Test
starlink battle for atlas 12 06 2017 pic (10)

E3 2018 - PREVIEW - Starlink: Battle for Atlas - À travers les Cieux, l’espace et le temps, un vaisseau s’en vient…

par

Nous avons pu essayer le Toys-to-Life d'Ubisoft lors de l'E3, découvrez nos premières impressions !

Annoncé l’année dernière, Starlink: Battle for Atlas s’est fait discret pendant un moment avant de revenir sur le devant de la scène à l’occasion de l’E3. Nous avons eu l’occasion de tester ce Toys-to-Life pendant quelques minutes.

Si nous pouvions penser que Starlink: Battle for Atlas visait un public assez jeune, comme les autres Toys-to-Life, ce titre propose une certaine difficulté.

Le jeu permet donc aux joueurs de construire son vaisseau et de le placer sur un support attaché à la manette pour le faire apparaître dans le jeu. Nous avons construit nos bolides en suivant les conseils d’un développeur présent à nos côtés, puis nous nous sommes lancés à l’aventure.

Petit passage dans l’espace, puis direction une planète proche pour réaliser notre mission. Nous tombons assez rapidement sur un groupe d’ennemis. Pas le temps de niaiser, l’action s’est installée, les tirs ont fusé, nos adversaires ont mordu la poussière.

Alors que nous nous dirigions vers le nouvel objectif, le développeur nous a conseillé de changer d’équipement puisque nous nous apprêtions à affronter un boss. Rien de plus simple, il suffit de mettre le jeu en pause, d’enlever nos canons et de les remplacer par d’autres armes. Quelques secondes plus tard, nous voilà prêts pour la bataille.

Starlink Battle for Atlas 01 12 06 2018Le combat contre le boss s’est déroulé en deux phases : une première contre lui seul, une deuxième où il appelait des renforts. L’occasion de constater que, si nous pouvions penser que Starlink: Battle for Atlas visait un public assez jeune, comme les autres Toys-to-Life, ce titre propose une certaine difficulté. Le développeur nous a alors confirmé que le public cible était un peu plus âgé et que, par ailleurs, les enfants s’adaptent très rapidement au niveau de difficulté.

Cet ultime combat nous a permis de faire quelques combos avec nos canons. En effet, selon leur type, des combinaisons sont possibles pour faire plus de dégâts. Mélanger le chaud et le froid peut, par exemple, causer des chocs thermiques. Il sera intéressant de voir, à la sortie de Starlink: Battle for Atlas, les différentes possibilités. Globalement, le titre se prend en mains assez facilement. La gameplay est classique, mais efficace, et c’est surtout du côté des combinaisons lors de l’assemblage du vaisseau qu’il faudra regarder.

starlink battle for atlas 12 06 2017 pic (5)Visuellement, le titre est sympathique, il propose des environnements assez variés (nous n’avons vu qu’une planète) et les vaisseaux sont assez bien modélisés. Mais il a quand même quelques défauts. Nous avons trouvé les environnements assez vides et l’action un peu brouillonne par moments... L’interface nous a semblé perfectible et le personnage qui apparaît au milieu de l’écran en pleine mission, ce n’est pas ce que nous préférons.

Starlink: Battle for Atlas propose de bonnes choses, un gameplay accessible et une difficulté assez relevée, mais nous nous interrogeons sur le potentiel succès de ce titre aujourd’hui, à l’heure où les Toys-to-Life ne font plus vraiment parler d’eux. Le jeu est attendu le 16 octobre sur PS4, Xbox One et Nintendo Switch.

Commenter 0 commentaire

Soyez le premier à commenter ce contenu !