Actualité Geek
bobby kotick activision CEO

Activision-Blizzard : même les actionnaires trouvent les revenus de Bobby Kotick trop élevés

par
Source: GamesIndustry et GameSpot

Le PDG du groupe amasse des millions de dollars, au détriment des employés, ce qui choque même les actionnaires.

Le jeu vidéo est une grosse industrie, plus importante encore que celle du cinéma, et elle brasse des milliards de dollars chaque année. Alors évidemment, le président directeur général d'un gros studio d'édition comme Bobby Kotick touche énormément d'argent, mais même les actionnaires de la firme trouvent que c'est un peu trop.

bobby kotick activision CEO

Comme le rapporte GamesIndustry.biz, deux agences de conseil en vote ont demandé aux actionnaires du groupe Activision-Blizzard de voter contre une proposition de rémunération de Bobby Kotick alignée sur les années précédentes. CtW Investment Group s'en est mêlé, le groupe lutte contre « les comportements d'entreprise irresponsable et contraire à l'éthique, et de rémunération excessive des dirigeants ». Le studio se porte bien, son PDG a donc droit à des bonus conséquents basés sur des objectifs de chiffres, souvent atteints, Bobby Kotick a ainsi reçu près de 100 millions de dollars en options sur actions, et actions combinées, depuis 2016. Les employés du studio touchent quant à eux « moins du tiers de 1 % des gains de Kotick ». Une situation jugée « particulièrement préoccupante », d'autant qu'Activision-Blizzard s'est permis de licencier plus de 800 employés l'année dernière, invoquant une refocalisation sur certains secteurs et des licences de jeux précises. Le studio est pour rappel derrière les franchises Call of Duty, Warcraft, Diablo, Tony Hawk's, Spyro ou encore Crash Bandicoot.

De son côté, le studio s'est défendu chez GameSpot en rappelant que Bobby Kotick est PDG d'Activision depuis 1991 (il a fusionné avec Blizzard en 2008), et qu'en 20 ans, la valeur de l'entreprise est passée de 10 millions à 53 milliards de dollars grâce à ses efforts. Mais même avec cet argument, les actionnaires et employés voient les revenus du PDG d'un mauvais œil. 

Lire aussi : Activision-Blizzard : Bobby Kotick rassure quant au développement des futurs jeux

redacteur vignetteAmaury M. / Clint008
Rédacteur - Testeur
Explorateur de musiques plus ou moins bruyantes, collectionneur de casquettes et vénérateur de Blade Runner. J'aime les zombies et Cthulhu.
Me suivre : Youtube GamergenTwitter GamergenInstagram Gamergen

Commenter 3 commentaires

Avatar de l’utilisateur
Links_Even
Hé pssst, la rédac : " ... pour rappel derrière les franchises Call of Duty, Warcraft, Diablo, Tony Hawk's, Diablo, Spyro..."

Z'avez mis 2 fois "Diablo" (je sais que la licence est bonne mais quand même :D )
Signaler Citer
Avatar de l’utilisateur
tylerfc
C''est un problème quasi général tout secteur.

Il y'a un gros problème en terme de redistribution des bénéfices.

Autant sur le salaire par rapport au poste on peut fermer un peu les yeux car il y'a des rôles qui ont plus d'influence éconnimiquement.

Mais le reste devrait être à quasi part égale car tout le monde contribue au bien de l'entreprise.

Les dirigeants ont tendances à penser que si le salarié continue d'avoir "faim" il restera productif, alors que nous sommes de la même trempe, plus on en a et plus on en veut.

Après je dis pas, si tout le monde finirait par être millionnaire, après être à l'abri pour la vie, peut-être certains stopperais de travailler, mais pas sur, plus on en a er plus on dépense. On change juste son niveau de vie.

Fini la peugeot 207 et place à la veyron. La cage à poules du quartier devient la villa de 200m2 avec poscine, enfin bref...
Signaler Citer