Actualité
2834310 iwata   copie

Mort de Satoru Iwata : petit retour sur la carrière du président de Nintendo

par

Il est temps de revenir sur la carrière du président de Nintendo qui vient de nous quitter.

Nous vous l'annoncions cette nuit, Satoru Iwata, le président de Nintendo, est mort. Si les hommages se multiplient sur Internet, inondant les réseaux sociaux, il nous semble légitime de revenir sur la carrière de cet homme qui a tant apporté à Big N. Qui était Monsieur Iwata pour Nintendo, qu'a-t-il apporté à la firme ? Voici notre portrait de cette icône du jeu vidéo.

Bien avant d'être président du géant japonais, Satoru Iwata a commencé par être développeur chez HAL Laboratory en 1983, où il travailla sur les licences Earthbound, Balloon Fight et Kirby. Il devient président du studio en 1993. C'est donc sous sa direction que Masahiro Sakurai créa Super Smash Bros..

À partir de 2002, Iwata prend la tête de Nintendo et devient le quatrième président de la firme. Il participa activement à la création de la Wii et donc à l'instauration du motion gaming dans le paysage vidéoludique. C'est bien entendu à lui que nous devons les Nintendo Direct, ces rendez-vous vidéo présentant régulièrement les jeux prochainement disponibles. D'octobre 2011 jusqu'à sa mort, Satoru Iwata se chargea d'animer chaque Direct japonais.

1330461917

Régulièrement, il s'entretenait avec les développeurs de différents jeux Nintendo. Ces interviews appelées Iwata demande étaient régulièrement postées sur le site officiel de la firme et permettaient de découvrir les secrets de développement et autres anecdotes des jeux concernés.

Toujours soucieux d'annoncer les nouveautés Nintendo, il participa à la présentation de la Nintendo DS et de la Wii U et présenta seul la Nintendo 3DS. Conscient des difficultés de sa firme, Satoru Iwata n'hésita pas à diviser par deux son salaire en 2011 lors des débuts difficiles de la 3DS et en 2014, dû aux mauvais résultats causés par les ventes en déçà des espérances de la Wii U.

Commenter 12 commentaires

Avatar de l’utilisateur
Naosuke
Qui de PlayStation, de Microsoft, ou plus anciennement de Sega, avait un PDG aussi charismatique que celui qu'avait Nintendo ?

Qui peut citer ne serait-ce qu'un nom ou un prénom, d'un autre dirigeant d'une société vidéo-ludique avec autant de capital sympathie que Satoru Iwata ?

Eh bien, personne. On pouvait être tout à fait en désaccord à notre niveau de point de vue avec les actions, la politique et les décisions finales de cet homme, il n'empêche qu'il aura su instauré une communication allant à contre courant de ce que font les autres dirigeants.

Humble, parfois pataud, nul doute néanmoins, que Satoru Iwata était le seul PDG dans cet univers ayant pour attrait le divertissement, a avoir gardé son âme d'enfant en ne se prenant pas toujours au sérieux.
Cette facette de lui, unique, manquera d'autant plus.
Signaler Citer
Avatar de l’utilisateur
Tuxbot123
@Naosuke Effectivement, on trouve difficilement, voire même pas du tout...
Je ne suis pas fan de Nintendo, et je n'ai jamais regardé de Nintendo Direct, mais rien que ce qui se disait de lui, ainsi que les images, suffisait à montrer quelle genre de personne il était. RIP...
Signaler Citer
Avatar de l’utilisateur
dodogeek
Naosuke
Kaz Hirai(bon c'est vrai il est tout sauf umble) et Ken Kutaragi c'est vrai qu'il y en a pas beaucoup des connus mais le gars arrivent quand même après Yamauchi celui qui a donné c'est lettre de noblesse a Nintendo.
Il a sauver Nintendo mais a quel prix. C'est cause de la wii qui fut un succès (loin du mérite mais plus de buzz) et de sont image que la wiiU ne parle pas a grand monde.
Les gens associe wiiU a la wii la console du placard a ressortir pour des partie entre amis et en famille.
Nintendo n'est vue que comme une firme de nostaligique alors qu'avant c'était plus une firme de jeux originaux avec une forte image de marque et d'une grande qualité.
Désolé mais il y a une grosse masse entre le nintendo de légende avec Yamauchi et le nintendo de Iwata.
Mais mal chance les président de Nintendo partent sur des échec (Yamauchi la NGC et Iwata la wiiU)
Signaler Citer
joejoe
dodogeek a écrit:Mais mal chance les président de Nintendo partent sur des échec (Yamauchi la NGC et Iwata la wiiU)


