Test
Need for Speed Most Wanted head 3

TEST - Need For Speed: Most Wanted - Retour vrombissant ou simple réédition ?

par

Need for Speed: Most Wanted (2012) : La version 2012 est-elle meilleure que celle de 2005 ?

Nous connaissons tous plus ou moins Need For Speed Most Wanted, sorti en 2005 sur la plupart des consoles d'ancienne génération. À l'époque, l'ajout des courses-poursuites avec la police avait fait un véritable carton, propulsant la licence, déjà très appréciée, au rang de série à ne manquer sous aucun prétexte. Entre la diversité des voitures, les décors somptueux et des graphismes soignés, tous les amateurs de jeux de course, qu'ils soient experts ou néophytes, étaient séduits.

Sept ans plus tard et sous la coupe de Criterion (créateurs de Burnout, incontestablement la plus connue des licences de course de type arcade à l'heure qu'il est avec Need For Speed), les gyrophares bleus et les sirènes si reconnaissables des forces de l'ordre reviennent sur PlayStation 3, Xbox 360 et PC dans un remake à l'identité bien prononcée. Mais, finalement, cette version 2012 est-elle digne de sa grande sœur ? Fait-elle honneur à la série Need For Speed ? Réponse dans ces quelques pages grâce au test de notre rédaction.

Need for Speed most wanted jaquette

need_for_speed_most_wanted_screenshots_05062012_017
Fiche du jeu : ICI

Achat chez notre partenaire :


Commenter 18 commentaires

Avatar de l’utilisateur
Le Vulcain
Bon test, je suis assez d'accord sur la globalité même si je ressens comme un vide que je n'arrive pas a définir en mode solo peut être le manque de personnalité (plus de mise scène du tout) , des objectifs un peu désuet (péter des barrière ... waou trop du lourd -_-) et pas très nombreux. Techniquement j'ai pu rencontré 3 freezes également in et offline mais a part ça rien a signaler.

Heureusement, il y a le multi avec les potes enfin si on se fait pas déco trop souvent. :P

Ah oui le gros point noir, Need for speed le jeu qui mélangeait habilement simu et arcade n'existe plus. Je m'amuse sur ce jeu mais je suis quand même déçu de voir l'essence même des NFS partir en fumée avec ce titre, qui n'est rien d'autre qu'un Burnout. :(
Signaler Citer
Avatar de l’utilisateur
Eric de Brocart
yang70 a écrit: je suis quand même déçu de voir l'essence même des NFS partir en fumée avec ce titre, qui n'est rien d'autre qu'un Burnout. :(


Totalement d'accord avec toi sur ce point et avec le manque de mise en scène.
J'avais déjà eu cette impression avec le dernier Ridge Racer.

Mais où va le monde ma bonne dame ?

Pour autant, ce Burnout NFS reste un jeu très très très sympa, :)
Signaler Citer
roubig2
MaGiXieN a écrit:
yang70 a écrit: je suis quand même déçu de voir l'essence même des NFS partir en fumée avec ce titre, qui n'est rien d'autre qu'un Burnout. :(


Totalement d'accord avec toi sur ce point et avec le manque de mise en scène.
J'avais déjà eu cette impression avec le dernier Ridge Racer.

Mais où va le monde ma bonne dame ?

Pour autant, ce Burnout NFS reste un jeu très très très sympa, :)

Tout a fait d'accord, moi j'ai adoré l'histoire dans most wanted premier du nom ici les mosts wanteds n'ont même pas de noms, il n'y a pas de cinématiques comme dans le premier où j'adorais *-*
Signaler Citer
roubig2
supra88 a écrit:C'est bien comme je l'avais prédis! Un jeu bidon et toujour pareil que la meme version en 2005 sur PS2 donc nul et jouabilité pourris tous comme les undercover, shift, the run koi pfff vraiment pourris les NFS et ca sera comme ca jusqu'a la fin du studio.

