Test PC
Logitech Yeti X Blue Clint008 Gamergen (7)

TEST du Blue Yeti X : quatre directivités pour un microphone polyvalent et réussi

par

Blue soigne le design et fait évoluer dans le bon sens son microphone pour vidéastes et streameurs.

Le microphone Yeti de Blue est incontournable pour les créateurs de contenus vidéo, il a déjà séduit de nombreux utilisateurs avec sa qualité d'enregistrement. Le constructeur a été racheté en 2018 par Logitech, et a sorti cette année le Yeti X, une version améliorée sur laquelle nous avons pu poser nos mains, et surtout notre voix.

Blue rappelle qu'il sait faire un micro avec une qualité d'enregistrement claire et précise.

Logitech Yeti X Blue Clint008 Gamergen (4)Esthétiquement, le Yeti X est une vraie réussite. Le microphone est aussi imposant que le Yeti de base, mais reprend les formes arrondies du Yeti Nano, pour un ensemble vraiment joli, avec une finition ultra soignée. Le microphone, ici dans sa version noire mat, est en effet conçu en acier, avec un effet miroir sur la base et l'anneau en bas de la grille et une partie inférieure de la base en mousse pour éviter les bruits de chocs, le Yeti respire la robustesse et s'impose, littéralement, comme un bel objet à laisser sans gène sur son bureau.

Blue s'adresse aux professionnels, le Yeti X dispose donc de plusieurs éléments pour davantage de polyvalence, dont deux grosses vis latérales pour ajuster l'angle ainsi qu'un port Jack 3.5 pour y brancher un casque et un port micro-USB pour la connexion au PC sous le microphone. Entre ces ports se trouve le pas de vis pour accrocher le Yeti X à un pied compatible, comme le Compass de Blue. Le constructeur propose en effet son propre bras articulé, ainsi que la suspension antichoc Radius III pour une utilisation optimale réservée aux professionnels, car les deux accessoires sont vendus 129,99 € et 74,99 € tout de même !

Compatible PC et donc avec le logiciel G Hub de Logitech, le Yeti X peut également être utilisé en plug and play grâce aux deux molettes situées à l'avant et à l'arrière. Sur la partie opposée à l'utilisateur, la molette sert à changer de directivité, le microphone de Blue en proposant quatre au total, un réglage qui demande donc de retourner le micro pour voir l'option activée grâce à de petits pictogrammes à LED, c'est un poil gênant dans le feu de l'action, mais il faut bien avouer que ce réglage se fait normalement au début de l'enregistrement, et ne bouge plus après. C'est bien la molette en façade qui est la plus pratique, elle sert de base à ajuster le gain sonore, un réglage aidé par un anneau de LED qui passent du vert au jaune quand le son approche de la saturation, jusqu'au rouge quand elle est dépassée, afin de modifier à la volée sans se prendre la tête la sensibilité. En appuyant rapidement sur la molette, le son se coupe, c'est basique, mais en restant appuyé une seconde, l'utilisateur a accès à un second réglage, ici pour modifier le volume du casque branché en Jack 3.5, toujours avec un anneau de LED. Enfin, en rappuyant une troisième fois, c'est le mix avec le retour de voix qui est modifiable, avec des pictogrammes pour mieux s'y retrouver. L'utilisation du Yeti X est ultra intuitive, les commandes sont faciles d'accès et les LED permettent de tout régler sans se perdre, en termes d'ergonomie, c'est du tout bon.

