Test
Resident Evil 3 test impression verdict note

TEST de Resident Evil 3 : un remake beau, intense, mais frustrant

par

Resident Evil 3 : Nemesis est de retour pour traquer Jill Valentine à Raccoon City, de quoi faire craquer les fans ?

Raccoon City, encore à feu et à sang

En janvier 2019, Capcom sortait Resident Evil 2, remake du jeu éponyme qui a séduit les fans de la franchise, mais également de nouveaux joueurs. Un peu plus d’un an après, voilà que le studio japonais nous propose un renouveau de Resident Evil 3: Nemesis, qui perd son sous-titre au passage. Évidemment très lié au précédent volet, le titre nous emmène cette fois dans les rues de Raccoon City aux côtés de Jill Valentine, qui s’est bien endurcie depuis l’incident du manoir quelques mois plus tôt. Alors, Resident Evil 3, un remake à la hauteur des espérances des fans ? Réponse dans ce test.

Tout est là pour plonger le joueur dans l’apocalypse.

Resident evil 3 remake Jill ValentineSi Resident Evil 2 reprenait quand même énormément d’éléments de l’opus original, avec des graphismes sublimés, Resident Evil 3 est un peu comme Resident Evil Rebirth, à savoir un jeu pensé pour perdre les joueurs qui connaissent par cœur le titre sur PlayStation. Alors certes, il est toujours question ici d’incarner la membre des S.T.A.R.S. Jill Valentine, de fuir Raccoon City et d’échapper au terrible Nemesis, mais le déroulement de l’aventure est très modifié, laissant place à de nombreuses surprises, mais également quelques déceptions, notamment l’absence de lieux assez cultes. Pour autant, l’histoire gagne en profondeur, grâce notamment à des personnages bien plus travaillés, mais toujours un peu clichés, à l’instar de Nicholai, chef d’une équipe d’intervention d’Umbrella Corporation envoyée en ville pour tenter d’endiguer l’épidémie. Les dialogues sont loin d’être creux, et de nombreuses répliques font mouche, notamment lorsque Jill balaye avec humour l’attitude chevaleresque de Carlos Oliveira. Comme pour Resident Evil 2, la version doublée en français de ce Resident Evil 3 est de très bonne qualité, ce qui aide à l’immersion.

Capcom a également fait un énorme travail sur la mise en scène, avec d’abord des cinématiques magnifiques. Le RE Engine en a sous le capot, les visages sont criants de réalisme, les décors sont détaillés, les environnements sont vivants, tout est là pour plonger le joueur dans l’apocalypse. Comme pour le remake de Resident Evil 2, Resident Evil 3 abandonne les caméras fixes pour une vue à la troisième personne assez classique, mais les développeurs s’amusent avec les nerfs des joueurs en teasant l’arrivée de monstres connus, ou simplement en balançant des zombies sans prévenir devant le joueur et en jouant avec une atmosphère sonore très réussie. Sans parler du Nemesis, qui n’a pas fini de faire sursauter les fans avec ses apparitions imprévisibles lors de la première partie.

Resident Evil 3 images (22)Le Tyrant est d’ailleurs le gros point fort de cet opus, qui axe Resident Evil 3 un peu plus vers l’action (comme à l’époque), avec des séquences scriptées demandant de fuit le Nemesis, voire de l’affronter par moment, donnant des moments particulièrement intenses et éprouvants pour les nerfs du joueur. Son nouveau design plaira ou non aux fans, mais il est clair que le Tyrant est là pour faire passer un mauvais moment au joueur, le monstre est rapide et agile, peut sauter devant Jill, l’agripper de loin avec des bras tentaculaires et même user d’armes lourdes, un vrai cauchemar ambulant. Heureusement que Jill peut bondir vers l’avant afin d’esquiver quelques attaques et user de l’environnement, comme de bidons explosifs rouges ou de plots électriques, pour ralentir le Nemesis dans sa course effrénée.

La recette RE ne change pas

Côté jouabilité, si vous avez encore en tête le remake de Resident Evil 2, Resident Evil 3 n’a rien de surprenant. La rigidité, élément inhérent à la franchise, est toujours là, il faut prendre son temps pour viser une tête de zombie et lui mettre quelques balles avant qu’il ne soit au sol, sous peine de tirer à côté et de gaspiller de précieuses munitions.

Un jeu plus orienté vers l’action que les casse-têtes.

