Actualité
Lost Planet 3 Head 100412 01

E3 2012 - Lost Planet 3 : nos premières impressions

par

Sortez les skis, car ça glisse un peu...

En attendant 2013 et un hiver qui s’annoncera plus froid et long que jamais, Lost Planet 3 s’est laissé approcher sur le stand E3 de Capcom. Nous avons sauté sur l’occasion pour obtenir un premier aperçu du nouveau cap entrepris par la franchise, désormais plus axée sur une expérience solo. Toutefois, elle tient à conserver ce qui faisait la force des deux précédents opus, à commencer par les grosses bestioles et les affrontements dantesques qui en découlent.

Dans Lost Planet 3, nous incarnons un dénommé Jim Payton, un barbu au demeurant pas très charismatique. Parce qu’il est mari et père, Capcom a pu implémenter un peu de background à son personnage principal, ce qui assure une narration naguère délaissée par la franchise. Les nombreux messages de sa famille ont tendance à assurer côté empathie, en rendant ce héros pas comme les autres plus humain qu'à l'accoutumée. Sur ce point, le studio a fait des efforts notables mais n'a pas oublié de donner naissance à un bel habillage (effets, textures et modélisations sympathiques)

Sinon, la longue portion de l’histoire présentée nous permettait d’apprécier les deux phases de gameplay qui ponctueront notre aventure : celles en RIG (un robot géant utilitaire, pas vraiment armé pour le combat) et les séquences à pieds. Les différents objectifs des missions nous amènent ainsi à opter pour l’une ou l’autre des manières de se déplacer (les vastes environnements extérieurs privilégient le RIG), ce qui amène un peu de variété à Lost Planet 3. Le TPS qu’il est et restera ne s’en plaindra pas.

Plus concrètement, lorsque nous dirigeons Jim Payton, la maniabilité est proche de ce que nous avons l’habitude de voir dans le genre. Les amateurs ne seront pas dépaysés et le tout fonctionne plutôt bien, surtout l’esquive, très efficace pour échapper aux Akrids. En revanche, Capcom s’est largement inspiré de Dead Space sur certains points. En effet, les développeurs ont repris le même système d’affichage de l’inventaire et de l’interface (le personnage reste à l’écran et fait apparaître une fenêtre) et certaines QTE (consistant ici à viser de manière précise à l’aide du stick avant de frapper avec une machette - elles se déclenchent lorsque les ennemis désarment Jim). Par ailleurs, la richesse des décors fait que nous passons par des grottes ou des structures mystérieuses. Quand c’est le cas, l’ambiance délétère et flippante rappelle pour beaucoup le soft de Visceral Games.

Quand Jim chevauche son RIG, c’est un tout autre gameplay qui démarre. En effet, ce véhicule est forcément plus lourd et moins rapide. Tout a été fait pour que le joueur ressente cette lenteur dans la direction et ces pas faisant trembler le cockpit. Le sentiment de puissance est également de la partie, au travers de l’utilisation de la pince et de la foreuse, pouvant briser la glace comme les ennemis. Parfois, les tempêtes de neige se lèvent bloquent le RIG, nous obligeant alors à sortir dans des endroit hostiles pour l’extirper de son immobilisation. Au final, le seul hic à noter concernant ces segments bien particuliers provient du dirigisme de Lost Planet 3. Il est tout bonnement impossible d’aller où nous le souhaitons avec le RIG et il aurait été plus logique de pouvoir se frayer un chemin à la manière d’un Red Faction.

À première vue, Capcom a bien revu sa copie pour proposer une vraie expérience individuelle. Néanmoins, ses ressemblances avec Dead Space pourraient le faire passer pour une pâle copie. D’autant que le troisième opus du titre de chez Electronic Arts se déroulera également dans la poudreuse. De quoi en faire une montagne ?

Commenter 3 commentaires

Anonymous
En effet personnellement, après avoir vu la vidéo, j'ai plus l'impression de voir Dead Space que de voir LP.

Impossible de savoir si c'est une bonne chose ou pas, mais je trouve qu'on s'éloigne de plus en plus de l'ambiance installée par le 1.
Signaler Citer
Avatar de l’utilisateur
Renaudstrato
"Néanmoins, ses ressemblances avec Dead Space pourraient le faire passer pour une pâle copie. D’autant que le troisième opus du titre de chez Electronic Arts se déroulera également dans la poudreuse. De quoi en faire une montagne ?"

Aprés la vision des videos de gameplay des deux dits-jeux, la ressemblance/ambiance est effectivement troublante.
Nous verrons mais pour ma part je n'en fais pas pour le moment une montagne (vous avez trouvé une excellente chute :D ) .
Je suis bon public et les deux m'intéressent quand même :P .
Signaler Citer
eldiabo
Bah dead space 3 s'inspire de lost planet 1 et lost planet 3 de dead space c'est juste normal qu'ils se ressemble autant !

Après si ils sont bon sa me dérange pas du tout
Signaler Citer