Actualité Xbox Series X
xbox series x puissance most powerful

ANALYSE sur la Xbox Series X : la puissance, argument de vente ou véritable boulet marketing ?

par

Depuis la première présentation de la Xbox Series X, Microsoft ne cesse de répéter à qui veut l’entendre qu’il s’agit de la console la plus puissante jamais créée. Néanmoins, à l’approche de la sortie de la console, cet argument ne risque-t-il pas de se retourner contre Microsoft ?

Comment résumer la Xbox Series X en un mot ? Puissance. C’est l’argument de vente principal de Microsoft. Depuis les Game Awards 2019, lorsque Phil Spencer a présenté la console pour la première fois, la firme américaine articule sa communication autour de la puissance de la machine. Sur le papier, avec ses 12 Téraflops, la nouvelle Xbox a en effet une avance sur la PS5 à ce niveau. Néanmoins, à force de trop vouloir mettre cet argument en avant, Microsoft ne risque-t-il pas de devenir contre-productif ?

Ne serait-il pas judicieux pour Microsoft de recentrer sa communication autour d’arguments perceptibles et vérifiables ? Que de s’entêter à mettre en avant un argument qui finit par se révéler contre-productif ?

xbox series x puissance most powerfulC’est en effet une question qui peut se poser après les deux prises de parole de Microsoft, en mai pour les productions des studios partenaires, et en juillet pour la présentation des titres exclusifs. Il a été reproché à chaque fois à Microsoft de ne rien montrer qui démontrerait cette supériorité technique de la Xbox Series X. Il y a donc un fossé entre ce que promet Microsoft d’un côté, à savoir un saut générationnel qui va nous déboiter la mâchoire (pour le dire poliment), comparable au passage de la 2D à la 3D, et de l’autre une tonne de jeux sympathiques, de nouvelles licences à foison, mais, hélas, rien qui ne donne cette impression de next-gen.

Et c’est là que se situe le problème principal pour Microsoft : ne pas arriver à concrétiser et à prouver cette supériorité technologique de sa nouvelle console. Certes, le géant américain a mis en avant quelques prouesses, comme les upgrades significatives que recevront les titres Xbox One sur la Series X. Mais dans les nouvelles productions, jusqu’à présent, cet avantage ne se ressent pas.

D’un côté, les prochaines productions first-party seront, pendant deux ans encore, cross-gen. Elles sortiront donc également sur Xbox One et, même si Microsoft se tue à répéter que ce choix n’aura pas de répercussion et que le hardware de la X1, qui date de 2013, ne nivellera pas la qualité des titres vers le bas, il ne fait aucun doute qu’il y a un impact puisque les jeux doivent être pensés pour 2 consoles (voire jusqu'à 4 en comptant la Xbox One X et la probable Lockhart). Microsoft a voulu mettre en avant quelques jeux qui seront bel et bien exclusifs à la Xbox Series X (Forza Motorsport, Fable) mais, ces jeux n’étant pas attendus avant 2 à 3 ans au mieux, la firme américaine n’a pas voulu trop en montrer, nous laissant avec quelques teasers seulement.

Xbox Series X hardware Games Showcase console head 2Dans un premier temps, cette supériorité technique devrait donc principalement se percevoir sur les jeux multiplateformes, qui permettront de comparer directement le rendu sur Xbox Series X et sur PS5. Néanmoins, ça n’aide pas vraiment Microsoft dans sa communication puisque cet élément ne sera vérifiable qu’à la sortie des consoles, sauf si un développeur se décide à prendre la parole et à mettre en avant les éventuelles différences entre deux versions d’un même jeu. Voire à les illustrer avec un comparatif vidéo.

Microsoft se retrouve donc avec un argument commercial, la puissance de la console, qu’il ne parvient pas à illustrer, et qui lui porte préjudice à chaque prise de parole puisque, à force d’avoir entendu parler de cette supériorité de la Xbox Series X, les joueurs attendent de la voir, et sont déçus à chaque fois. Par ailleurs, outre le fait de ne pas pouvoir l’illustrer, un deuxième risque se pose : celui que les joueurs s’attendent à des performances très hautes. Il suffit de parcourir les réseaux sociaux pour lire que, pour certains joueurs, le 4K 60 fps devrait être un standard, avec le ray-tracing en prime. Des performances qui pourraient se retrouver dans certaines productions, mais qui ne devraient pas devenir un standard : comment demander à une console de faire ce que même des PC très haut de gamme ne parviennent pas à réaliser sur tous les titres actuels ? À force de trop parler de puissance, Microsoft ne risque-t-il pas de créer des attentes auxquelles la Xbox Series X ne pourrait pas répondre ?

