Actualité
Lynn and The Spirits of Inao   Artwork (4)

Lynn and the Spirits of Inao : le Kickstarter annulé, Bloomylight Studio parle de « déclarations violentes » et de « menaces »

par
Source: Kickstarter

Le directeur du studio vient d'annuler la campagne de financement participatif et publie un message pour les joueurs.

L'affaire des stagiaires non rémunérés aux conditions de travail douteuses sur le projet Lynn and the Spirits of Inao vient de connaître une nouvelle étape il y a quelques heures. En début de semaine, plusieurs anciens étudiants ayant travaillé bénévolement sur le jeu lors de leur stage ont dénoncé des conditions illégales, parlant de fausses déclarations de paie, d'un local trop petit et d'un directeur souvent absent lors du développement.

Lynn and The Spirits of Inao   Artwork (4)

Très discret depuis, David Tollari, fondateur et directeur créatif de Bloomylight Studio, vient de publier un message sur Kickstarter :

Bonjour,

Tout d'abord, merci à tous les backers qui ont soutenu Lynn and the Spirits of Inao.

Après avoir été profondément affectés par les différentes histoires de ces derniers jours, et conscients des erreurs du passé qui nuisent maintenant au jeu, nous avons pris la décision difficile de mettre fin à l'aventure. Face aux déclarations violentes qui nous ont été adressées et aux menaces proférées contre les membres de l'équipe, nous avons maintenant mis fin à ce projet qui était né en 2011. Il est regrettable qu'une poignée d'individus ait été capable de détruire le travail de tant de personnes et qu'ils aient dépensé tant d'énergie pour susciter un tel acharnement d'une violence incroyable envers notre équipe.

Nous tenons à remercier tous les personnages qui ont contribué au jeu et qui se sont impliqués dans le projet. Ces cinq dernières années passées à travailler durement sur Lynn and the Spirits of Inao ont été une expérience inoubliable, motivée par la passion de créer un jeu de qualité et d'offrir une nouvelle expérience.

Merci de votre compréhension.

Bloomylight Studio. 

Comme le directeur du studio l'explique, la campagne de financement participatif est annulée. Lynn and the Spirits of Inao ne verra donc jamais le jour et, de toute façon, le studio n'a plus vraiment une bonne image auprès des passionnés depuis cette affaire. En effet, le Kickstarter affichait hier un montant récolté de plus de 38 000 €, un chiffre qui a déjà commencé à baisser, descendant à 37 056 € avant l'annulation. Certains donneurs ont ainsi demandé à se faire rembourser avant même la chute du projet, qui avait tout de même l'air intéressant.

Pour rappel, les stagiaires qui ont travaillé sur Lynn and the Spirits of Inao sont actuellement en train de se réunir pour organiser des démarches, il ne serait donc pas étonnant de revoir David Tollari et Bloomylight Studio dans les prochains mois pour connaître les tenants et les aboutissants de ce scandale.

De son côté, le Syndicat National du Jeu Vidéo a publié une actualité indiquant qu'une charte des stages et des stagiaires était en cours d'élaboration afin que ce genre de situation ne se reproduise plus à l'avenir et que les acteurs du secteur travaillent en toute légalité sans exploiter leurs stagiaires. Ce document « devrait être finalisé pour la rentrée 2016, avec pour objectif de figurer dans les conventions de stages ».


redacteur vignette Clint008 Amaury M. (Clint008)
Rédacteur PC - Testeur
Explorateur de musique plus ou moins bruyante, collectionneur de casquettes et vénérateur de Blade Runner. J'aime les zombies et Cthulhu.
Suivre ce rédacteur : Twitter GamgerGen Instagram GamerGen vignette bouton

Commenter 11 commentaires

r0mu
Bouhh je suis la victime de l’histoire et les crevards de stagiaires n'ont plus envie de travailler pour moi gratuitement alors que ça fait 4 ans que je les exploite dans mon 20m2... Comment je vais faire sans mes stagiaires moi, j'y connais rien au jeu vidéo :lol:
Aller hop, du balais !
Signaler Citer
Avatar de l’utilisateur
Dante Sparda
Et dire qu'il est passé faire sa pub sur Nolife ce week end...
Il se pose en victime, mais à un moment, s'il arrête complètement le projet, c'est qu'il y a une raison. Surtout qu'il n'a pas arrêté de dire que le jeu passait avant tout.

