Test
Tritton ARK 100 Mad Catz (13)

TEST - Tritton ARK 100 : Mad Catz tente l'innovation lumineuse pour sa gamme de casques audio gaming

par

Un casque en Jack 3.5 équipé d'un rétroéclairage et d'un égaliseur, cela a de quoi intriguer.

Bien connu pour ses casques Tritton pour consoles de salon, le constructeur Mad Catz revient en cette fin d’année avec un nouveau modèle, le Tritton ARK 100, dont les lettres signifient Audionomics, R-Drive et Kameleon, trois fonctionnalités majeures du casque.

L’ARK 100 se caractérise ainsi par un arceau unique, bien loin du look des précédents modèles de Tritton, de doubles haut-parleurs dans chaque oreille (pour les basses plus les médiums, et pour les aigus), mais également de la technologie Kameleon, déjà aperçue sur les souris RAT, mais qui vient ici sur un casque au branchement en Jack 3.5. Eh oui, Mad Catz a prévu les piles. Alors, ce nouveau produit est-il un casque novateur et indispensable ? Réponse dans ce test.

Note : le modèle testé ici a été conçu pour PS4, mais se branche sur de très nombreux appareils compatibles. Un modèle pour Xbox One existe également, avec du vert au lieu de l'orange, de même qu’une déclinaison pour PC avec un dongle USB pour un son 7.1.

UNBOXING - Tritton ARK 100 : déballage en vidéo et en photos du casque à LED de Mad Catz

Tritton ARK 100 Mad Catz (14)Avec la gamme des Tritton ARK, Mad Catz a décidé de revoir presque entièrement le design de ses casques, et ce n’est pas pour déplaire. Ce modèle est désormais constitué d’un seul arceau particulièrement souple (il peut se tordre dans tous les sens à des degrés raisonnables) et dont la solidité inspire confiance. Fait entièrement de plastique mat (noir à l’extérieur et orange à l’intérieur), l’ARK 100 arbore une belle finition, avec le logo Tritton répété sur les côtés. Le casque garde toujours ses oreillettes larges et pointues, inspirées des modèles AX, mais pour le réglage, Mad Catz a aussi innové. Désormais, les oreillettes bougent à l’intérieur de l’arceau sur un axe vertical pour le réglage, un choix plutôt pratique et qui évite de trop abîmer les fixations, cela rend donc l’ARK 100 très confortable, même sur la durée. Le casque repose sur le crâne via une mousse revêtue de similicuir, une texture présente également sur les coussinets des oreillettes. C’est confortable, cela ne donne pas trop chaud au crâne et, surtout, cela permet d’une excellente isolation sonore. Même sans musique, le casque permet de se couper des bruits extérieurs, alors une fois le son envoyé, l’utilisateur se retrouve parfaitement isolé. Question boutons, l’utilisateur retrouve deux touches de réglages des couleurs, un autre pour couper le microphone sur l’oreillette gauche et deux boutons pour régler le volume, un pour l’alimentation et un dernier pour l’égaliseur sur l'oreillette droite. Rien ne les différencie à l’aveugle, mais ils sont suffisamment bien placés pour être utilisés une fois le casque sur la tête et s’activent facilement.

Pour le confort, il n’y a rien à dire concernant ce Tritton ARK 100, mais que vaut la partie sonore ? Le casque de Mad Catz se targue d’avoir deux haut-parleurs dans chaque oreillette (technologie R-Drive), le premier de 60 mm servant à retranscrire les basses et les médiums, tandis que le second de 10 mm se charge de pousser les aigus pour améliorer la reconnaissance de certains sons dans les jeux (notamment les bruits de pas dans les FPS). Eh bien, même si le casque intègre tout cela, force est de constater que le son reste assez classique. Côté puissance, il n’y a pas grand-chose à redire, les sons sont percutants et l’immersion est totale, même si un peu plus de basses n’auraient pas fait de mal. Par contre, les aigus sont bien mis en avant, comme promis, mais ne dénaturent en rien le son global. La qualité sonore est la même que le casque soit passif ou actif, mais une fois allumé, quelques options s‘ajoutent, comme la possibilité de modifier le volume avec deux boutons sur l’oreillette droite. Attention cependant, si le son de l’ARK 100 est poussé un peu trop, un souffle se fait entendre, il vaut ainsi mieux pousser auparavant le volume de la source si possible. Actif, le casque propose aussi un égaliseur comprenant trois modes, à savoir Optimal, Boost des basses et Boost des aigus. Les ajouts du premier restent très incertains tant le changement est mineur, tandis que les deux autres portent bien leurs noms. L’augmentation des basses fait son effet pour des musiques appropriées, tandis que celle des aigus peut servir lors de discussions, mais sans plus. Les modifications sonores sont en effet difficilement palpables, mais au moins, elles ne dénaturent pas le son.