Cela porte doublement préjudice à Microsoft puisque cet argument est devenu tellement central dans la communication autour de la Xbox Series X que les autres arguments, pourtant séduisants, de la console passent pratiquement à la trappe. En effet, à quelques jours du Xbox Games Showcase, la firme américaine faisait quelques annonces fortes : la rétrocompatibilité quasi totale avec la catalogue de la Xbox One ou l’arrivée de Project xCloud dans le Xbox Game Pass Ultimate sans frais supplémentaire, par exemple.

Le Xbox Games Showcase fut par ailleurs l’une des conférences les plus fournies de Microsoft ces dernières années, avec de nombreux titres présentés, des exclusivités, des styles variés, mais tous ces efforts ont été occultés par ce simple fait : cette puissance si souvent vantée ne s’est pas retrouvée dans cette présentation.

Xbox Series X images consoles (22)Dès lors, ne serait-il pas judicieux pour Microsoft de recentrer sa communication autour d’arguments perceptibles et vérifiables ? De mettre en avant le line-up de la console ? De recentrer le débat sur le Xbox Game Pass, surtout que, pour rappel, hormis la campagne solo de CrossFireX, tous les jeux du Showcase seront disponibles dans le programme ? Que de s’entêter à mettre en avant un argument qui, certes a du poids auprès des joueurs, mais qui finit par se révéler contre-productif, tant les joueurs ont des attentes élevées auxquelles Microsoft ne parvient pas à répondre actuellement, créant de la déception ?

Quitte à mettre cet argument en avant plus tard, lorsque les consoles next-gen seront sorties et qu’il sera possible de comparer directement le rendu d’un même jeu sur les deux consoles ? Ou quand Microsoft sortira des exclusivités first-party exploitant pleinement le potentiel de cette nouvelle console ?

Si vraiment Microsoft s’obstine à mettre cet argument en avant, alors il serait judicieux, lors de leur prochaine prise de parole, de donner quelque chose de concret pour illustrer ce qui reste, jusqu’à présent, un argument marketing. Sans quoi la déception chez les joueurs pourrait être encore plus grande.

Retrouvez des packs Xbox One à partir de 295,84 € sur Amazon.

Commenter 16 commentaires

Avatar de l’utilisateur
DplanetHD
Merci, j’ai eu aussi cette même analyse sur la puissance de la XSX toujours mise en avant par Ms mais jamais démontrée par le même Ms, qui a finit par se tirer une grosse balle dans le pied, et maintenant sa communication la/le fait sérieusement boîter…

Sans changement clair, la sortie de la XSX risque bien d’être désastreuse en novembre 2020…

7 ans après 2013, où comment se planter encore -alors que tout semblait si bien parti il y a encore quelques mois…

Le pire, c’est que j’y crois vraiment que cette XSX est la plus puissante…

Donc je pense que cela se retrouvera certainement dans ses jeux, mais dans quelques années seulement, et d’ici là la PS5 sera loin devant avec un parc beaucoup plus important qui attirera une fois de plus de très nombreux développeurs tiers…
Signaler Citer
Avatar de l’utilisateur
azertyxpp
Super analyse qui résume bien ce que tout le monde pense, de plus les plus gros temps de communication ayant été déployés à part un miracle d'une conf sortie des bosquets avant la sortie et qui miracle de surcroît en mette vraiment plein la vue, et élargisse le catalogue...

Ce MEME résume bien la situation aussi :mrgreen: :lol:
[+] CLIQUER POUR AFFICHER
Image

theG@mer Wrote:Il y a bcp de choses montrées super cool first party,mais pas que

Franchement hormis Everwild en first party qui a l’air juste oufisime, ils ont rien de montrés de concret, faut quand même des choses plus que "cool" pour vendre des consoles Next Gen, et "montrer" quand on a rien vu de gameplay hormis la douche froide de Halo Infinite Transaction, mouais, on a beau aimer une marque faut être objectif quand même. Moi j'ai beau préférer Sony pour leur catalogue de jeu, je dis qu'ils n'étaient pas au niveau non plus pour vendre de la Next Gen, même si ils ont mieux illustrés ce que sera la Next Gen techniquement.
Signaler Citer
Avatar de l’utilisateur
Vanou
Excellente analyse qui résume bien le tout, mais du coup vient compléter une ancienne analyse du côté de la communication de Sony et Microsoft.
Le fait d’être plus silencieux devient une stratégie plus sage et maîtrisée que de trop en dire sans pouvoir le montrer... c’est encore les autres qui en parlent le mieux et en parler le plus au final.

Sans contrôle, la puissance n’est rien. Tant de slogans qui ont toujours leur signification, ce que je dis depuis le début de l’étalage des chiffres de teraflops, on a déjà connu ça à l’époque des bits, et ceux qui étaient là savent très bien que ça signifiait que dalle, la N64, et surtout la Jaguar, ça vaut rien au final, si t’as pas le plus important, un bon catalogue de jeux, c’est la seule chose qui compte.