Resident Evil 3 images (14)La gestion de l’inventaire est encore une fois primordiale, avec la possibilité de combiner des objets pour créer des munitions, des herbes médicinales ou pour résoudre des énigmes, mais clairement, ce nouvel opus ne demande pas du tout de se creuser la tête pour poursuivre l’aventure, nous avons vraiment là un jeu plus orienté vers l’action que les casse-têtes, peu nombreux. Car oui, si les énigmes sont rares, ce n’est pas le cas des zombies, qui pullulent à Raccoon City et aux alentours. Difficile ici de les éviter, il faut souvent en éliminer quelques-uns (ou du moins les mettre au sol) pour se frayer un chemin et avancer sans risquer de se faire mordre. Le couteau incassable est d’ailleurs bien pratique pour ça, mais il est désormais impossible de l’utiliser pour éviter une morsure, de même que les grenades. Non, si un zombie attrape Jill, il faut marteler un bouton pour réduire les dégâts subis, sous peine de se retrouver rapidement avec l’écran de Game Over.

Resident Evil 3 propose trois modes de difficulté, Facile, Normal et Hardcore, influant sur la résistance des zombies, les ressources trouvables et les munitions fabriquées en combinant les poudres ou explosifs. À moins de découvrir la licence ou de ne pas être amateur de jeux de tir, il est clair que la difficulté Normal est très recommandée pour la majorité des joueurs, mais même là, le titre de Capcom ne tient pas en haleine très longtemps. C’est bien là LE point négatif de Resident Evil 3, il se termine en un peu moins de cinq heures en fouillant un peu les lieux, tandis que les joueurs voulant tout débloquer pourront atteindre les six heures. C’est vraiment peu, d’autant que Capcom a décidé de supprimer les choix lors de moments clés, ne laissant vraiment pas de marge pour la rejouabilité, à part pour les fans hardcore ou les speedrunners. Outre de petits clins d’œil à la licence à dénicher ici et là, des statuettes Charlie sont à détruire tout au long du jeu, de quoi occuper les joueurs atteints de collectionnite aiguë, mais pour le gamer lambda, Resident Evil 3 est terriblement court. Un constat frustrant, d’autant que, comme abordé précédemment, des lieux emblématiques de l’opus d’origine ne sont pas présents, les rajouter aurait grandement rallongé la durée de vie globale.

Resident Evil 3 test impression verdict note (2)

Resident Evil 3 est un peu frustrant. Le jeu proposé par Capcom est intense, revisitant l’original avec intelligence, arborant des graphismes magnifiques, mais le titre est terriblement court. L’absence de lieux emblématiques fait grincer des dents, mais surtout, les développeurs ont supprimé les quelques choix qui étaient permis dans l’original, résultant certes de séquences scriptées très réussies, mais effaçant totalement la rejouabilité. Les fans peuvent quand même refaire le jeu dans un niveau de difficulté plus élevé pour atteindre le rang S ou encore débloquer des points pour récupérer des bonus (buffs de dégâts, résistance, armes à munitions illimitées), mais c’est bien maigre pour la plupart des joueurs. Comme il y a 20 ans sur PlayStation, Resident Evil 3 ne semble être là que pour surfer sur le succès de Resident Evil 2, il satisfera les joueurs passionnés par la licence, mais c’est tout.

Les plus
  • Le RE Engine toujours aussi sublime
  • Un opus réinventé pour surprendre les fans
  • Des séquences intenses et crispantes
  • Nemesis, un vrai cauchemar ambulant
Les moins
  • Une durée de vie bien trop courte
  • Quasiment aucune rejouabilité
  • Des environnements cultes qui manquent à l’appel
Notation
Graphisme
18
20
Bande son
18
20
Jouabilité
17
20
Durée de vie
12
20
Scénario
17
20
Verdict
15
20

Commenter 8 commentaires

Avatar de l’utilisateur
eikichi_onizuka
De tous les Residents evil de base c'est le 3 que j'ai le moins fait et je sais pas pourquoi mais je suis de nouveau par pressé de faire ce remake malgré que j'ai bien aimé la démo peut-être justement à cause de ce côté frustrant du nemesis qui te pourchasse sans cesse et aussi peut être un peu à cause de la sortie de FF 7 prochainement... :roll:
Signaler Citer
Vendrick_II
J aurai preferer un Remake de Code Veronica que j espere toujours, sur la priochaine gen pourquoi pas ca sera encore plus beau si il n enleve pas de contenu en rajoute et bien sur ameliore les graphisme bien que l original ne soit pas degueulasse.