Ta testé la merde pourrite avant de critiquer ? Non je pense pas non...
Donc avant de dire n'importe quoi je t'invite a y jouer a la merde.
J'ai le jeu je le lache plus oui cool ma life mais si t es pas content jattends tes idees pour ameliotet le jeu.
Signaler Citer
Avatar de l’utilisateur
Dragoon1010
supra88 a écrit:C'est bien comme je l'avais prédis! Un jeu bidon et toujour pareil que la meme version en 2005 sur PS2 donc nul et jouabilité pourris tous comme les undercover, shift, the run koi pfff vraiment pourris les NFS et ca sera comme ca jusqu'a la fin du studio.

C'est bien ce que je disais dans un de mes précedent post, toujours en train de critiquer sans même avoir des arguments valable !

Rien que par ton post on vois que tu n'as pas tester le jeu. Pourquoi ? Pour la simple et bonne raison que le jeu n'as strictement rien à voir avec most wanted premier du nom, les seuls ressemblances sont dans le fait que ce jeu intègre une liste de most wanted, et des flics... Waahooouu vive la ressemblance !

Non mais sérieux, arrête de te mettre en troll ON et retourne sur ton PC jouer aux Call of u_u...
Signaler Citer
JohnWayne
Dragoon1010 a écrit:
supra88 a écrit:C'est bien comme je l'avais prédis! Un jeu bidon et toujour pareil que la meme version en 2005 sur PS2 donc nul et jouabilité pourris tous comme les undercover, shift, the run koi pfff vraiment pourris les NFS et ca sera comme ca jusqu'a la fin du studio.

C'est bien ce que je disais dans un de mes précedent post, toujours en train de critiquer sans même avoir des arguments valable !

Rien que par ton post on vois que tu n'as pas tester le jeu. Pourquoi ? Pour la simple et bonne raison que le jeu n'as strictement rien à voir avec most wanted premier du nom, les seuls ressemblances sont dans le fait que ce jeu intègre une liste de most wanted, et des flics... Waahooouu vive la ressemblance !

Non mais sérieux, arrête de te mettre en troll ON et retourne sur ton PC jouer aux Call of u_u...

