Actualité
retrogames reboot vignette head

RetroGames reboot : un œil nouveau sur le rétrogaming

par

Plus qu'un simple souvenir, le rétrogaming est un genre à part entière et méritait un magazine spécialisé.

Certains parlent du rétrogaming comme d'une mode ou d'un passe-temps de "vieux" joueurs, et pourtant, c'est bien plus que cela. Les anciens jeux font partie de l'histoire vidéoludique et ce sont eux qui ont tracé le chemin jusqu'aux galettes que nous enfournons quotidiennement dans nos consoles dernière génération.

Le magazine RetroGames lui rend hommage à travers plus de 170 pages dans cette édition collector signifiant un nouveau départ. Il fait une rétrospective des licences qui ont marqué des générations complètes de joueurs, comme Zelda ou encore Megaman, tout en analysant d'un œil neuf et pourtant plein de nostalgie les nombreuses réadaptations qu'il est aujourd'hui possible de trouver, que ce soit au format CD ou en dématérialisé.

Après un premier numéro issu de traductions du mensuel anglais Retro Gamer qui a énormement déçu les adeptes du jeu vidéo des années 80 à aujourd'hui, RetroGames revient dans une version reboot avec une équipe de journalistes passionnés aux commandes.

Parfois brouillon, ce RetroGames reboot sorti dans les kiosques le mois dernier à 12,90 € sait tirer son épingle du jeu en allant au bout des choses et en présentant certains détails oubliés du monde du jeu vidéo pour notre plus grand bonheur. Au milieu des apologies de séries, où la nostalgie et la passion du rédacteur sont palpables à chaque phrase, se trouvent des sujets quelque peu hors du commun, présentant le jeu vidéo sous un autre aspect, et nous permettant par exemple de retracer le pourquoi du comment de la success story de Alexey Pajitnov, créateur du célèbre jeu tellement addictif : Tetris.

retrogames couv

Voici un petit aperçu de ce que ce magazine contient :

  • Quoi de neuf
    Un point sur le rétrogaming conjugué au présent et les nombreuses réadaptations trouvables dans le commerce.
  • Interview
    Florent Georges, cofondateur des éditions Pix'n Love et "historien du jeu vidéo à temps plein" répond aux  questions posées par la rédaction.
  • Hommage
    En 2011, la haute technologie à perdu l'un de ses pionners avec le décès de Steve Jobs. Rétrospective sur une vie et une carrière hors du commun.

steve jobs deces rip apple head

  • Gadgets
    Les bonnes adresses d'idées cadeau pour tout geek qui se respecte.

    donkey-kong

  • L'histoire de
    • Zelda
    • Donkey Kong
    • Crazy Taxi
  • Le Making-Of
    • Ocarina of Time
    • Tetris

      megaman-x

    • Megaman X
    • Space Invaders
    • Star Wars
    • Actraiser
    • Robocop
  • Grand Classique
    • Road Rush
    • Bombjack M
    • Micro Machines

  • Retroinspectionspace-invaders
    • Diablo
    • Sinclair ZX81
    • Atari
    • PC-Engine
  • Materiel
    • PC Engine

  • The Definitivelink-zelda
    • 194X
    • Space Invaders I & II
    • Contra
  • A Redécouvrir
    • Forgotten World
    • Konami

Pour conclure, RetroGames reboot rappellera donc de bons souvenirs avec un pincement au cœur pour les plus vieux, et montrera aux plus jeunes à côté de quoi ils ont pu passer. Le tout est présentée très soigneusement dans un numéro du plus bel effet avec son papier de qualité et ses images de qualité. Si certains codes couleurs ne sont pas toujours très bien choisis, le détail est vite effacé par un contenu très riche et des articles qui vont chercher plus loin que le simple listing des différents opus d'une saga. De plus, les petites touches d'humour et les quelques clins d'œil disséminés au fil des pages rend la lecture encore plus agréable.

Bref, ce numéro reboot de RetroGames, derrière une réalisation brouillon qui montre quelque peu le manque de temps qui pesait sur les épaules de l'équipe, offre donc de très bonnes bases au magazine et promet de futurs numéros de très grande qualité.

Commenter 13 commentaires

Avatar de l’utilisateur
dfrenchee
rhaaaa !!!! que d'emotion pour ma part dire que j'ai grandi avec le jeu video,j'ai commençé avec le PC-Engine,et amstrad puis Atari(sorti en 1972) offert par mon pere a mes freres et moi avec le jeu pong,moi j'ai suivi ensuite l'evolution des consoles pas mes freres,puis plus tard et arrivé Nintendo, Sony et Sega,la guerre des console commença,j'ai eu ma playstation psx a la sorti de tomb raider premier du nom, sorti durant l'automne 96 ce fut la bombe pour moi et depuis lara ne ma jamais quitté car eidos avait jeté un pavé dans la mare qui fit tres mal aux autre marques de l'epoque donc du coup j'ai suivi playstation et son evolution avec miss croft,voila un peu le resumé d'un "vieux" de 45 ans ;)
Signaler Citer
Avatar de l’utilisateur
ariakas
même si pour une fois le mot reboot est adapté, rien que parce que ça m'enerve de lire ce mot au bout d'un moment, je ne l'acheterais pas.

[bon allez, j'avoue, je serais passé à coté aussi si ça n'avait pas été marqué ce mot taboo lol]
Signaler Citer
Avatar de l’utilisateur
paco2
C'est rigolo car je pensais aller m'acheter un bouquin sur le retro gaming il y a 2 jours et je tombe sur cet article.
Ca me rappellera mes débuts avec mon TO7-70 et l'Aigle d'or,puis mon CPC6128 et le manoir de Mortvieille,suivi de très près avec mon amiga A500+ et bargon attack puis SNES,PSX,PS2,PSP et PS3.
C'est vrai que presque 100 francs pour un mag (le retro gaming des sous c'est rigolo ça) c'est cher mais je crois que je vais me laisser tenter
Signaler Citer
Avatar de l’utilisateur
ariakas
j'etais un peu jeune pour le manoir de mortevielle, j'ai jamais compris pourquoi il fallait mettre tel objet à tel endroit ^^
c'etait vachement dur !!
y'avait une histoire de couteau à placer dans une vague fente au milieu d'un pillier, si ma mémoire est bonne, et bref, j'avais jamais pigé le pourquoi du comment il fallait faire ça (j'avais été obligé de le finir à la soluce).
mais c'etait excellent quand même ^^
Signaler Citer