Actualité
ubisoft logo

Affaire Ubisoft/Vivendi : face à la possible acquisition totale, le Québec tremble

par

Si Vincent Bolloré achète, il y aura des sacrifices.

Depuis que Vivendi s'est offert une participation au capital d'Ubisoft (et Gameloft), il est souvent question d'une acquisition totale par le groupe détenu par Vincent Bolloré. Et, alors que la menace plane, les analystes s'inquiètent d'éventuelles retombées néfastes au sein de l'économie montréalaise. C'est par exemple le cas d'Alexis Le Marec. Dans un entretien accordé au Journal de Montréal, il a évoqué des suppressions d'emplois au Québec.

ubisoft logo

Alexis Le Marec met en opposition la culture très protectrice d'Ubisoft et la stratégie basée sur la rentabilité à court terme de Vivendi :

C’est sûr qu’il y aura des pertes d’emplois si ça se passe. Il y aura une rationalisation des dépenses. Vivendi n’a aucun intérêt logique à employer autant de personnes au Québec. Si Bolloré prend le contrôle d’Ubisoft, il va faire virer beaucoup de monde à Montréal. Ça n’a pas de sens d’avoir autant de monde au Québec pour Vivendi.

Les conséquences pourraient donc être désastreuses pour le Québec, sachant qu'Ubisoft tient "une présence très importante dans l’écosystème du jeu vidéo" selon Yoshua Bengio, titulaire d’une chaire de recherche sur l’intelligence artificielle à l’Université de Montréal. Comme quoi, l'évolution de la situation est également suivie de près outre-Atlantique.

Commenter 8 commentaires

chaton51
t'entends bolloré, vivendi et ca pue forcément la merde.. et tout le monde s'en fou jusqu'a ce que le capitalisme s'écroule ... ahh si seulement tiens.

faudrait presque que le patron d'ubi prennent ses employés et qu'ils refassent une nouvelle boite ... en repartant de ZERO et en laissant Ubisoft a bolloré...
Signaler Citer
Avatar de l’utilisateur
Jaiden
Ca veut surtout dire la mort d'Ubisoft et la naissance d'un nouvelle éditeur 100% québécois. C'est mauvais pour la France autant que la Québec à très court terme.

Sa stratégie de court terme ne fonctionnera pas pour la simple raison qu'un Far Cry à l'année est inconcevable et que les AC vont perdre toutes la méta histoire pour se focus sur une période historique rendu à des clichés à cause des économies de recherche effectué. Ça durera 3 4 ans après Bolloré vendra et en aura pour son argent laissant tout le monde sur la paille. Mais en a t'il quelque chose à faire ? Il va forcer une fusion comme pour Activision Blizzard mais avec des licences moins forte, sur qu'il sait ce qu'il fait. Il voit juste du fric à faire vite dans une liquidation de boite.
Si le Québec s'inquiète alors c'est vraiment grave, car ici le JV fait vivre beaucoup de monde à Montréal et c'est de l'entrée d'argent en masse. Si Bolloré relocalise en France c'est que mon pavé d'en haut est le projet réaliste de cette enflure qui mériterait pire que la peste.
Signaler Citer
Avatar de l’utilisateur
Kainhunter
Zer01neDev a écrit:Sa pu la merde pour les prochaine prod Ubi(Watch_Dogs 2, The Division, Ghost Recon Wildlands, Etc...)


Ça pu déjà. Vivendi ne fera pas pourrir les choses plus vite, Ubisoft s'en charge déjà très bien.

Personnellement, je me contrefous de cette histoire car cela ne changera rien. Ubisoft fait déjà la même chose que les autres sans saveur. Qu'ils se fassent racheter et démanteler, cela ne sera pas une perte. La seule chose regrettable sera les petits employés laissé sur le carreau. Pour les têtes pensante de toute façon rien à craindre ils sont blindé et la merde n'a pas d'état d'âme.
Signaler Citer
bababoule
Zer01neDev a écrit:Sa pu la merde pour les prochaine prod Ubi(Watch_Dogs 2, The Division, Ghost Recon Wildlands, Etc...)


The Division n'est pas une prod de chez Ubi...Et puis bon un watch dogs 2, ce n'est qu'une fuite c'est pas officiel
Signaler Citer
Avatar de l’utilisateur
Zer01neDev
bababoule a écrit:
Zer01neDev a écrit:Sa pu la merde pour les prochaine prod Ubi(Watch_Dogs 2, The Division, Ghost Recon Wildlands, Etc...)


The Division n'est pas une prod de chez Ubi...Et puis bon un watch dogs 2, ce n'est qu'une fuite c'est pas officiel

L'editeur de The Division est Ubi, et Jonatha Morin, directeur Creatif Watch_Dogs a dit "on ne fera pas les mème erreur la prochaine fois"
Signaler Citer