Je prendrai RE3 d occaz se qui ne tardera pas a arriver et prendrai plutot DayMare1997 prevu a la fin du mois vendu neuf a 40€ se qui ai vraiment raisonnable, parce que 5h de jeu avec peu de rejouabiliter du a la suppression des choix et le mode Mercenaires tous bonnement supprimer se RE3 a que peu d interet.
Signaler Citer
Avatar de l’utilisateur
DplanetHD
Venant de faire RE2 Remake il y a peu de temps (2 mois environ) et n’ayant pas vraiment été passionné par ce jeu, je vais faire l’impasse sur ce type de jeu et la rareté des munitions imposées…

J’arrive (péniblement) à la fin de Doom Eternal (superbe jeu) qui connait aussi souvent une pénurie de munitions (à gérer), donc pareil, aucune envie d’aller faire un tour dans RE3R à chercher des balles de fusils… :lol:
Signaler Citer
bavard-roi
Quelle immense déception pour mon épisode favori. Plein de lieux supprimés, de passage culte en moins, parce que mine de rien, c'est surement le resident evil le plus varié et avec le plus de scènes mémorables. Pas d'énigmes non plus, alors qu'elles étaient excellentes à la base. Si ça n'est pas votre Resident evil préféré, qu'il ne vous à pas marqué(bizarre quand même) et que vous ne vous en souvenez pas, vous allez aimer, hormis la durée de vie ridicule et la facilité.
Signaler Citer
BishopWalter
Le remake de Resident Evil 2 est une vraie perle, une vraie merveille mais faut aussi avouer que les développeurs et ce même s'ils ont fait un remake de fond, ils ont tout de même gardé une certaine sûreté. Quand on met RE2 à côté de son remake on ne peut nier le fait que malgré les modifications apportées, on est déjà en terrain connu.

Le remake du 3 beaucoup disent que Capcom se fout de la gueule des gens mais oublient que tout a été repris à zéro. Mettez l'opus original aux côtés du remake, les rues, l'agencement, etc ... n'esy clairement pas la même. Alors oui ils reprennent des éléments du remake du 2 mais en même temps les deux jeux ont été développé conjointement. Et de tout manière ils n'allaient pas proposer une formule totalement différente du 2. Faut rester cohérent.
Alors oui ils ont supprimer 2 lieux de l'opus original, mais les éléments scénaristiques importants se déroulant dans l'opus original ont tout de même été incorporé de manière différente, mais sont là.

Quant à la durée de vie, je rappelle que l'opus original était plus court que RE2 ! C'est toujours le cas ici alors que ce remake contient 2-3 énigmes grand max et ne demande pas énormément d'allers-retours, là où le remake du 2 conserve cette mécanique et finalement se termine avec 2 heures de jeu en plus.

Vous rajoutez des énigmes et des allers-retours et on se retrouve avec la même durée de vie que le run A de Claire ou Leon. Quant à ces dernières, je trouve logique la suppression des énigmes dans le 3ème opus.

1. Il s'agit d'un épisode concentré sur la fuite ! Il est tout simplement illogique de devoir fuir en faisant de nombreux allers-retours pour trouver des items qui nous permettrons d'avancer. Là où RE2R tout comme son opus Original reste dans un esprit de découverte. Ce n'est pas du tout le même point de vue que l'on adopte.

2. Il me parait illogique d'avoir des énigmes de découverte qui se prêtent à des lieux cloisonnés. Nous sommes en ville, nous devons fuir une menace, je vois mal comment justifier aujourd'hui des énigmes qui sont fait pour des titres comme Resident Evil 1-2 ou encore Code Veronica dans un opus comme celui-ci.
Signaler Citer
Palama13
bavard-roi Wrote:Quelle immense déception pour mon épisode favori. Plein de lieux supprimés, de passage culte en moins, parce que mine de rien, c'est surement le resident evil le plus varié et avec le plus de scènes mémorables. Pas d'énigmes non plus, alors qu'elles étaient excellentes à la base. Si ça n'est pas votre Resident evil préféré, qu'il ne vous à pas marqué(bizarre quand même) et que vous ne vous en souvenez pas, vous allez aimer, hormis la durée de vie ridicule et la facilité.

+1
Franchement tant le 2 était réussi, mais là je ne comprends vraiment pas. Pourtant le début est clairement réussi.
Sinon pour le Nemesis, je sais pas, mais à part son effet frustrant, je ne trouve pas qu'on l'a autant que cela au basket.
Pour moi c'est 15/20 pas plus. Tant RE 2 Remake aurait pu être un GOTY et a même été nominé, pour celui là, c'est même pas en rêve, aucune chance.
Signaler Citer
Major gunblade
BishopWalter,d'accord avec toi,bon j'ai pas le jeu je l'aurais demain avec FFVII,mais pour l'original il était court et avait rien à voir avec le 1 et 2 donc normal si le remake est pareil,surtout en ayant le Nemesis au cul tu peux pas faire un jeu long sans que ça devienne chiant.. d'ailleurs dans les critiques c'est revenu "le nemesis il é tro méchan il nou cour tjs apré"

Perso les tests peuvent mettre n'importe quelle note ça empêchera pas que je me ferais un avis moi-même,c'est facile de faire un test et d'influencer tout un tas de moutons,qui vont d'ailleurs répéter la même chose même sans avoir touché au jeu.. ce qui est triste c'est que ça influence les ventes,ce qui fait que parfois tout le monde passe à coté de grands jeux..
Signaler Citer