En espérant que les stagiaires obtiennent justice.
Signaler Citer
JimBond007
Maintenant, qu'il rende son jeu en open source ou dispo gratuitement sur le net, les modders/développeurs amateurs le finiront à sa place :lol: .... et ils mettront pas 5 ans comme lui pour le faire :D
Sinon, oui, ce gars, il mérite bien de se prendre une action en justice, ça lui fera les pieds de prendre pour des moins que rien les stagiaires.
Signaler Citer
Shad Maturi
Je ne veux pas faire le chiant, mais pour avoir suivi l'histoire d'assez près et pour l'avoir relayée sur Le Saviez Vous Cher Otaku ? je n'ai jamais vu de remarques violentes contre lui. La seule remarque un poile dérangeante que j'ai pu lire d'une personne, c'était "Bonjour monsieur, est ce vrai que vous êtes un escroc ?" Mais rien de bien méchant :/ Par contre, comme l'a dit l'une des stagiaires dans un post, il se pose en victime alors qu'il poste son message avec un dessin qu'une stagiaire a fait pour lui sans la payer et après lui avoir fait signer un contrat mensonger disant qu'il lui aurait bien payé 547 euros alors que la stagiaire n'a rien touché tout comme les autres :/

Ah ! et peu de chance de finir le jeu JimBond, dans le cadre où il n'y avait aucun jeu de développé. Le trailer du jeu était seulement de l'animation faite avec les dessins des stagiaires.
Signaler Citer
Kleyon-
Je trouve cela très surprenant aussi que le projet soit purement et simplement annulé après 5 années de labeur... Si le bonhomme n'avait vraiment rien à se reprocher, pourquoi tuer son projet ?! C'est loin de sentir l'honnêteté cette histoire...
Signaler Citer
Avatar de l’utilisateur
razac
Non, normalement les stagaires pour une durée supérieure à deux mois sont censés avoir une sorte de rémunération (gratification )convenu lors de la signatures.

Si ça n'à pas été fait, ça c'est une autre histoires...

Néanmoins, on peut toujours faire le choix de ne pas se faire marcher dessus par son patron...

Je trouve cela trop facile de venir se plaindre 5 ans plus tard.

Je ne dis pas que le responsable clean dans cette histoire...
Signaler Citer
Avatar de l’utilisateur
nathrakh
Mes stages ne m'ont pas été payé,j'y ai fait un paquet d'erreurs,j'ai coûté beaucoup de temps à mes boss, mais je me suis énormément formé. C'est sur que c’était pas un stage photocopie/café.
Je ne pense pas qu'un stage soit obligatoirement rémunéré. Un bon stage, on en sort bien plus compétent, je vois ça comme la finalisation d'un apprentissage. Dans la même veine, il faudrait être payé pour aller à l’école.
Signaler Citer
r0mu
Si encore il n'était question que de la rémunération.
Là le mec leur obligait à signer un faux papier à la fin du stage afin de faire croire que les stagiaires ont bien été payé afin que BloomyLight touche des aides financières ( ou payer moins d'impôts). De plus, tout le projets à été réalisé par les stagiaires, le mec y connait que dalle. Mais pourtant, aucun noms n'est mentionné dans les crédits.
C'est sûr que les personnes en questions auraient dû en parler plus tôt, mais je peux comprendre la pression du chantage qui compromettrait la validation des années d'études, qui je vous rappel coûte un bras dans ce milieu.

Et enfin, ce n'est pas parce-que beaucoup de stages ne sont pas payé (qui je vous le rappel est interdit par la loi supérieur à 2 mois environ) qu'il faut cautionner ce genre de pratique. Alors c'est sur, c'est pas de bol pour ce mec, ça tombe sur lui. Mais les faits sont là. Faire tourner des stagiaires tout les 4-6 mois sans rémunération afin de développer un projet lucratif pour le patron est une chose à ne pas laisser passer, pour tout les futurs stagiaires et pour notre métier.

Je vous invite à lire ce message en passant :
https://m.facebook.com/story.php?story_ ... 1030322211
Signaler Citer
JimBond007
Shad Maturi a écrit:Ah ! et peu de chance de finir le jeu JimBond, dans le cadre où il n'y avait aucun jeu de développé. Le trailer du jeu était seulement de l'animation faite avec les dessins des stagiaires.


C'était ironique ce que j'ai dit, je sais bien que le jeu ne sera jamais fini et qu'il finira dans les oubliettes. Je me moquais de la "compétence" du gars.

Sinon, les stagiaires ont fait du bon boulot.
Signaler Citer