Actualité iPhone / iPad
apple

[DOSSIER] Janvier 2010, ou les 25 ans du Macintosh en Europe.

par

Voici 25 ans que les prémices d'Apple arrivaient sur le continent Européen.

Dossier rédigé par Hell et corrigé par Khromatik & cmaurice.







Cette nouvelle année signifie bien des choses pour nous tous, en particulier pour la firme de Cupertino, qui célèbre donc, en ce beau mois de janvier 2010, les 25 ans du lancement européen du premier Macintosh.

C'est pourquoi iPhoneGen, fortement imprégné par Apple et ses produits, a décidé de vous concocter un dossier retraçant, nous l'espérons, aussi bien que possible l'histoire du (des) Mac, et l'évolution d'Apple sur le continent européen, de sa première machine jusqu'à nos précieux iPhone.


[---]Sommaire
I - Il fut un temps, dans une galaxie lointaine, très lointaine.
II - Naissance d'un héros.
III - Le retour du Macintosh
IV - L'ancêtre du Macbook
V - Forte croissance et prise de confiance
VI - Un départ source de grosses intempéries
VII - Il est de retour, et il est pas content.
VIII - L'OS, ça compte.
IX - Apple, roi du design.
X - Du Windows dans du Mac et naissance d'une légende
XI - Le Saint Graal découvert[---]


I) Il fut un temps, dans une galaxie lointaine, très lointaine.



Mais en fin de compte, pas si lointaine que cela, car en effet, c'est en 1978 que Steve Jobs, aujourd'hui surnommé le iPapy, figure paternelle de la firme à la pomme, se lance dans le développement de sa première machine baptisée Lisa. Ce premier projet vise à réconcilier les personnes réticentes aux nouvelles technologies avec l'informatique. Ne parvenant pas à développer convenablement son projet, celui-ci abandonne dans un premier temps cette aventure pour rejoindre l'équipe Macintosh. Lisa voit donc le jour en 1983 aux Etats-Unis, ce sans l'aide de Steve Jobs, et apparaît pour la première fois en France en 1985, soit il y a de cela 25 ans. Les caractéristiques de cette machine sont révolutionnaires, car il s'agit vraisemblablement du premier ordinateur personnel doté d'interface graphique et de souris jamais conçu. Un processeur cadencé à 5MHz, 1Mo de mémoire vive et deux lecteurs de disquettes le composent. Son prix d'époque avoisinerait aujourd'hui les 25 000 €, une somme astronomique que peu de personnes passionnées pouvaient alors se permettre de dépenser, c'est pourquoi Lisa est un échec total. Apple tentera de donner une seconde vie à sa première machine, par le biais d'un deuxième modèle au prix réduit de moitié, mais cela ne suffira pas à réconcilier Lisa et les consommateurs.







II) Naissance d'un héros.


Ce qui s'intitulait à l'époque le "projet Macintosh" était en fait une idée visant à propulser l'informatique dans les foyers. Steve Jobs, le fondateur d'Apple, rejoint les rangs de l'équipe de développeurs de chez Macintosh et les aide à mener le projet à bien. Le premier Macintosh, nommé Macintosh 128, apparaît dans le courant de l'année 1984. Ses ventes sont plus que satisfaisantes, renforcées par une campagne de pub à toute épreuve. Le prix de cet ancêtre du Mac s'élevait à l'époque à ce qui serait aujourd'hui l'équivalent de 6500 €. Moins performant que Lisa, le Macintosh 128 plaît de par son prix moins élevé, et de par ses quelques similitudes matérielles avec la première machine de La Pomme. Doté du même processeur, cadencé à 8Mhz et disposant de 128Ko de mémoire vive, Macintosh semble avoir fait un pas vers la démocratisation de l'ordinateur individuel, ou "Personal Computer" en Anglais. Malgré un prix qui de nos jours peut sembler élevé, mais qui reste très bas comparé à celui de Lisa, ce premier appareil est un énorme succès, et les consommateurs attendent de pied ferme une nouvelle machine.








III) Le retour du Macintosh



C'est en 1987 que le tant attendu par les consommateurs Macintosh II pointe le bout de sa souris. Cette nouvelle machine n'est autre qu'une grosse amélioration de la première version, dont les bases sont toutefois conservées. Au programme, 40Mo de stockage interne, un clavier revu dans ses capacités et une carte moniteur en noir et blanc. Le prix d'époque est de 11 900 € pour l'unité centrale uniquement. Un écran couleur est proposé en option par Apple, mais il nous est à ce jour impossible, à nous, nobles iPhoneGéniens que nous sommes, de vous dire combien vous serait revenue la bête munie de ce moniteur.