On verra bien si le mois d’août change la donne ou si la tendance se maintient... j’espère qu’on aura enfin les dates et les prix. Sony a pour le moment l’avantage et il leur suffit de maintenir le cap, montrer encore des jeux, du gameplay surtout, Microsoft vont eux devoir se rattraper et montrer quelque chose de beaucoup concret et rassurant et arrêter avec les chiffres... se concentrer sur leur puissance du moment qui est leur service, mettre le online gratuit comme les rumeurs le présument serait un bon plan, montrer un halo plus reluisant quitte à le reporter, mettre le mode online du jeu en fin d’année et le solo plus tard...
Signaler Citer
Avatar de l’utilisateur
azertyxpp
Il y en a plein d’autres des exemples, PS1 qui jouait dans la même cours que la Dreamcast pourtant de la génération supérieure et qui a perdue face au catalogue PlayStation, de même pour la N64 à moindre mesure. S’était d’excellentes consoles mais factuellement elles étaient plus puissantes et ont perdu la bataille. PS2 face aux Gamecube, Xbox et encore la Dreamcast sur sa fin, même combat moins puissante que ses concurrentes elle a étalée un catalogue bien plus convaincant pour dominer le marché.

On peut même dire qu’avec la PS4 actuelle l’histoire se répète c’est le catalogue PS4 qui a fait vendre des consoles pas ses spécificités techniques. La One de son côté en parallèle ne produit plus de jeux sur cette génération depuis quelques années déjà, et on peut pas dire qu’ils ont sorti des choses fameuses sur cette génération non plus, je parles bien entendu de hit AAA, on est en droit de se poser la question pourquoi feraient-ils mieux pour la Next Gen ? Surtout au vu de ce qu’ils ont présentés pour les années à venir de ce qu’on pu en comprendre.

De prime abord même si la PS5 n’a pas présentée un line-up de lancement convaincant, dans la durée les gens ont cette garantie par rapport à l’image de marque a l’inverse de son concurrent comme dépeint si dessus, qui de surcroît à mieux illustrer ce que sera la Next Gen techniquement via une démo technique et du gameplay.
Signaler Citer
Avatar de l’utilisateur
Helvete
ANALYSE sur la Xbox Series X : la puissance, argument de vente ou véritable boulet marketing ?


J'ai envie de dire... "si les jeux présenté exploitait vraiment la puissance de la XsX et que cela ce voyait sans qu'on vois tous les trolls dire pfff c'est du CGI pas du vrai gamplay ou... fake ! ça sa tournera jamais sur la XsX mais que sur un monstre PC !?"

Si cela avait été fait ou vérifiable si cela a été fait. L'argument de la puissance ne serait pas galvaudé mais juste indéniable !

En revanche ce qui est un boulet dans la com Xbox, c'est le cross-gen forcé sur 18mois/2ans qui force les devs a programmer leur jeu sur les 2 générations.

A différenciez du smart delivery qui lui en revanche est juste génial. S'il est restreint au jeux déjà sortit ou sortant obligatoirement sur One en 2020 voir 2021 pour cause d'un développement qui a commencé depuis trop longtemps pour abandonner la gen actuel.
Signaler Citer
SoftReaper
Beaucoup d'arguments de microsoft sont foireux, et pas que la puissance, et depuis un sacré moment.

Aujourd'hui, le gros des jeux présentés sont des MàJ de jeux one S/X (Gears 5, forza, etc), les vraies exclues ne sont pas pour de suite, le coup du catalogue le plus complet pour un lancement me fait grandement rire dans le mesure ou 80% du catalogue en question est lié à la rétro compatibilité, et donc ne nécessite pas une nouvelle console

J'ai une One S, je l'ai choisi avec la rétro compatibilité pour mes jeux 360 et surtout pour l'absence de rétro PS3 sur la PS4. Résultat, J'ai 0 exclu physique sur la console, j'ai Forza Horizon 3 (vendu avec la console) en démat' et je crois que niveau exclu c'est tout, Gear 4 et 5 m'ont déplus car ils n'ont pas l’âme des trois premiers, jamais été fan des halo, jamais essayé fable, et en dehors de ça, pas grand chose de notable en first party. Sans compter les jeux rétro Buggés (quelqu'un à essayé depuis quelques années de transferer un sauvegarde de ME:2 dans le 3 sur une One? bah c'est simple, je devais être abonné Gold pour faire le transfert sur 360 via la sauvegarde cloud car la one en est incapable)

J'ai fini par prendre une PS4, et en la moitié du temps de la one, J'ai pris Spiderman, Uncharted 4 et Lost Legacy, Driveclub, Gran Turismo, LittleBigPlanet, Wipeout, God Of War et une série de jeux VR qu'on ne verra jamais sur One.