C'est marrant, mais je crois que ce sont les consoles de salon nintendo que je préfère... Comme quoi, il y a une différence entre succès commercial et succès de coeur.
Moi aussi, touché par ce décès, qui affecte, au delà de sa sphère familiale, l'une des plus grandes société du jeu vidéo.
Je suis curieux de voir si ce décès va sonner un changement brusque de politique de la firme de Kyoto.
Signaler Citer
Avatar de l’utilisateur
Naosuke
Satoru Iwata laisse un legs sans commune mesure.

dodogeek...
Parler de Satoru Iwata en des termes irrespectueux : "le gars". Merci mais, non merci.

Si, Hiroshi Yamauchi oriente la firme dès le tout début des années 1970 (jusque là en déclin à cause de lui-même après le très gros succès des cartes à jouer "Hanafuda" et de sa politique à se diversifié dans un peu de tout -société de Taxi, Love Hotel)... c'est notamment grâce à Gunpei Yokoi et à son invention l'"Ultra Machine" qui fera faire dire plus tard à Hiroshi que l’électronique et par extension le jeu vidéo, peut-être un marché à succès au Japon.
C'est aussi grâce à Imanishi, le second de Hiroshi dans l'entreprise, qui le conseille de réorganiser les départements de Nintendo en section davantage spécialisé. Le génial inventeur Gunpei sera à la tête du département "jouet". De là, naitra la renaissance de Nintendo et de son impérialisme mondiale dès les années 1970, en commençant par le déploiement des composants "électroniques" dans les jouets, puis dans des bornes d'arcades et bien entendu, les consoles de jeux vidéo en tout genre...

Le "Nintendo de légende" comme tu le dis sous l'ère de Yamauchi, a vu son deuxième déclin à l'arrivée de la GameCube. La course à l'expansion technologique côté hardware face aux autres concurrents aura eu raison de cette console ; les joueurs qui suivaient depuis longtemps se sentant délaissé, car Nintendo faisait alors comme les autres. En moins bon...

C'est Hiroshi Yamauchi qui, avant de partir à la retraite désigne personnellement Satoru Iwata comme nouveau CEO de Nintendo afin qu'il prenne la direction. Hiroshi avait perçu tout le potentiel chez Iwata.
Cette décision fut lourde de conséquence, car c'était la toute première fois chez Nintendo qu'un dirigeant non issue de la famille originelle était au pouvoir. On essaye d'imaginer alors, le poids et la pression chez Satoru Iwata, surtout face à un groupe de six personnes au sein du comité de conseil...

Seulement, Hiroshi avait déjà saisi la vision de Iwata, qui voulait revenir aux fondamentaux de la firme de Kyoto : refaire du "casual gaming" d'une part et de dénicher des personnes qui, soit, avait été déçu de la GameCube, soit des personnes qui ne s’intéressaient pas du tout aux jeux vidéo.
Tour de force incroyable, Iwata réussit admirablement à générer un nouvel engouement auprès des anciens joueurs de Nintendo et de surcroit à faire venir toute une tranche de personne qui n'avaient pas d'attirance pour cette distraction. Avec la DS et surtout la Wii, le pari était gagné, et de quelle belle manière !

Pour le reste, chacun a le droit de faire des erreurs, même si je pense que la Wii U est un bien moins gros échec que la GameCube en son temps.

Pour sur, Iwata avait compris ses erreurs et, nonobstant le partenariat avec DeNA, le futur s'annonce certes serré mais, pas du tout catastrophique, n'en déplaise aux alarmistes de tout bord.

Nul doute que les chantiers mis en place du vivant de Satoru Iwata continueront pour le bien de Nintendo et pour notre plaisir à venir.
Signaler Citer
Avatar de l’utilisateur
Mykkoo
Pour moi, le "Nintendo de légende" s'est éteint avec la Super Nes et le GameBoy.