IV) L'ancêtre du Macbook



En 1989 voit le jour ce que l'on pourrait qualifier de "premier ordinateur portable Apple". Parmi les caractéristiques, on peut retrouver le désormais classique processeur Motorola 68000, qui n'a de cesse de subir des améliorations, et est désormais cadencé à 16Mhz. On y retrouve également un trackball, permettant la navigation sur la machine et un lecteur de disquettes 3.5". La véritable révolution de ce Macintosh Portable se situe dans son écran. En effet, celui-ci est le premier écran monochrome, disposant d'une résolution de 600x400 pts. Un véritable appareil de luxe à l'époque, ce que l'on ressent sur le prix, avoisinant les 9000 € actuels. Un prix élevé, une fois de plus responsable d'un échec commercial douloureux.










V) Forte croissance et prise de confiance




L'année 1990 marque l'entrée d'Apple dans le grand bain. Désormais capable de concurrencer Microsoft et son operating system DOS, la firme de Cupertino lance plusieurs appareils sur le marché, tels que Performa, Centris, Classic II mais aussi et surtout, les PowerBook, des pc portables aux prix plus alléchants que ceux de la concurrence.









VI) Un départ source de grosses intempéries


Voilà Steve Jobs parti depuis 2 ans lorsqu'Apple a besoin d'un leader marketing. En effet, l'iPapy a, à cette époque, quitté le navire depuis deux longues années, pour cause de mésententes avec le PDG d'Apple. Steve Jobs fonde alors sa propre société, Next Inc, et lance sa première machine en 1989, pour la somme de 4600 €. Un appareil trop cher pour ses capacités, qui sera un échec total, mais dont les propriétés hardware intéresseront Apple par la suite. C'est en 1993 que La Pomme rencontre ses premiers soucis. La firme évite de peu la faillite, mais parvient tout de même à commercialiser le Power Macintosh, une machine développée en partenariat avec Motorola et IBM, équipée d'un processeur RISC, de chez PowerPc. Au même moment, Microsoft commercialise Windows 95, véritable pionnier de la démocratisation de l'informatique dans le monde. En 1996, Apple rachète la société fondée par Steve Jobs, Next Inc. Le but de cette manœuvre est de récupérer des éléments de l'OS NeXTSTEP dans le but d'améliorer MAC OS. Steve Jobs revient alors chez Apple en 1997. La société est au plus mal.




Ici un Power Macintosh





VII) Il est de retour, et il est pas content.



A son retour, Steve Jobs et Apple entreprennent la création de nouveaux projets, tel que le Power Macintosh G3, qui se transformera en véritable succès, puisque des centaines de milliers d'exemplaires seront vendus en quelques mois. Mais ce qui fera la renaissance et renommée d'Apple réside en une toute autre machine : l'iMac. C'est en effet en 1998 qu'Apple propulse cet ordinateur aux caractéristiques propices si bien aux professionnels qu'aux amateurs. Muni d'un processeur PowerPc G3, celui-ci est vendu l'équivalent de 1500 €, des prix revus à la baisse, mais une qualité en pleine expansion et renforcement, une politique qui contribuera à la grande montée en puissance d'Apple. Autre preuve de l'innovation de la firme : l'iMac est le premier Macintosh équipé de prises USB ! Comme vous pouvez vous y attendre en lisant ces quelques lignes, l'iMac rencontre une gloire sans précédent auprès des utilisateurs. Fort de ce succès, Apple tente de jouer sur tous les terrains, et n'oublie pas le domaine portable. C'est alors qu'en 1999 est lancé l'iBook, un portable au look futuriste et amusant, qui rencontrera quant à lui, un succès plus mitigé, mais qui ravira ses possesseurs.









VIII) L'OS, ça compte.

A l'été 2001, un nouveau tournant est marqué dans l'histoire des Mac. En effet, première grande mouture de Mac OS X, la version Guépard, est commercialisée. C'est alors que l'on s'aperçoit de l'influence de NeXTSTEP, qui aidera grandement Apple à concurrencer Microsoft et Windows dans ce domaine.



Ici un screenshot de l'OS NeXTSTEP





IX) Apple, roi du design.



Une fois l'iMac lancé et propulsé au rang de référence chez Apple par les consommateurs, La Pomme investit énormément dans l'apparence de ses appareils, parfois même au détriment de l'efficacité. De magnifiques machines sont alors produites, les ventes sont satisfaisantes mais les échos concernant la piètre qualité et les incidents se font nombreux. Apple est donc forcé par les clients à une réaction, du moins d'un point de vue de l'efficacité des produits. C'est pourquoi la firme, désireuse de rattraper son retard sur la concurrence, produira en 2003 l'iMac G4, une des plus belles machines jamais créées, aux propriétés logicielles aussi intéressantes que le design.