Alors les promesses de microsoft, je n'y crois plus (déjà qu'au niveau professionnel, les logiciels microsoft deviennent encore plus caricaturaux que ce qu'on en dit sur les forums linux entre les bugs et les défauts), Rajoutez à ça la fusion de l'OS xbox et de windows, font que l'OS est de plus en plus lourd et limite les performances en jeux (c'est pas lié aux IO du disques à travers le temps, juste à l'OS)
Signaler Citer
nightisthebest
Je suis loin d'être un pro Microsoft mais pendant que vous vous concentrez sur des détails, ils sont en train de révolutionner le jeu vidéo. Je me disais c'est quoi ce game pass dont tout le monde parle pendant le débat sur la puissance de séries X. Je m'intéresse à flight simulator, j'ai un pc. Je vois que j'y ai accès pour 1 euros le 1er mois et 3,90 euros pour le moment. Résultat j'ai des centaines de titres accessibles dont certains que je voulais acheter sur steam, où je n'ai pas franchi le pas : No man sky, see of thieve, forza horizon 4 et dans 15 jours flight simulator quasiment gratuit.

Parlons de flight simulator, ce sera une exclu Microsoft, c'est le seul jeu qui est vraiment next gen actuellement. Il va sortir sur la séries X, le jeu utilise Microsoft Azure pour modéliser toute la planète, rien que ça.

Parlons de la PS4, elle est dans sa période idéale, fin de gen, parc installé, exploité à fond et surtout des éditeurs peuvent sortir des exclus (de qualités) en sachant qu'elles vont se vendre comme des petits pains : TLOU2, Ghost of...

Sauf que la PS5 malgré les intentions d'achats élevé va arriver avec un catalogue vide et des exclus bidons à sa sortie comme toutes les nouvelles gens.

La séries X aura la rétrocompatibilité avec ses sœurs plus âgées tout en améliorant les jeux, les exclus pc Microsoft qui sortiront sur un parc pc déjà installé et les jeux cross plateforme qui seront au pire au même niveau de qualité que sur ps5.

Ils vont sortir la Xbox séries x surement avec une offre gamepass gratuite et te vendre la console avec 200 jeux inclus dont des exclus, en face il y aura la ps5 avec ses 10 jeux qui vont se battre en duel à 70 euros le jeu.

Oui Microsoft est en train d'inventer le netflix du jeu vidéo, et vendre la séries X n'est pas la priorité. Moi joueur PC, je viens de lâcher steam pour le game pass, et si mon pc ne suit pas, je ne suis pas sûr de me remonter une bête de course mais j'irai peut-être quelques années sur la séries X pour jouer : sans racheter mes jeux.

Ils pourraient bien mettre Sony dans la position de Nintendo, en pire, car Nintendo peut compter sur ses licences et vendre ses propres titres, qui sont quasiment les même depuis 30 ans.

Je ne crois pas que vous ayez compris la stratégie de Microsoft, qui ressemble à un rouleau compresseur pour moi sur les années à venir.

Ils vendent même flight simulator sur steam en précommande ce qui est un signe d'ouverture totale... à 69 euros, pendant ce temps en 2 clics sous Windows tu l'as pour 4 euros par mois...

Et pour enfoncer le clou, il ne reste plus qu'à mettre le jeu online gratuit comme c'est prévu sur Halo et à faire se rencontre les différents joueurs, pc, consoles sur les mêmes serveurs et si en plus on peut brancher un clavier
et une souris...

Ah oui j'oubliais le xcloud qui concurrence stadia, tu joues sans périphériques à ce jeu, juste une manette, il tape de tous les côtés et ils ont l'infrastructure pour (Azure, Windows...)

Le xcloud ça marchera sur son tel (Android, iOS), tu joueras à forza sur ton tel avec l'abonnement à 10 euros classique gamepass : tiens je viens concurrencer le jeu portable.

Tout ça avec le même abonnement.

Donc il va en falloir des TLOU et autres jeu "film" pour concurrencer ça chez Sony.

The last of us c'est bien mais si les gros titres qui rapportent des millions restent eux multi plateforme : GTA, The Elder scroll...

Regarder les jeux les plus attendus pour cette fin d’année :

Cyberpunk 2077 : Multiplateforme
Star Wars : Squadrons : Multiplateforme
Microsoft Flight Simulator : Exclu microsoft game pass
Assassin's Creed Valhalla : Multiplateforme
Halo Infinite : Exclu microsoft game pass
Far Cry 6 : Multiplateforme
Marvel's Avengers : Multiplateforme
FIFA 21 : Multiplateforme

J’en reviens à l’article après tout ça, imaginez une seconde que la séries X batte la ps5 sur les jeux multiplateforme avec sa puissance supplémentaire… C’est toujours un boulet marketing ?
Signaler Citer