Logitech Yeti X Blue Clint008 Gamergen (5)À l'intérieur du Yeti X, Blue a mélangé les atouts du Yeti et du Yeti Nano, pour une polyvalence optimale. Nous retrouvons donc quatre capsules électrostatiques pour autant de directivités différentes et une résolution de 24 bits pour un taux d'échantillonnage de 48 kHz. Sur le papier, le Yeti X peut donc tout faire, même s'il faut bien avouer que la plupart des utilisateurs se serviront uniquement du mode cardioïde, la capsule enregistrant ici essentiellement le son venant en face du micro. Comme vous pouvez l'entendre dans la vidéo plus bas, le rendu sonore est à la hauteur des espérances, la voix est parfaitement restituée, avec un son clair et précis, très naturel, idéal pour le streaming, les vidéos YouTube, les podcasts ou les discussions sur Discord pour les utilisateurs très exigeants. Les autres directivités sont adaptées à des usages un peu moins conventionnels, l'omnidirectionnel peut séduire en cas de table ronde, la capsule enregistre alors de manière uniforme les sons à 360°, mais sur une seule piste, il faut donc gérer le gain à la volée (la LED et ses voyants jaunes/rouges sont bien utiles dans ce cas) en fonction de la puissance de la voix des interlocuteurs. Même constat pour les enregistrements en bidirectionnel, utiles pour les discussions à deux, de chaque côté du microphone. Enfin, la directivité stéréo enregistre les sons à gauche et à droite, pour une spatialisation accrue lors de sessions ASMR ou l'enregistrement musical, attention cependant à ce que la source sonore (comme le corps d'une guitare) soit bien en face du microphone, car à défaut de pouvoir séparer les pistes stéréo, eh bien, le déséquilibre gauche/droite se fait très vite sentir.

Déjà fort complet en plug and play, le Yeti X est donc compatible avec le logiciel G Hub de Logitech, pour accéder à un tas de réglages supplémentaires, à commencer par la modification des couleurs des LED. De base, le code couleur est évident et intuitif, mais l'utilisateur peut se faire plaisir pour harmoniser le rétroéclairage avec le reste de son setup par exemple, mais surtout, les daltoniens peuvent ajuster les couleurs pour éviter toute confusion. Mais ce n'est qu'un détail à côté de ce que propose le logiciel, avec d'abord un onglet qui fait doublon avec les réglages des molettes (gain, volume du casque, retour voix et directivités), et un autre onglet est même dédié à l'égaliseur du casque, que ce soit avec des réglages prédéfinis ou à modifier à la main sur 10 fréquences pour un résultat optimal. L'utilisateur a surtout accès à un égaliseur de voix, qui se révèle ultra complet, un peu trop d'ailleurs, tant il faut avoir presque l'oreille absolue pour remarquer des différences entre certains réglages. Le commun des mortels passera par les options pré-enregistrés Blue VO!CE, il y a déjà de quoi faire.

Logitech Yeti X Blue Clint008 Gamergen (1) Logitech Yeti X Blue Clint008 Gamergen (7) Logitech Yeti X Blue Clint008 Gamergen (6)

Sans réelle surprise, le Yeti X de Blue est une évolution logique du Yeti, qui reprend au passage l'apparence très soignée du Yeti Nano tout en incluant quatre directivités qui transforment le microphone en vrai outil professionnel polyvalent. Si le cardioïde est évidemment le plus utile, le stéréo, l'omnidirectionnel et le bidirectionnel ont leurs atouts, leur présence est un plus, et dans tous les cas, Blue rappelle qu'il sait faire un micro avec une qualité d'enregistrement claire et précise, pour les vidéastes exigeants notamment, et l'intégration à G Hub apporte un tas de réglages bienvenus.

Le microphone Yeti X de Blue est disponible à 179,99 € sur Amazon.fr.

Les plus
  • Excellente finition
  • Rendu audio clair et précis
  • La molette avant multifonction
  • Le logiciel G Hub ultra complet...
  • Quatre directivités pour plus de polyvalence...
Les moins
  • ... un peu trop dans certains onglets
  • ... mais il faut faire attention au gain
redacteur vignetteAmaury M. / Clint008
Rédacteur - Testeur
Explorateur de musiques plus ou moins bruyantes, collectionneur de casquettes et vénérateur de Blade Runner. J'aime les zombies et Cthulhu.
Me suivre : Youtube GamergenTwitter GamergenInstagram Gamergen

Commenter 2 commentaires

Avatar de l’utilisateur
Valkyns
Y a surtout aussi bien et moins cher pour ceux qui veulent ce lancer dans le streaming ou la vidéo...

exemple:

Le Bird UM1 70€

Image

ou le

Shure SM58 110€

Image

Le Blue Yeti est juste bien si ont est plusieurs autour du micro.
Signaler Citer