La Wii et la DS ont été des succès, qu'Iwata sama n'a su pérenniser. La 3DS se vend nettement moins bien que sa grande sœur, et la Wii U est un cuisant échec, cette dernière pourrait ne pas dépasser la barre des 20 millions et ainsi faire pire que la GC.

A cela, s'ajoute l'utilisation abusive de Mario et de son univers ces 10 dernières années (environ une cinquantaine de jeux).

Nintendo est toujours une marque dotée d'une belle image mais n'a plus l'aura qui fut la sienne dans les années 90.
Signaler Citer
Avatar de l’utilisateur
dodogeek
Le "Nintendo de légende" comme tu le dis sous l'ère de Yamauchi, a vu son deuxième déclin à l'arrivée de la GameCube. La course à l'expansion technologique côté hardware face aux autres concurrents aura eu raison de cette console ; les joueurs qui suivaient depuis longtemps se sentant délaissé, car Nintendo faisait alors comme les autres. En moins bon...


Tu déconne la NGC avez les meilleur version des jeux multi elle était pas moins bonne que les autre les juste arrivée trop tard en plus avec le Nintendo Seal of quality certain tiers la boudé pour Sony qui était moins regardant sur la qualité des :roll:

Seulement, Hiroshi avait déjà saisi la vision de Iwata, qui voulait revenir aux fondamentaux de la firme de Kyoto : refaire du "casual gaming" d'une part et de dénicher des personnes qui, soit, avait été déçu de la GameCube, soit des personnes qui ne s’intéressaient pas du tout aux jeux vidéo.
Tour de force incroyable, Iwata réussit admirablement à générer un nouvel engouement auprès des anciens joueurs de Nintendo et de surcroit à faire venir toute une tranche de personne qui n'avaient pas d'attirance pour cette distraction. Avec la DS et surtout la Wii, le pari était gagné, et de quelle belle manière !


Autant on peut dire ça de la DS autant la wii... sont catalogue était moins riche que celui de la NGC elle a eu un masse de mauvais portage de jeux PS2 et est loin d'avoir fait l'unanimité auprès des fan Nintendo elle a même plus divisé la commu qui rester a près la NGC encore plus. Sont succès n'est du qu'au bouche a oreille, comme un simple effet de mode pour beaucoup de gens qui l'a ranger au placard en voyant le peut de bon jeu. Vu ce que la console offrais c'est tout fait normal d'ailleur elle n'a pas beaucoup de jeux qui sont million seller :roll: a part les jeux nintendo elle a était complètement délaisser par le multi et c'est la console de oldgen la plus pauvre au niveau rpg et tout autre genre. (sont catalogue était loin d'être varié et les tiers y lâché tout les bouse possible et imaginable)

Super mario bros, world, 64 et Sunshine désolé mais c'est jeux était loin d'être du casual gaming (des fois j'ai failli m'arracher les cheveux sur sunshine)
Tout comme metroid, F-zero, Starfox etc...
Signaler Citer
Avatar de l’utilisateur
Naosuke
Le GameCube n'est pas arrivé en retard, je ne sais pas pourquoi tu dis ça... Les sorties des PS2, Xbox et GameCube sont très proches (concernant le Japon).
La PS2 a cartonnée de suite au Japon, pour plusieurs bonnes raisons : le choc des graphismes entre la PS1 et la PS2, lecture des DVD qui connaissait un formidable succès -l'image de marque de Sony dans les autres domaines comme l’électronique, celui de l'entertainment globalement, un catalogue de jeux variés et de très bonne facture dès le lancement, rétrocompatibilité avec la PS1...

La console de Nintendo, proposait ses jeux dans un format risqué, le DVD 80mm. Pas de grosses licences à sa sortie, le départ des éditeurs tiers, la lassitude des fans à voir venir les hits de Nintendo...
Quant à la pertinence des jeux multiplateformes plus jolis sur GameCube, je me laisse le soin de rester en retrait, n'ayant pas eu cette console au contraire d'une PS2 et d'une Xbox. De ce que j'en ai aperçu néanmoins (walkthrough), je ne trouve pas que le GameCube rende mieux...

La Wii U est arrivée en avance ET, en retard.

