Test Switch
Zelda Link's Awakening

E3 2019 : PREVIEW de The Legend of Zelda: Link’s Awakening, par et pour les nostalgiques

par

Alors qu’un nouveau Zelda semble pointer le bout de son nez, un autre n’est plus très loin de sa date de sortie. Cette démo n’a pas réconcilié le public déçu par les graphismes, mais elle était tout de même excellente.

Entre le trailer et la version jouable, le débat n’a pas avancé d’un pouce. Il y a toujours d’un côté les grognons qui ont décidé de bouder le jeu à cause du style graphique très particulier, et de l’autre ceux qui accueillent ce remake à bras ouvert parce que la direction artistique n’est pas un problème, ou même qu’elle reflète bien le titre tel qu’il était sur Game Boy. Ce second groupe est celui qui compte le plus de nostalgiques et ça tombe bien parce que cette production leur est entièrement dédiée.

Le remake de Link’s Awakening s’annonce comme le jeu ultime pour les gamers en manque de sensations rétro.

Link’s Awakening est loin des remakes à la Resident Evil 2 où tout a été repensé du sol au plafond. Les plus accros aux aventures de Link retrouveront exactement chaque chose à la place qu’elle occupait il y a des années. De nouvelles fonctionnalités et des éléments modernes il y en a pourtant, mais c’est plutôt l’exception qui confirme la règle. Nous pensons par exemple à l’éditeur de donjon qui n’était absolument pas au programme de notre promenade sur l’île Cocolint. Nintendo a bien peaufiné son bébé pour en faire une madeleine de Proust à la sauce Hyrule. Les musiques d’origines sont remixées, les ennemis réagissent de la même manière qu’auparavant, les énigmes sont les mêmes… Bref, nous sommes sur quelque chose qui ressemble à du copier/coller.

Ne pensez pas que ce soit une pique, c’est même une excellente chose de remettre au goût du jour une production qui a été parfaite dans le temps et qui pourrait être encore parfait aujourd’hui. La licence Zelda n’ayant pas pris un cheveu blanc, la jouabilité s’est avérée exemplaire, aidée par une caméra dynamique (l’une des grosses nouveautés) plutôt que fixe comme c’était le cas autrefois. Il en ressort un titre forcément moins saccadé et qui n’a rien perdu de sa magie. En somme, tout ce que nous lui demandons.

Nos premières impressions : vivement !

Preview Premieres Impressions Apercu Jauge Avis Zoom images ban (5)

Le remake de Link’s Awakening s’annonce comme le jeu ultime pour les gamers en manque de sensations rétro. Ceux qui arrivent à passer outre ses graphismes (ou qui les aiment) pourront l’apprécier à sa juste valeur, c’est-à-dire en tant que jeu hommage à l’original. Un tel titre s’annonce également comme une aubaine pour tous les joueurs qui n’ont jamais fait le voyage jusqu’à Cocolint et qui pourraient bien découvrir un titre qui est toujours aussi prenant 26 ans après.

Commenter 2 commentaires