Test
Windbound Preview vignette 05 08 2020

PREVIEW de Windbound : dès que le vent soufflera, Kara repartira !

par

Windbound : Cette aventure maritime colorée s’est laissée approchée, qu’en avons-nous pensé ?

La semaine dernière, nous avons eu l’occasion d’essayer durant une petite heure Windbound avec une présentation au préalable. Il s’agit d’un jeu mélangeant exploration et survie avec une composante de rogue-like, développé par les cinq Australiens de 5 Lives Studios et édité par Deep Silver, qui est prévu pour le 28 août sur PS4, Xbox One, Switch et PC. À un mois de l’échéance, la version en cours de développement à laquelle nous avons eu accès était donc assez proche de l’expérience qui sera délivrée au public.

L’envie de progresser et de partir à l’aventure nous a rapidement gagnés.

Windbound Preview 01 05 08 2020Nous y incarnons Kara, une guerrière d’une certaine tribu qui, à la suite d’une violente tempête en mer et l’attaque d’une mystérieuse créature tentaculaire, va se retrouver devant un étrange portail. Après l’avoir traversé, elle se réveille échouée sur une plage de l’archipel des Îles interdites, un univers généré de manière procédurale et qui ne va pas lui faire de cadeau. Au cours de notre prise en mains, nous avons ainsi pu jouer au premier chapitre et au quatrième, avec forcément davantage de possibilités débloquées dans ce dernier. Petit point bon à savoir, Windbound proposera deux difficultés différentes, Survivalist pour les joueurs chevronnés et Storyteller afin de mieux savourer l’aventure, avec des combats plus aisés, ainsi qu’un inventaire et une progression de chapitre conservée après la mort. Pour autant, n’allez pas croire que ce sera une promenade de santé.

Survie oblige, Kara est livrée à elle-même avec quelques recettes de crafting disponibles et un couteau en poche, en plus de la possibilité de nager (le contraire aurait été assez fâcheux dans un univers maritime). Après quelques brasses, nous avons donc fait le tour de l’île voisine avant d’y trouver un autel au bord de l’eau, où nous attendait un artéfact placé devant une stèle représentant un nautile. En le touchant, le coquillage du collier porté par Kara s’est alors mis à briller et le drôle d’objet s’est alors mué en Rame des Ancêtres, nous invitant à prendre le large alors que l’architecture de l’îlot juste derrière nous indiquait visuellement qu’il fallait y jeter un œil. Nous avons donc fabriqué notre premier bateau à l’aide des herbes ramassées et de cordes craftées par l’intermédiaire d’une interface plutôt simple ou nous pouvons naviguer entre l’inventaire et les différentes recettes connues.

Windbound Preview 02 05 08 2020Concernant les commandes en mer, la prise en main de base est instinctive avec une gâchette pour aller de l’avant et une autre pour reculer, le joystick servant à s’orienter. Nous avons ensuite dû escalader la structure pour atteindre son sommet. Petit bémol à noter au passage, l’animation des sauts qui nous a semblé un poil rigide, mais rien de méchant. Nous y avons alors découvert un autre artéfact posé sur un piédestal, une clé nautile se faisant là encore aspirer par ce collier décidément pas banal. Un message cryptique s’est alors affiché à l’écran et un faisceau a été émis. Prochain objectif ? Trouver les deux autres clés et découvrir ce qu’elles ouvrent. Ce but était commun aux deux chapitres joués et a été la seule approche du scénario que nous avons eue, de quoi nous intriguer et nous faire poser la question de l’éventuelle redondance du déroulement de l’intrigue. De plus, les clés obtenues devaient à nouveau être récupérées après une mort alors que Kara se retrouvait à son point de départ, il faut donc se montrer prudent, ce qui n’a pas été suffisamment notre cas...

