Actualité Android
Vignette Icone Head Sony Ericsson Anzu Xperia X12 17112010

Sony Ericsson : les bootloaders de la gamme 2011 déverrouillables

par

La gamme 2011 de Sony Ericsson ne sera pas verrouillée.

sony-ericsson-logo

En février, nous apprenions que l'un des chef de programme de Sony Ericsson Mobile était en faveur du root. L'information apportait un espoir de voir un jour arriver des téléphones totalement déverrouillés, avec un niveau de paramétrages élevé. Ce jour est arrivé plus tôt que prévu. En effet, Sony Ericsson a annoncé que sa gamme 2011 de téléphones Xperia (Arc, Neo, Pro et Play) possédera un bootloader déverrouillable.

Mais qu'est-ce que cela signifie concrètement ? En général sur les smartphones d'aujourd'hui, le bootloader est verrouillé afin d'éviter de trop grosses modifications sur le téléphone. C'est par là que passent les hackers et développeurs indépendants pour créer une custom ROM, overclocker le processeur (augmenter sa puissance), augmenter la réception de l'appareil etc. Pour faire tout cela, il faut donc au préalable passer la sécurité du bootloader afin d'avoir accès à la couche hardware.

En revanche, seule la partie dédiée au téléphone sera débloquée, il sera donc impossible d'avoir accès à la "couche physique" de l'opérateur afin de désimlocker l'appareil par exemple. De toute façon, seuls les smartphones qui ne sont pas bloqués auront cet avantage. Les développeurs devront donc payer leur téléphone au prix fort, libre de tout engagement auprès d'un opérateur s'ils souhaitent profiter du bootloader facilement.

La question qui se pose alors pour le Xperia Play, faisant office à la fois de téléphone et de console de jeu portable, est la suivante : si le bootloader est libre d'accès, les jeux ne risquent-ils pas d'être piratés trop rapidement ?

Commenter 2 commentaires

rezus
Nobunagashi a écrit:La question qui se pose alors pour le Xperia Play, faisant office à la fois de téléphone et de console de jeu portable, est la suivante : si le bootloader est libre d'accès, les jeux ne risquent-ils pas d'être piratés trop rapidement ?


Sachant que les smartphones sont sensés être utilisés avec des forfaits incluant le Data (donc continuelement connectés), Sony fera en sorte que sa solution de jeux Playstation sur appareils Android (Playstation Suite) vérifie les ID PSN, n° de série du jeu et du smartphone, à la manière des jeux PSN avec notre compte PSN sur la PS3 ou la PSP, mais en plus poussé car forcément connecté!
Signaler Citer
Naonao
Google n'avait pas annoncé un système de drm (qui sera vite contourné je suppose, à moins que ça ne soit illégal... avec google mieux vaut faire attention) pour protéger les dévelopeur du piratage ? bon ça m'emmerderais qu'un os qui se veut sois disant "libre" comme android se mette à se pourrir de drm de partout mais je préfererais ça que d'avoir un accès à internet de force juste pour pouvoir lancer un jeu.
Signaler Citer