Ce que j'aime dans ton message, c'est le fait qu'il n'ait pas été créé dans l'optique de recevoir des réponses, ni même dans le but d'obtenir un retour d'intérêt quelconque de la part de n'importe qui. Vois-tu, ce message, autrement dit, sujet, a en un sens complètement perdu sa vocation première, à savoir celle de permettre à des personnes ledignité, pourquoi, pourquoi existe t-il? PEUT-ELLE être fondamentalement inutile? Ne peut-on jamais lui trouver d'utilité? L'utilité de ton post repose sur les questionnement qui s'ensuivent. Mais alors, ces questions sont-elles réellement utiles? Si oui, alors ton post l'est également, si non, alors, en plus d'être inutile, ton post est une perte immense de temps, et donc de potentielle productivité physique ou intellectuelle. Mais bornons-nous pour l'instant à répondre à la première question, qui était, une chose inutile a t-elle le droit à l'existence? Prenons pour exemple l'Homme, une espèce qui nous est question nous amène à la question ultime qui tourmente les Hommes depuis la première étincelle de vie qui les a amenés à la surface de la Terre: Quel est le sens de la Vie? Depuis toujours, maints philosophes l'ont passé à essayer de trouver son but, et en cela, ne peut-on pas dire qu'ils en ont trouvé un? Le sens d'une chose a t-il le droit d'être artificiel et individuel ou doit-il être universel? La Vie est éphémère, et nous ne le savons que trop bien. Alors peut-on considérer qu'elle peut avoir un sens si les conséquences de l'atteinte de ce but sont réduites à néant par l'éphémèrité de la Vie? Qu'est-ce qu'un sens? Est-ce qu'avoir un sens a un sens? Si la vie n'est que temporaire, alors ne faut-il pas plutôt essayer de vivre heureux jusqu'à sa mort? Ou faut-il plutôt s'efforcer d'accomplir son être et sa destiné? Ton post est tellement inutile que je me suis perdu dans un dédale de questions sans, ou au contraire avec trop, de réponses. Cela me laisse sans voix. J'ai perdu le fil de mes pensées, je suis anéanti par l'immensité de l'inutilité de ton message et de ton bide. Oui, c'est bien un bide. Crois-tu honnêtement que quelqu'un puisse être assez stupide ou fou pour oser répondre à un post aussi inutile? Vraiment, les bras m'en tombent. Je vais néanmoins m'efforcer de retrouver mes esprits et de suivre le courant désormais tumultueux de mes pensées épineuses qui poussent telles des ronces sauvages et inhospitalières, auxquelles se frotter ne fait qu'accroître la douleur. Donc, mon objectif premier était de répondre à cette question: A t-on besoin d'un sens pour exister? En a t-on le droit si nous n'avons ni but, ni objectif? Cet objectif doit-il être individuel et éphémère, comme certains hommes s'en sont fixés et s'en fixeront encore? Ou doit il être universel et infini? Un tel objectif existe t-il? Reprenons notre exemple précédent: l'Homme. Beaucoup d'hommes s'efforcent de vivre une vie heureuse. Est-ce en soi un objectif? Je pense personnellement que la réponse est positive, car être heureux éternellement n'est pas possible si l'on se laisse porter par le cours de la vie, sans réagir. Vivre heureux constitue donc un sens valable à la vie. Mais certains hommes ne recherchent même pas le bonheur. Certains se contentent seulement de végéter, de se laisser vivre, sans volonté, sans ambition... Ces hommes, souvent, sont considérés comme des déchets, comme des parodies d'humains, par les autres. Cela signifierait-il que pour exister, il faut avoir un sens? Ou que l'humain est naturellement dans l'erreur? Peut-être que cela reflète simplement la peur de la différence si célèbre chez les hommes. Peut-on seulement décider de la mort d'autrui? Je pense que oui, si la personne concernée est trop nuisible pour être laissée en vie. Je ne pourrais sans doute jamais répondre à l'ensemble de ces questions, mais j'ai toute ma vie pour y refléchir. Voici ce que ton message m'a inspiré, et c'est pour ça que je l'aime. Je suis intimement convaincu que ces questionnements ne sont pas vains. Ton message , pourtant si inutile, m'a donc en réalité beaucoup apport Ce que j'aime dans ton message, c'est le fait qu'il n'ait pas été créé dans l'optique de recevoir des réponses, ni même dans le but d'obtenir un retour d'intérêt quelconque de la part de n'importe qui. Vois-tu, ce post, autrement dit, sujet, a en un sens complètement perdu sa vocation première, à savoir celle de permettre à des personnes le souhaitant de discuter librement et de débattre avec d'autres personnes qui recherchent également cela. Mais pourtant, ce post est là, il existe. Pourquoi? Pourquoi ce post qui n'en est pourtant même pas un, qui a perdu son sens et sa raison d'être, qui a perdu son but et sa dignité, pourquoi, pourquoi existe t-il? Comment peut-il exister si son sens n'est plus que néant obscur? Pourtant, il est là, le fait est