Actualité
Konami

Konami : des employés constamment sous surveillance, à la Big Brother

par
Source: Kotaku

Pour les employés, c'est une journée en enfer au quotidien...

Le grand déballage continue... Il y a quelques semaines, le journal japonais Nikkei rapportait que Konami était devenu une prison, un enfer même, pour les employés. Aujourd'hui, nos confrères de chez Kotaku en rajoutent une couche, en citant des sources anonymes proches de l'entreprise. En résumé, c'est devenu Big Brother au sein de la firme nippone, et tout le monde est constamment surveillé, laissant peu de place aux libertés de tout un chacun.

Konami

Voici les nouveaux éléments rapportés par Kotaku, qui a tenté de contacter directement Konami (en vain...), à prendre forcément avec des pincettes :

  • Konami possède une division officielle baptisée Internal Audit Office. Un employé de Konami l’a comparée à une police secrète. Cette division surveille les communications internes, comme les mails, les caméras de surveillance les plus intimes de Konami, et regarde qui entre et qui sort du bâtiment ;
  • Une source dit que l’Internat Audit Office va même jusqu’à contacter les employeurs d’anciens employés de Konami pour leur dire ô combien ils étaient inutiles ;
  • Il y a aussi une équipe baptisée Monitoring Group. Elle reste dans une pièce remplie d’écrans et surveille les flux vidéo des nombreuses caméras situés au sein de Konami. Il y a des caméras dans les pièces, les allées et les centres de données. L’Internal Audit Office a accès à toutes informations ;
  • Les employés de Konami souhaitant utiliser internet doivent demander un VPN au département IT. Ceux qui veulent prendre un ordinateur chez eux doivent aussi demander. Si c’est accepté, ils doivent s’identifier via le VPN. Selon un ancien employé, des captures d’écran sont prises de manière aléatoire, ce qui peut plonger l’employé dans de beaux draps en fonction de ce qu’il y a sur l'écran en question ;
  • Il y a des règles sur quelles entrées et sorties les employés peuvent utiliser. En quittant Konami, ils doivent présenter leur I.D., mais doivent préciser à la sécurité où ils vont, que ce soit pour aller dans un magasin proche ou fumer une cigarette. Quand les employés quittent le bâtiment durant leurs heures de travail, c’est enregistré dans une liste. Ceux qui s’absentent trop souvent sont réprimandés ;
  • Tous les lundis matin, les pontes ont une réunion qui est enregistrée et diffusée sur le site interne. Tous les employés doivent la regarder et cela est suivi. Ceux qui ne la regardent pas ont leur nom et celui de leur division annoncés dans l’entreprise.

Il régnerait donc un climat hyper délétère chez Konami en ce moment, en espérant que le lancement de Metal Gear Solid V: The Phantom Pain, daté au 1er septembre, apaise tout cela. Car c'est depuis la prise de connaissance des tensions avec Hideo Kojima que tout est parti à vau-l'eau.

Commenter 11 commentaires

Avatar de l’utilisateur
tylerfc
Je ne suis pas choquer du tout, c'est tout de même une grosse société qui a des secrets à garder. Je trouve qu'il est normal d'avoir des moyens drastiques, ils ne sont pas les seuls à en employé, ce type de news n'est qu'un moyen de venir cracher sur konami qui bénéficie d'un bad buzz en ce moment par rapport au "Kojima gate".

Par contre je reconnais qu'il y'a tout de même quelques excès sur certaines mesures, mais le personnel est théoriquement prévenu lord de la signature d'un contrat, si sa ne lui conviens pas, il ne signe pas.

Je suis moi même tenu par certaines closes, rien ne me forçais à signer si je n'était pas d'accords.
Signaler Citer
Avatar de l’utilisateur
goldbergg
silas vanpelt a écrit:J"ai l'impression que chez Konami t'as pas intérêt à te matter un film de pioche pendant tes heures de boulot...

En même t'es pas payer pour sa...

La plus pars des point cité ne me choque pas et comme d'autre ici certaine règle cité ici s'applique aussi dans ma boite ainsi que dans d'autre boite que je connais et sa n’empêche pas d'avoir une bonne ambiance, c'est juste qu'on est pas payé pour faire n'importe quoi.

Pour un éditeur de logiciel (jeux) je trouve sa normal d'avoir un minimum de surveillance, un vole de donnée peut rapidement valoir un préjudice de plusieurs centaine de millier d'euro, voir bien plus.
Après si sa plait pas aux employé, ils peuvent toujours changé de boulot.
Signaler Citer
Avatar de l’utilisateur
silas vanpelt
goldbergg a écrit:
silas vanpelt a écrit:J"ai l'impression que chez Konami t'as pas intérêt à te matter un film de pioche pendant tes heures de boulot...

En même t'es pas payer pour sa.
.

Encore heureux !
Signaler Citer
Avatar de l’utilisateur
azertyxpp
Sauf que c'est à replacer sous un certain contexte, ça serai depuis Mars que ce climat est instauré suite à une discorde entre Kojima et Konami, et ce traitement est plus ciblé sur Kojima Productions qui est isolé et pour ainsi dire puni, Kojima Productions est dissout et renommé Unity 8 le temps de finir TPP et donc comprendre par la que les autres équipes travaillant pour Konami comme PES par exemple ne subiraient pas le même traitement.

