturgie...)
L'Empire contre attaque peut rester tranquille sur son trône !
Signaler Citer
TwinsPlayerGen7
angel-nikita Wrote:Pourquoi comparer des Marvel à des Star Wars ?


Ce ne sont pas les "Marvel" et les "Star Wars" que je compare, je me suis juste servi ce cet exemple pour justifier le fait qu'on critique ici un aspect dérangeant (ici un "humour omniprésent" qui gâche certaines scènes) qu'on retrouve dans plein de films (les Marvel en sont le meilleur exemple) comme s'il s'agissait de THE défaut de ce nouveau Star Wars alors qu'au même titre, dans les critiques des films Marvel sortis à ce jour, cela n'avait pas l'air d'être dérangeant aux yeux de l'auteur alors que la plupart d'entre eux, à travers leurs différentes bandes-annonces, avaient pour vocation d'être "sombre" mais comportaient néanmoins ce même genre de "scènes d'humour" poussives et abusives ;)
Signaler Citer
Avatar de l’utilisateur
Fullarms5
En globalité pas d'accord avec vous !
Oui les personnage son très peu développer, oui y'a de l'humour, mais il était très bien placé. Les scènes qui s'enchaine en sont pour bcp sur le développement des personnages, mais certain qui on eu plus de temps on était développer, par exemple et comme vous le dites kylo ren. On peu pas non plus faire tout le monde même en 2h30.
A aucun moment je me suis dit je vais quitter la salle c'est horrible.
Le film manque de réponse mais est pour moi excellent.
A chaque nouveau gros film qui ne ce veux pas non plus film d'auteur ( si on veux ce casser la tête sur un film on vas voir autre chose) j'ai l'impression qu'il faut le critiquer et dire qu'il est nul, sa me rappel trop BvS.
Après chacun son avis mais les résumer son simple ...
Signaler Citer
Avatar de l’utilisateur
angel-nikita
Une critique de film ou de jeux vidéo d'ailleurs , c'est aussi en fonction de ce qu'on attend , de ce qu'on espère et de ce qu'on veut voir , des réponses qu'on veut avoir , c'est clair que la déception est présente , après s'i n'y a pas les réponses et les attentes qu'on espérait . ^^
Signaler Citer
Avatar de l’utilisateur
angel-nikita
Vu que c'est signé de l'auteur .... après si tu veux , je demanderais aux autres du staff de donner leur avis si tu veux , pour ceux qui iront le voir ?

Mais tout le monde peut donner son avis aussi ^^
Signaler Citer