En avance parce qu'elle n'avait pas assez de puissance par rapport à la Wii (et 32Go seulement pour la console "premium"), en retard parce que le boom des jeux tactiles sur smartphone et tablette avait déjà percé.
Il y a d'autres raisons, chacun se fera son avis.

Dire que la Wii n'a eu son succès que part le bouche à oreille, c'est ridicule, l'ami.
J'ai expliqué dans mon message plus haut les principales raisons du succès -largement mérité ! de la Wii.
Ce n'est en tout cas, pas du tout un effet de mode, puisque Iwata a fait venir tout un pan de la société qui ne jouait pas aux jeux vidéo sur la Wii.
La Wii rassemble donc les amoureux des licences Nintendo et attire les réticents à venir s'amuser sur des jeux simples, adaptés.

Concernant le fait de la qualité d'un jeu, toutes les consoles ont connu le meilleur comme le pire, cela ne sert à rien d'appuyer ce qui est valable pour tous.

Pour revenir et conclure sur le retour de carrière de Iwata :
Coup de génie avec la DS et la Wii, aurait pu largement mieux faire avec la 3DS et la Wii U.
Les Amiibos sont de chouettes jouets, alliant figurines de collection et accessoire pour du plaisir supplémentaire dans les jeux vidéo.
Merci, Mr Iwata.
Signaler Citer
Avatar de l’utilisateur
Big Boss
Mykkoo a écrit:Pour moi, le "Nintendo de légende" s'est éteint avec la Super Nes et le GameBoy.

La Wii et la DS ont été des succès, qu'Iwata sama n'a su pérenniser. La 3DS se vend nettement moins bien que sa grande sœur, et la Wii U est un cuisant échec, cette dernière pourrait ne pas dépasser la barre des 20 millions et ainsi faire pire que la GC.

A cela, s'ajoute l'utilisation abusive de Mario et de son univers ces 10 dernières années (environ une cinquantaine de jeux).

Nintendo est toujours une marque dotée d'une belle image mais n'a plus l'aura qui fut la sienne dans les années 90.


L'utilisation abusive de Mario était déjà entamée par son predecesseur. Suffit de voir les jeux de la N64 (Mario Party, Mario Tennis, Mario truc muche). Merci Iwata d'avoir "sauvé" Nintendo en prenant sa présidence, vu le demi-échec de la N64 et de la Gamecube, bonnes consoles sorties avec de gros problèmes de conceptions (cartouches N64 et mini-CD ... alors qu'en fasse tout le monde était au CD ou DVD). Des choix qui ont plongés Nintendo face à la concurrence. La Wii et la DS ont très bien marché parce que c'était totalement différent de la concurrence.

La 3DS est une bonne console, avec ces problèmes, comme la Vita. La 3D, je m'en sers pas, c'est un plus qui ne me sert pas. Elle a une ludothèque qui moi, me plait, mais contrairement à ce qu'on pourrait croire, y'a assez peu de mario plateforme (2, en fait), après comme sur chaque console depuis la N64, t'as un mario tennis, un mario kart, un mario truc....

La Wii U, j'adore sa ludothèque, mais le gamepad est sous exploité.

Tant que je m'amuse, moi, et que Nintendo continue à faire de bon jeux même si c'est 50 mario, ça me va. C'est toujours plus de jeux de qualité que la concurrence. Et cela n'engage que moi, bien sur.
Signaler Citer
Avatar de l’utilisateur
Hakase
La GameCube était trop en retard par rapport à la concurrence, même avec Super Smash Bros dans le line up de lancement, de l'autre coté il y avait déjà Final Fantsy X, Metal Gear Solid 2, l'annonce de Kingdom Hearts, Grand Theft Auto 3, Gran Turismo 3, Crash Bandicoot, Tekken Tag, Max Payne, Devil May Cry, etc.

Alors que sur Gamecube fallait attendre souvent un bon moment voir six mois avant le prochain gros jeu GameCube tandis que sur PS2 les grosses licences commençaient à venir à la pelle.
A l'époque c'est cette attente entre chaque jeux qui m'a fait décroché complètement de ma Gamecube et que je n'ai jamais réinvesti dans une console de salon Nintendo.
Signaler Citer