Je trouve la précédente news sur le même sujet plus explicite et précise, ici on répète un peu la même chose sans les éléments les plus critiques sur la situation pour juger sur pièce, ici c'est un peu plus édulcoré donc je comprends aussi les réactions d'un autre coté. C'est à replacer sous le contexte aussi du fait que les mention "a Hideo Kojima Game", "Kojima Productions" sont retirer des jaquettes et du jeu (puisque Kojima Prod est dissout ce qui justifie Unity 8 si tu suis), le logo Kojima Prod vide sans la mention Kojima Prod dans les derniers trailer c'est l'ultime coup bas de Konami autant rien mettre c'est pure provocation, mais encore le retrait des sites officiels Kojima Productions, Metal Gear Solid, renommé Kojima Prod LA en Konami LA (qui s'occupe du dev de MGO3) , et cette envie de même museler Kojima. Pourquoi retirer la signature d'un créateur ?

Tout cela montre bien qu'il s'agit d'une situation d'exception pour punir Kojima et son équipe, et leur faire la misère le temps que TPP soit bouclé.

C'est d'autant plus choquant quand on sait que c'est en très grande partie Kojima qui a fait le succès de l’entreprise surtout ces dernières années, sans les autres grands créateurs et leur team de Konami partis depuis déjà quelques temps Silent Hill, Castelvania, Suikoden. Ou est donc passé le respect ? On se sert du talent d'une personne pour élever son entreprise puis on le jeter comme un vulgaire kleenex en l'humiliant, que les gens aiment ou non les jeux de Kojima ils devraient plus s'intéresser à cette affaire et soutenir Kojima.
Signaler Citer
Avatar de l’utilisateur
azertyxpp
Oui c'est vrai aussi que ça arrive en France ça veut pas dire que c'est normal, avec des pressions du même genre chez France Telecom il y a masse de suicidés sous la pression et c'est pas des cas isolés aujourd'hui encore ça arrive régulièrement. Enfin si vous trouvez normal qu'ils aillent même jusqu'à pourrir leurs anciens employés en allant chercher eux même leur nouvel employeur alors qu'ils ne le mérite peut être pas, c'est du pur sadisme je ne vois même pas l’intérêt pour eux à part ce gargariser que le mec finisse sous les ponts et foute ces gosses à la DASS, enfin ça ne doit pas s'appeler comme ça chez eux.

goldbergg a écrit:Après si sa plait pas aux employé, ils peuvent toujours changé de boulot.

T'es sur d'avoir bien lu la news ? apparemment non vu qu'ils sont pourrit par Konami qui vont eux même chercher leur futurs employeurs pour les descendre.
Signaler Citer
Avatar de l’utilisateur
goldbergg
azertyxpp a écrit:
T'es sur d'avoir bien lu la news ? apparemment non vu qu'ils sont pourrit par Konami qui vont eux même chercher leur futurs employeurs pour les descendre.

Et toi t'es sur d'avoir bien tous lu et non juste se qui t’arrange?
C'est clairement dit que tous est non seulement a prendre avec des pincette mais surtout le point que tu décris viens d'une "source"... donc rien ne dit que sa sois vrais...

Mais bon disons que sa soit vrais, que konami soit la CIA et qu'ils est les moyen de tracker leurs ancien employé, même si ils déménage a l'autre bout du pays, grâce aux puce qu'ils leurs ont secrètement implémenté dans le c**, je vais me prendre comme exemple (bon je précise tous de suite que je n'ai pas de puce dans le c**), récemment j'ai changé de boite a cause d'une trop forte pression dans mon ancienne boite, lors de mon entretiens d'embauche avec m'a nouvelle entreprise j'ai directement clarifié la situations, bin mon nouveaux patron a été compréhensif et m'a tous de suite dit qu'il refuserais le contact avec m'on ancienne boite. (bon après je suis bien d'accord, toute les entreprise ne sont pas aussi compréhensive, mais bon, si ont arrive a bien se vendre lors de l'entretiens et a prouvé que l'entreprise a besoin de nous, je ne pense pas que sa soit non plus un gros problème.)

Et petit rappelle, quand on postule vers une entreprise, on fournis un CV, sur se CV il y les nom et coordonnée de nos ancienne entreprise, sa permet aux recruteur de prendre contact avec les ancien employeur (et non l’inverse...) comme sa ils ont possibilité de mieux nous connaitre (et je ne parle des recherche sur le net a la recherche de page sur les réseaux sociaux ou autre), donc pour mois c'est aux candidat de se défendre et de prévenir qu'il y a eux des problème dans la ou les précédente boite.
Au delà, si l’ancien recruteur arrive a nous retrouvé, de toute façon la nouvelle entreprise sera déjà au courant de l'histoire et il y a de forte chance que le contact est déjà été fait dans l'autre sens, par le recruteur.

qui vont eux même chercher leur futurs employeurs pour les descendre.

heu... ils savent a l'avance vers ou le candidas va postulé Oo ils peuvent lire l'avenir? :lol:
Quand tu quitte une boite, tu n'as aucun compte a rendre, surtous pas les boite ou tu vas postuler après!
Signaler Citer