Actualité
Suicide Squad Kill the Justice League vignette 22 01 2024

Suicide Squad: Kill the Justice League introduit les Elseworlds et le Joker pour son ambitieux contenu post-lancement

par
Source: Warner Bros. Games

Quelques fonctionnalités sociales ont aussi été abordées dans cet ultime numéro de Suicide Squad Insider.mportant;height:2px!important;" referrerpolicy=no-referrer>mportant;height:2px!important;" referrerpolicy=no-referrer>

La sortie de Suicide Squad: Kill the Justice League est proche et Warner Bros. Games n'a d'ailleurs pas attendu pour diffuser la semaine dernière sa bande-annonce de lancement, qui n'aura pas surpris les joueurs suivant la communication autour du jeu. Pour un peu plus d'originalité en termes de visuels, nous pouvons toutefois compter sur le troisième et dernier numéro de Suicide Squad Insider, un format vidéo où Rocksteady nous présente son bébé. Le premier numéro diffusé en novembre avait ainsi fait le point sur le scénario et les bases du gameplay, tandis que celui de décembre détaillait le casting de personnes de soutien et diverses mécaniques. Cette fois, nous avons droit à une introduction aux... Elseworlds !

Le directeur de Rocksteady Darius Sadeghian n'a peur des mots puisqu'il qualifie le contenu post-lancement de Suicide Squad: Kill the Justice League comme étant l'expérience de ce type la plus généreuse et « player-friendly ». C'est un désormais traditionnel système de saisons qui va donc être mis en place, chacune comportant deux Épisodes, avec à chaque fois une thématique basée sur un vilain de l'univers DC. Le contenu ne sera pas bloqué derrière un Battle Pass et la boutique in-game servira uniquement à vendre des éléments cosmétiques. Tout le monde devrait donc s'y retrouver financièrement, en espérant que les microtransactions ne soient pas trop agressives comme dans certains jeux... De plus, il sera toujours possible d'accéder à ces ajouts à l'avenir ! Si nous pouvions trouver à redire quant à la volonté de David Zaslav de transformer ses licences en live service, cette vision de Rocksteady n'encourageant pas le FOMO semble assez séduisante.

Narrativement, tout devrait donc être lié aux expériences de Brainiac, qui dans sa quête pour recréer son monde natal de Colu a joué avec l'ADN des personnages et ainsi conçu des mondes dans des réalités alternatives, soit des Elseworlds. Oui, le multivers est certes surexploité ces dernières années, mais cela ne semble pas trop forcé ici. En revanche, le fait d'avoir placé l'intrigue dans l'Arkhamverse prend de moins en moins de sens si ce n'est l'envie du studio de réunir l'ensemble de ses jeux au sein d'un unique univers.

Pour la Saison 1, c'est un Joker alternatif à l'apparence risquant de faire débat qui va ainsi devenir jouable en mars prochain, membre de la Suicide Squad dans son monde. Les développeurs ont voulu proposer un personnage plus proche de son côté vaudeville et ne sachant intérieurement pas vraiment qui il est. Il disposera d'un parapluie roquette pour se déplacer (difficile de ne pas penser à Fortnite) et sera toujours en train de bouger et attaquer. L'équipe promet de nouveaux environnements, personnages, missions, défis, équipements et bien plus, alors il ne devrait pas y avoir le temps de s'ennuyer, et ce sans coût supplémentaire.

L'infographie ci-dessous indique également que deux versions alternatives de Green Lantern et Superman feront office de boss, tandis que les Épisodes feront intervenir d'une manière ou d'une autre Double-Face et l'Épouvantail. La nouvelle zone avec son The Daily Cackle promet d'être aussi déjantée que le Joker et les Saisons 2 à 4 ajouteront quant à elles un biome gelé, une zone avec des éléments provenant de Gotham City en proie au chaos, dont l'asile d'Arkham, et ce qui semble être un monde médiéval.

Suicide Squad Kill the Justice League roadmap post lancement 22 01 2024

Mis à part cela, quelques fonctionnalités sociales ont été mises en avant. Outre des emotes et de la personnalisation, un tableau des scores nous encouragera à donner le meilleur de nous même lorsque nous jouerons en coop. Le membre de l'escouade ayant le plus élevé deviendra ainsi le leader lors de la mission suivante, ce qui ne nous dit pas si cela aura un réel impact ou si nous pourrons juste crâner. Les joueurs préférant se la jouer loup solitaire ne sera pas en reste puisque l'une des leaderboards mises à disposition leur sera dédiée, d'autres pour des équipes de deux, trois et quatre personnes étant aussi incluses. Cet aspect compétitif tiendra compte du cross-play. Il sera aussi possible de narguer nos amis si nous les dépassons dans le classement, ce qui affichera une animation amusante lorsqu'ils se reconnecteront.

Plus intéressant, nous pourrons utiliser les personnages tels qu'ils ont été personnalisés par d'autres joueurs en tant que bot dans notre équipe contrôlés par l'IA. Cela aura pour effet d'offrir des récompenses à la personne et devrait donc nous inciter à améliorer comme il se doit nos propres membres de la Task Force X pour qu'ils soient à leur tour choisis.

Suicide Squad: Kill the Justice League est attendu le 2 février sur PS5, Xbox Series X|S et PC. Si vous êtes intéressés, il est disponible en précommande à partir de 61,99 € à la Fnac avec 10 € offerts sur votre compte.

redacteur vignetteAlexandre SAMSON (Omega Law)
Rédacteur
Accro à Assassin's Creed et Destiny, grand amateur de RPG et passionné d'expériences vidéoludiques en général. Lecteur de comics (DC) et de divers mangas (One Piece !). Chimiste de formation et Whovian dans l'âme.
Me suivre : Twitter GamergenInstagram Gamergen

Commenter 1 commentaire