Cette mécanique de die and retry oblige également à crafter un nouveau bateau, il ne faudra donc pas trop s’attacher à cette embarcation pouvant prendre bien des formes. En effet, avec l’augmentation des possibilités de gameplay vient le choix de construire notre moyen de transport en bois ou en bambou, avec plusieurs parties pouvant par exemple y accueillir un feu pour la cuisson d’aliments ou un mat voilé afin de mieux prendre le vent pour affronter les déluges marins. Il faudra aussi le réparer si besoin après une attaque par une créature aquatique telle qu’un Crobster venant grignoter le plancher, nous obligeant d’ailleurs à combattre tout en faisant attention pour ne percuter d’obstacles. Et si visuellement parlant, l’univers de Windbound est enchanteur avec un style artistique évoquant des productions telles que RiME, nous comprenons vite que le danger peut se cacher n’importe où. En nous aventurant au cœur d’un marais embrumé, il a fallu lutter contre des bestioles appelées Bumbler, volant et nous fonçant dessus, et éviter des bulles empoisonnées diminuant notre santé (avec un effet comme si Kara était bourrée à l’écran). En forêt, ce sont des Silkmaw qui nous sont tombés dessus en groupe, sorte de mâchoires ambulantes en forme de boule, et nous sommes tombés sous les coups de griffe d’un monstre lézard appelé Gloomharrow. Le bestiaire promet donc d’être assez varié.

Windbound Preview 03 05 08 2020Et, oui, la belle héroïne aura la vie dure, alors qu’elle ne peut qu’esquiver et se servir des armes craftées (une lance à pointe en os par exemple) pour réduire la vie de toutes ces menaces. D’autres créatures sont plus paisibles, à l’instar des Gorehorn croisés à nos débuts, sauf que les chasser est nécessaire si nous voulons acquérir certains matériaux, mais attention à bien veiller à ce qu’il y ait de la place dans l’inventaire ! Et en plus de nos PV à restaurer en mangeant (champignons, viande cuite, etc.), pouvant aussi diminuer après une mauvaise chute, Kara dispose d’une barre d’endurance se vidant après un sprint, avec un effet d’essoufflement bien réaliste. Toutefois, il est aussi bon de noter qu’une fois toutes les ressources d’un lieu pillées, elles ne réapparaîtront pas. Nous avons également pu constater qu’un étrange autel (oui, encore un) était présent après notre mort dans le chapitre 4, servant à octroyer des bonus si sélectionnés.

Nos premières impressions : Bon !

Preview Premieres Impressions Apercu Jauge Avis Zoom images ban (2)

Avec Windbound, les habitués du genre survie et amateurs de crafting en tout genre ne seront pas dépaysés, son gameplay étant parfaitement accessible. L’envie de progresser et de partir à l’aventure nous a rapidement gagnés, nous aurions franchement aimé que la session dure plus longtemps. Les quelques compositions musicales au piano se lançant lorsque nous naviguons, ou les percussions lors des combats nous ont elles directement charmés. Nous sommes donc vraiment curieux de voir ce que réserve l’expérience complète, en espérant seulement que la redondance ne sera pas trop au rendez-vous. En plus, il y a une paravoile comme dans Breath of the Wild pour planer depuis les hauteurs !

Windbound étant attendu uniquement en dématérialisé, vous pouvez par exemple vous procurer une carte PSN ou eShop sur Amazon.

redacteur vignetteAlexandre SAMSON (Omega Law)
Responsable Correcteur - Rédacteur
Accro à Assassin's Creed et Destiny, grand amateur de RPG et passionné d'expériences vidéoludiques en général. Lecteur de comics (DC) et de divers mangas (One Piece !). Chimiste de formation et Whovian dans l'âme.
Me suivre : Twitter GamergenInstagram Gamergen

Commenter 1 commentaire

Avatar de l’utilisateur
DplanetHD
Merci pour cette preview de Windbound, ce jeu m’avait en effet pas mal tapé dans l’oeil…

Mais j’avoue avoir des craintes sur le côté trop répétitif du rogue-like, et s’il faut tout recommencer à chaque fois, cela sera sans doute trop pour moi…
A voir si le second mode permet de vraiment pallier cela…
Signaler Citer