qu'il subsiste, qu'il persiste à vivre, il vit. Cette constatation est intéressante dans le sens où il nous fait réfléchir au sens de chaque chose, et à la raison d'être de tout objet ou être vivant. Qu'apporte ton post au monde, à part du néant? L'existence même de ton post ne représente rien. Ton message n'est rien, il n'est que chaos froid, désolation transie et vide glacé. Mais il existe. Alors les choses ont-elles besoin d'avoir un but pour exister? Doivent-elles forcément apporter au monde extérieur un élément quelconque afin de revendiquer le droit d'être ou de respirer? Matériellement, la réponse, à la vue de ton post, nous apparaît clairement, et elle est négative. Ton message n'apporte rien et pourtant il existe. Mais le monde n'est pas que concret et matériel. Qu'en est-il du plan éthique et moral? Une chose devrait-elle être laissée en vie si elle n'apporte rien? Doit-on se débarrasser des fardeaux inutiles? C'est une question qui depuis toujours subsiste dans l'esprit de l'Homme. Et c'est en cela que ton message est intéressant, car, tout en apportant rien, il nous apporte beaucoup. Et c'est à ce stade là de la réflexion que l'on est en droit de se poser une autre question, à savoir, une chose PEUT-ELLE être fondamentalement inutile? Ne peut-on jamais lui trouver d'utilité? L'utilité de ton topic repose sur les questionnement qui s'ensuivent. Mais alors, ces questions sont-elles réellement utiles? Si oui, alors ton message l'est également, si non, alors, en plus d'être inutile, ton message est une perte immense de temps, et donc de potentielle productivité physique ou intellectuelle. Mais bornons-nous pour l'instant à répondre à la première question, qui était, une chose inutile a t-elle le droit à l'existence? Prenons pour exemple l'Homme, une espèce qui nous est familière, sans doute. L'Homme, par tous temps, n'a cessé de rechercher le savoir, il l'a cherché, traqué, débusqué tel une proie puis s'en sustante pour en chercher encore plus. Mais cette quête du savoir a t-elle un sens? Cette question nous amène à la question ultime qui tourmente les Hommes depuis la première étincelle de vie qui les a amenés à la surface de la Terre: Quel est le sens de la Vie? Depuis toujours, maints philosophes l'ont passé à essayer de trouver son but, et en cela, ne peut-on pas dire qu'ils en ont trouvé un? Le sens d'une chose a t-il le droit d'être artificiel et individuel ou doit-il être universel? La Vie est éphémère, et nous ne le savons que trop bien. Alors peut-on considérer qu'elle peut avoir un sens si les conséquences de l'atteinte de ce but sont réduites à néant par l'éphémèrité de la Vie? Qu'est-ce qu'un sens? Est-ce qu'avoir un sens a un sens? Si la vie n'est que temporaire, alors ne faut-il pas plutôt essayer de vivre heureux jusqu'à sa mort? Ou faut-il plutôt s'efforcer d'accomplir son être et sa destiné? Ton post est tellement inutile que je me suis perdu dans un dédale de questions sans, ou au contraire avec trop, de réponses. Cela me laisse sans voix. J'ai perdu le fil de mes pensées, je suis anéanti par l'immensité de l'inutilité de ton post et de ton bide. Oui, c'est bien un bide. Crois-tu honnêtement que quelqu'un puisse être assez stupide ou fou pour oser répondre à un post aussi inutile? Vraiment, les bras m'en tombent. Je vais néanmoins m'efforcer de retrouver mes esprits et de suivre le courant désormais tumultueux de mes pensées épineuses qui poussent telles des ronces sauvages et inhospitalières, auxquelles se frotter ne fait qu'accroître la douleur. Donc, mon objectif premier était de répondre à cette question: A t-on besoin d'un sens pour exister? En a t-on le droit si nous n'avons ni but, ni objectif? Cet objectif doit-il être individuel et éphémère, comme certains hommes s'en sont fixés et s'en fixeront encore? Ou doit il être universel et infini? Un tel objectif existe t-il? Reprenons notre exemple précédent: l'Homme. Beaucoup d'hommes s'efforcent de vivre une vie heureuse. Est-ce en soi un objectif? Je pense personnellement que la réponse est positive, car être heureux éternellement n'est pas possible si l'on se laisse porter par le cours de la vie, sans réagir. Vivre heureux constitue donc un sens valable à la vie. Mais certains hommes ne recherchent même pas le bonheur. Certains se contentent seulement de végéter, de se laisser vivre, sans volonté, sans ambition... Ces hommes, souvent, sont considérés comme des déchets, comme des parodies d'humains, par les autres. Cela signifierait-il que pour exister, il faut avoir un sens? Ou que l'humain est naturellement dans l'erreur? Peut-être que cela reflète simplement la peur de la différence si célèbre chez les hommes. Peut-on seulement décider de la mort d'autrui? Je pense que oui, si la personne concernée est trop nuisible pour être laissée en vie.
Signaler Citer