Tritton ARK 100 Mad Catz (7)De plus, le casque est équipé d’un microphone qui n’est pas amovible, mais qui se rétracte à la verticale lorsqu’il n’est pas utilisé. Il est possible de le couper grâce à un bouton dédié, ce qui active une lumière rouge, et même de l’utiliser sans piles. Par ailleurs, si le casque est allumé, une option permet d’avoir le retour de sa voix dans les oreilles. Monté sur une barre de caoutchouc souple, le microphone n’est pas réglable et se retrouve plutôt loin de la bouche de l’utilisateur, mais même dans cette position, la qualité est à souligner. Le son produit est plutôt naturel, transmettant bien la voix et évitant de capter les bruits environnants. Un bon point pour le casque.

Vient ensuite le dernier point majeur de cet ARK 100, la technologie Kameleon qui propose un rétroéclairage à LED, chose plutôt inhabituelle sur un casque en Jack 3.5. Mad Catz a tenu à soigner le guide d’utilisation de son Tritton avec plusieurs schémas pour expliquer le fonctionnement des réglages, et heureusement. Car même avec l’aide du guide, ce n’est pas une chose aisée, l’absence d’indicateurs ou d’un écran de sélection se fait vite sentir. Pour régler les couleurs, le casque dispose ainsi de deux boutons, le premier servant à sélectionner une couleur et à régler l’intensité lumineuse grâce à un système gyroscopique dans le casque. L’idée est intéressante, mais le gyroscope n’est pas vraiment précis et demande de la patience pour sélectionner la bonne couleur. Quant à l’intensité, la variation est assez maigre. Le second bouton sert quant à lui à sélectionner des effets lumineux (Respiration, Battement de cœur, Cycle de couleur, Cycle de couleur aléatoire et Couleur unique) pour modifier la vitesse de l’effet en restant appuyé dessus. Là encore, le gyroscope est assez imprécis, mais les effets sont plaisants et les LED suffisamment puissantes pour que les couleurs se voient en toute circonstance. Et comme si cela ne suffisait pas, il arrive parfois que le fonctionnement des boutons de réglage échappe à la logique, ces derniers effectuant des actions attribuées normalement à l’autre touche. Quant à l’utilité que ce que le rétroéclairage apporte à un casque audio posé généralement sur la tête, c’est à chacun de juger.

Tritton ARK 100 Mad Catz (9)Évidemment, qui dit rétroéclairage sur un casque en Jack 3.5 dit piles, et le Tritton ARK 100 est alimenté par deux AAA (LR03), fournies par Mad Catz. Lorsqu’il est actif, le casque permet ainsi d’afficher des couleurs, mais également d’utiliser l'égaliseur et le retour de voix. Avec les lumières allumées, le casque tient seulement une petite dizaine d’heures, contre plus de 20h si elles sont désactivées. Le casque est évidemment utilisable même sans piles, mais il faut alors se passer de ces fonctionnalités. L’achat de piles rechargeables est ainsi grandement recommandé pour accompagner cet ARK 100. Par contre, si le casque vient à tomber malencontreusement du bureau, le cache aimanté et les piles sautent de leur emplacement.

Alors, ce nouveau Tritton de Mad Catz est-il indispensable ? Bien que la finition ait été revue à la hausse, que le confort soit optimal, que l’isolation sonore soit agréable et que le son soit de bonne qualité, il faut reconnaître que les ajouts apportés par le côté actif du casque et ses piles ne font pas de l’ARK 100 une révolution. L’égaliseur est très anecdotique, le son souffle s’il est poussé trop fort et les couleurs, bien qu’amusantes, n’apportent finalement pas grand-chose et sont un peu délicates à régler. Le casque reste ainsi un très bon produit passif, mais ses apports actifs n'arrivent pas à le rendre exceptionnel. Dommage, car sur le papier, le Tritton ARK 100 de Mad Catz avait vraiment tout pour séduire.


redacteur vignette clint008 Amaury M. (Clint008)
Rédacteur PC - Testeur
Explorateur de musique plus ou moins bruyante, collectionneur de casquettes et vénérateur de Blade Runner. J'aime les zombies et Cthulhu.
Suivre ce rédacteur : Twitter GamgerGen Instagram GamerGen vignette bouton
Les plus
  • Une bonne finition
  • Un casque confortable
  • L'isolation impressionnante
  • Le microphone fait bien son boulot
  • Les doubles haut-parleurs font leur effet
  • Le son puissant et de bonne qualité...
Les moins
  • … mais qui manque un poil de basses
  • Toute la partie active qui n’apporte pas grand-chose
  • Des piles rechargeables indispensables
Notation
Verdict
16
20

Commenter 0 commentaire

Soyez le premier à commenter ce contenu !