X) Du Windows dans du Mac et naissance d'une légende


C'est en janvier 2006 que le dernier rebondissement majeur en terme d'hardware a lieu chez Apple. En effet, c'est il y a aujourd'hui 4 ans que le premier Mac s'équipait d'un processeur Intel, alors toujours apparenté dans nos esprits au concurrent Windows. Il est désormais également possible d'installer Windows sur un Mac, en plus de Mac OS.




Le Macbook Air, symbole typique d'Apple, design, légèreté, performances






XI) Le Saint Graal découvert



C'est un an plus tard qu'Apple va laisser le grand public découvrir l'immensité de son talent. En janvier 2007 naît l'iPhone, un smartphone au design novateur, aux propriétés époustouflantes, notamment grâce aux nombreux brevets mis en place par Apple, tel que celui du MultiTouch, conférant une réponse tactile quasi-irréprochable au smartphone de La Pomme. Déjà célèbre sur le marché du baladeur mp3 grâce à sa gamme iPod, des baladeurs intelligents au design léché, Apple semble alors en bonne voie pour conquérir le marché de la téléphonie mobile.


Le 11 juillet 2008 est lancé l'iPhone 3G, un iPhone amélioré supportant les normes du réseau 3G, plus rapide, et revu dans ses caractéristiques et composants, le rendant encore plus véloce. Au même moment, la mise à jour logicielle 2.0 pour iPhone est rendue publique. Une mise à jour qui assied la domination de l'iPhone sur ses concurrents, car un magasin d'applications mobile nommé AppStore y est intégré, permettant ainsi le développement, l'amusement et la continuité des projets sur cette plateforme.


En juin 2009 l'iPhone 3GS verra le jour, "S" pour Speed, signifiant rapidité en anglais. L'iPhone 3GS est un iPhone 3G aux composants améliorés, le rendant deux fois plus rapide que son prédécesseur.







Voici donc comment une simple firme comme tant d'autres a su, à travers le temps et grâce aux bonnes personnes, se frayer un chemin parmi une concurrence rude et impitoyable dans le domaine de l'informatique mondiale. Force est de constater qu'aujourd'hui, le pari est réussi pour la firme de Cupertino, considérée comme une grande source d'innovations technologiques.




Sources : tuaw.com ; Equipe rédactionnelle d'iPhoneGen ; Wikipedia pour informations techniques.
Mots-clés

Commenter 42 commentaires

yamin
Excellent le dossier, j'adore surtout le point numéro 11 :P

Le Saint Graal découvert !!

Franchement excellent le dossier, il n'y a rien à dire!!

Très instructif et très complet :P Bravo Hell !!

Sinon juste pour le 3GS, je le pensais pas carrément 2 fois plus rapide que le 3g ! :O je suis surpris !!
Signaler Citer
Avatar de l’utilisateur
Aerith
Je n'ai qu'un truc à dire : Hell, tu roxxes :D

Sinon ce dossier est très intéressant, c'est vraiment un grand plaisir pour moi que de voir cette synthèse historique d'Apple. J'aime !

(et merci aux correcteurs pour avoir corrigé ce grand article :))
Signaler Citer
Nico Iphone
News lu avec beaucoup de plaisir et m'a apprit de nombreuses choses donc merci !
Moi même je ne pensais pas que le 3GS était DEUX fois plus rapide que le 3G.
Comme quoi j'ai bien fait de choisir le Speed ^^
Signaler Citer
xian10
Nico Iphone a écrit:News lu avec beaucoup de plaisir et m'a apprit de nombreuses choses donc merci !
Moi même je ne pensais pas que le 3GS était DEUX fois plus rapide que le 3G.
Comme quoi j'ai bien fait de choisir le Speed ^^

LOL !
Signaler Citer
yamin
Nico Iphone a écrit:News lu avec beaucoup de plaisir et m'a apprit de nombreuses choses donc merci !
Moi même je ne pensais pas que le 3GS était DEUX fois plus rapide que le 3G.
Comme quoi j'ai bien fait de choisir le Speed ^^

C'est clair, moi je le pensais plus rapide c'est sur mais là, je vais pouvoir me moquer de mon frère :P lui qui me charrie tant avec son ancien iboot :P
Signaler Citer
yamin
Hell a écrit:Petite précision : l'iPhone 3G est deux fois plus lent que l'iPhone 3GS, pour ceux qui saisiraient la nuance

Merci pour vos félicitations et encouragements ;)

Lol, là tout de suite, je ne la saisi pas...

Je vais réfléchir :P

Sinon merci à toi pour le dossier que tu nous as fait...nous on dit juste merci !!

Quel boulot !!
Signaler Citer