Actualité
Titanfall 2 12 06 2016 head. 2

Titanfall 2 : d'anciens développeurs de Respawn reviennent sur le lancement raté

par

Difficile d'imposer son jeu sur la scène vidéoludique quand deux mastodontes sortent en même temps...

Après des déboires avec Activision, Jason West et Vince Zampella ont quitté Infinity Ward en 2010 pour fonder Respawn Entertainment, qui accouchera quatre ans plus tard de Titanfall, un jeu de tir futuriste avec des mechas qui a séduit les joueurs. Une suite a été lancée en 2016, mais elle n'a pas rencontré le succès escompté, obligeant le studio à abandonner la licence.

Titanfall 2 12 06 2016 head. 2

Que s'est-il passé ce 28 octobre 2016 pour que Titanfall 2 soit un échec commercial ? Eh bien, MinnMax est allé à la rencontre de Drew McCoy et Jon Shiring, qui viennent de fonder Gravity Well, et ils sont revenus sur ce lancement raté... qui est dû à un autre collosse édité par Electronic Arts.

Comment était-ce d'avoir ce calendrier de sortie et de sortir Titanfall 2 une semaine après Battlefield 1 ? Ce qui se dit dans la communauté, c'est que cela vous a écrasé. Est-ce aussi ce qui se dit en interne ?

Drew McCoy : je pense que cela nous a fait du mal, dans le sens où les jeux compétitifs multijoueurs sont une situation presque à somme nulle pour les joueurs. Si vous n'êtes pas l'un des cinq meilleurs jeux de tir les plus joués en multijoueur, vous êtes un « jeu mort », entre guillemets, puis cela devient une prophétie autoréalisatrice parce que les joueurs convainquent leurs amis de ne pas jouer au jeu. « Ah ce jeu est mort, n'y joue pas, vient jouer à cet autre jeu avec moi, tout le monde est sur ce jeu avec moi ». Tout le monde veut être dans la foule populaire.

Electronic Arts n'a clairement pas aidé Respawn Entertainment en sortant Battlefield 1 une semaine avant Titanfall 2, éclipsant totalement le titre avec des mechas de la scène vidéoludique pour laisser place à un duel de titans, car oui, Call of Duty: Infinite Warfare est quant à lui sorti une semaine après Titanfall 2. Les joueurs avaient donc le choix entre trois FPS orientés vers le multijoueur en trois semaines, difficile de s'imposer. Désormais, le titre est vendu 7,87 €, et il vaut quand même le détour.

Depuis l'échec commercial de Titanfall 2, la licence est oubliée, EA Games comptait sortir un nouveau jeu en 2019, mais le projet a visiblement été annulé. Respawn a su rebondir grâce à Apex Legends puis Star Wars Jedi: Fallen Order, deux réussites critiques et commerciales.

Lire aussi : Respawn Entertainment : un nouveau studio à Vancouver spécialement pour Apex Legends

redacteur vignetteAmaury M. / Clint008
Rédacteur - Testeur
Explorateur de musiques plus ou moins bruyantes, collectionneur de casquettes et vénérateur de Blade Runner. J'aime les zombies et Cthulhu.
Me suivre : Youtube GamergenTwitter GamergenInstagram Gamergen

Commenter 3 commentaires

Avatar de l’utilisateur
patakana
Ils se voilent la face quand même.
Le jeu étant sorti exclusivement sur Xbox et PC, les devs se sont passés de toute la communauté PS4.
Alors forcément quand ils sortent le 2 sur PS4 c'est un flop et en prime en même temps BF1...
C'était l’échec assuré.
Signaler Citer
Avatar de l’utilisateur
Nekkuraba
C'est clairement pas l'exclusivité du 1 qui a tué la licence
Malgré que ce soit le 2 le jeu est limite vendu comme un nouveau départ
Comme comme exemple tu peux prendre les vente de Destiny 2 sur PC alors que le premier n'est jamais sorti sur PC
Il était pas Ultra populaire de base mais ce qu'il l'a vraiment tuer c'est bien la sortie entre les 2 anciens Top 1 du FPS
Signaler Citer