Actualité Android
006   Smart Watch.Image fixe001

IFA 2014 - HANDS-ON - Sony SmartWatch 3 : les premiers pas du japonais sur Android Wear

par ,

Sony à l'heure d'Android Wear.

Après deux montres connectées tournant sous un système d'exploitation propriétaire, Sony a décidé de dévoiler lors de l'IFA 2014 un troisième modèle, désormais propulsé par Android Wear. Amusant sachant que Ravi Nookala, président de Sony Mobile Communications (USA), avait annoncé en mars dernier ne pas être intéressé par l'OS de Google. De passage sur le stand du géant nippon, nous avons posé nos mains sur la bête, ou plutôt posé cette dernière sur notre poignet.

Esthétiquement parlant, la SmartWatch 3 s'approche légèrement de la LG G Watch, avec cependant un écran légèrement plus petit et des bords moins imposants. La principale différence réside dans son bracelet, en plastique souple (un peu type caoutchouc) qui entoure le cadran au complet. La raison de ce choix s'explique par la possibilité de décrocher la partie principale de la montre pour l'incruster dans un autre bracelet, de quoi assortir cet accessoire avec votre goût vestimentaire du jour et votre humeur. Question de goût bien sûr, mais la texture du bracelet n'est pas des plus agréables sur la peau et risque, lors des chaudes journées, de retenir la transpiration. Néanmoins, le fait que le bracelet englobe le cadran permet de masquer un peu son épaisseur et de rendre son aspect plus naturel. Un mal pour un bien.

Contrairement à bon nombre de ses concurrentes, la smartwatch de Sony se recharge directement par le biais d'un port USB situé à son dos et protégé par un petit clapet pour empêcher l'eau de rentrer lors d'une immersion. Si nous ne donnons pas cher de l'étanchéité de cette partie sur le long terme, ce parti-pris a le bon goût de ne pas multiplier les accessoires propriétaires qui risqueraient de se perdre ou de s'oublier lors d'un départ en vacances.

En ce qui concerne ses fonctionnalités en revanche, nous n'avons pas eu l'occasion de fouiner du côté d'Android Wear, qui n'affichait qu'une boucle de démonstration. La SmartWatch 3 se paye néanmoins le luxe d'embarquer son propre GPS, permettant ainsi d'enregistrer le parcours des sportifs qui ne souhaiteraient pas s'embarrasser d'un téléphone durant leur course. Nous n'avons malheureusement pas eu l'occasion de faire le tour du salon montre au poignet pour essayer cette fonctionnalité propre à Sony.

Comme la plupart des montres connectées, il faudra donc attendre de pouvoir tester la SmartWatch 3 dans des conditions réelles d'utilisation pour savoir si elle mérite réellement l'investissement.

Commenter 5 commentaires

Avatar de l’utilisateur
Joker
Encore un peu gros et cher, j'attends encore un bon 2 ans pour que les prix chutent et que la technologie soit un poil plus fine. :)

Question de goût bien sûr, mais la texture du bracelet n'est pas des plus agréables sur la peau et risque, lors des chaudes journées, de retenir la transpiration.


Bizarre le smartband est pourtant très agréable (me semble que c'est du silicone), mais effectivement ça retiens un peu la transpiration surtout si il est bien serré. Mais ça a l'avantage d'être pouvoir changé très rapidement et se nettoyer tout aussi facilement. :)
Signaler Citer
Avatar de l’utilisateur
Erreur4O4
Toujours aussi môche ! Mais pourquoi aucun constructeur n'est allé voir un horloger ?
Marre de ces smartwatch en plastic façon montre à deux balles. Aucune matière noble. La honte du geek !
Je suis sûr qu' Apple, lui, a déjà fait la démarche. Rendez-vous le 9 septembre pour envoyer toutes ces smartwatches en enfer. Et c'est une fan d'Android qui vous parle. Seul la Moto 360 sort du lot mais la légère bordure noire en bas de l'écran est une énorme faute de goût.
Et donc dès le 9 septembre, tous ces constructeurs vont se mordre les doigts et dès le 10, ils vont plancher sur un look "acier" avec écran circulaire.
Signaler Citer