Actualité Windows Phone
microsoft surface rt steve ballmer

Steve Ballmer reconnaît le flop de la Surface et confirme la prochaine génération

par
Source: The Verge

Microsoft reconnaît ses erreurs et les corrige.

Hier, Steve Ballmer, CEO de Microsoft, tenait une conférence pour faire le point sur les résultats trimestriels de l'entreprise. Tout n'est pas rose pour la firme de Redmond.

Outre la lente adoption de Windows 8, Steve Ballmer a notamment évoqué sa division mobile. Pour lui, Microsoft a fabriqué « plus d'appareils que [l'entreprise] pouvait en vendre », faisant bien évidemment référence au flop de la Surface RT qui a récemment vu son prix baissé de 30 %.

Mais l'entreprise apprend de ses erreurs, c'est un fait (il suffit de voir le 180° adopté au sujet de la Xbox One), et l'homme promet de repartir de plus belle. Neowin cite le responsable, indiquant que la prochaine génération [de Surface] est en cours de tests et proposera des améliorations. Il se murmure à ce sujet que la tablette serait équipée du dernier processeur quad-core de Qualcomm, le Snapdragon 800. Par ailleurs, Steve Ballmer a précisé que les premiers retours en interne ont été très favorables.

La Surface RT soufflera sa première bougie en octobre prochain, une date adéquate s'il en est pour présenter sa remplaçante...

microsoft-surface-rt-steve-ballmer
Steve Ballmer présentant la Surface

Commenter 8 commentaires

gericowan
Microsoft en a bien besoin surtout Steeve Balmer qu'on voit souvent ces temps ci, il a besoin de redorer son blason mais si il utilise un très bon plan marketing pour la Surface je ne doute pas qu'elle fonctionnera.
Signaler Citer
Avatar de l’utilisateur
Edward L.
gericowan a écrit:Microsoft en a bien besoin surtout Steeve Balmer qu'on voit souvent ces temps ci, il a besoin de redorer son blason mais si il utilise un très bon plan marketing pour la Surface je ne doute pas qu'elle fonctionnera.


Faut virer Steve Ballmer, simple. Faire peau neuve :)
Signaler Citer
Avatar de l’utilisateur
Eric de Brocart
Le problème vient de plusieurs choses dont, entre autre, le rejet global de Windows 8 par la masse.
Après, le prix n'aide pas et surtout le manque flagrant d'applications par rapport à la concurrence.
Le reconnaître est un premier pas. Après, sur le marché des tablettes ou celui des téléphones associé à celui des PC, Microsoft avait l’opportunité de reprendre le contrôle si Windows 8 avait été bien accueilli... Dommage. Rien n'est perdu mais il va falloir sortir les rames et avec moins de cinq pour-cents de parts de marché, c'est même un moteur qu'il vont devoir sortir.
Signaler Citer
Plongeur
Microsoft a toujours agit en deux temps en ce qui concerne sa plateforme mobile. Windows Phone 7 avait de grosses lacunes et elles ont été corrigé pour la plus part avec Windows Phone 8. Ce n'est pas étonnant que Balmer tienne ces propos :)
Signaler Citer