Test PS3
streetf

[TEST] Street Fighter IV

par

Street Fighter IV : Après 10 ans d'absence, Ruy et Ken reviennent sur consoles NextGen, pour notre plus grand plaisir.



L'annonce de l'arrivée de Street Fighter IV en 2007 avait ravi les fans, mais suscitait l'interrogation. En effet, Capcom avait opté pour un jeu en 3 dimensions, ce qui avait de quoi nous faire réfléchir après les très médiocres épisodes Ex Alpha que nous avait pondu la firme sur l'univers de Street Fighter... Finalement, Capcom a su rabattre notre caquet.

Disponible depuis le 20 Février, Street Fighter IV se place beaucoup plus dans la lignée de Street Fighter II que du trois, la grand majorité des combattants étant issus du deuxième opus, plus quelques petits nouveaux.




La castagne en haute-définition:

Pour cet opus, Capcom a opté pour un graphisme plus cartoonesque, proche d'un dessin-animé, et quitte un peu le sérieux du 3ème opus. C'est plutôt une bonne chose, car avouons-le, le design des combattants est particulièrement réussi, avec cette petite touche graphique donnant une impression de Cel-Shading sur les contours, même si on remarquera l'aliasing. L'animation des protagonistes n'est pas en manque puisque c'est un plaisir de voir les diverses expressions de leur bouille en fonction de leurs actions. On pourra cependant reprocher le fait que certains décors semblent un peu vides par rapport à d'autres. Est-ce là peut-être un moyen de rendre le jeu plus fluide. La fluidité, parlons-en justement, puisque Capcom nous offre un jeu en 720p à 60 images par seconde, autant vous dire que ça dépote et que cette fluidité est bien au rendez-vous. Pas de doute, ce passage à la 3D nous fait oublier les précédentes tentatives de Street Fighter en la matière.




Ha-Do-Keeeeeeeeeeeeeeeeen:

Capcom n'a pas manqué l'occasion de nous délivrer des voix de qualités. Vous laissant le choix entre les voix japonaises et américaines, à vous de sélectionner la langue que vous préférez, nous vous conseillons tout de même d'opter pour les voix japonaises. Musicalement, la firme nous a créée des remix des musiques originales. Bien qu'étant agréable à entendre, elles ne resteront probablement pas dans votre tête une fois la console éteinte. En ce qui concerne les bruitages, il n'y a vraiment rien à redire, ils sont d'excellentes qualités.




Un boss de fin dopé à mort ?

Côté personnage, la grande majorité des combattants de Super Street Fighter II sont présents, on regrettera peut-être l'absence de DeeJay et T.Hawk, qui n'ont pas étés inclus bien que les développeurs avaient déjà créés ces personnages. Pour les petits nouveaux, on retrouve la charmante Crimson Viper, Rufus, El Fuerte ou encore Abel. On remarquera cependant un petit déséquilibre entre certains personnages, la palme d'or revenant à Seth, le Boss de fin du jeu, totalement hors de propos et bien loin du charisme de Bison dans Street Fighter II. En effet, ce mutant à la sauce X-Men encore plus dopé que Kate Moss vous rendra le combat final sacrément costaud, voir même irritant dans les niveaux de difficulté plus élevés, celui-ci n'hésitant pas à surabuser de pouvoirs surnaturelles vite énervants.
Quoi qu'il en soit, chaque personnage possède des cinématiques animées d'introduction et de fin, de bonnes factures, et issues du studio qui s'est chargé de l'anime fourni avec le collector.




La jouabilité tient-elle la route?

Vous le saviez probablement déjà, mais bien que cet opus soit en 3D, la jouabilité, elle, est en 2D. Pas de rotation, le déplacement se fait de gauche à droit, point. Un partie prit auquel on adhère puisqu'elle évite la confusion et permet de limiter le gameplay et de se concentrer sur l'essentiel. Et puis, Street Fighter IV ne compte pas jouer aux côtés de Tekken ou Soul Calibur, il compte plutôt surpasser le 2ème épisode, autrefois idolâtré.
En ce qui concerne les coups, on retrouvera toute la panoplie qui a fait le succès des personnages autrefois. La jauge de Super est toujours présente, mais une nouvelle jauge de "Revenge" fait son apparition, vous permettant de lancer un Ultra Combo (avec une petite animation type Dragon Ball Z) quand vous vous êtes pris trop de tartes dans la figure. Nouveauté également, l'attaque Focus, qui vous permettra à la fois d'envoyer un coup déstabilisant votre adversaire, mais également d'effectuer des contres-attaques et autres subterfuges.




Monsieur? Mon pouce est tombé par terre...

Autant vous prévenir, votre pouce risque de vous faire la tête. Ceux ayant déjà expérimenté les Street Fighter Alpha ou le HD Remix savent que la croix de manette Playstation n'est pas spécialement adapté à ce genre de jeu, générant des cloques au bout de plusieurs heures de jeu. De même, il n'est pas rare de se louper dans une attaque à cause des diagonales pas forcément évidentes à placer, sans compter les gâchettes L2 et R2, sur lesquelles on appuie parfois sans le vouloir, et qui se trouve être assez sensible dans le jeu. Ne nous plaignons pas, sur Xbox 360, la croix directionnelle est complètement inadaptée... Je conseille aux amateurs d'opter pour les manettes type arcade sorties à l'effigie de Street Fighter IV, ou de swapper parfois avec les stick analogiques de la Sixaxis pour certaines attaques.




Et la castagne en ligne, ça donne quoi?

L'un des attraits majeurs de ce Street Fighter IV, c'est bien sûr la castagne en ligne. Le principe est assez similaire à celui de Tekken: Dark Resurrection ou SoulCalibur IV, avec un système de classements (ou non, au choix). Cependant, contrairement à ces derniers, il n'y a pas de salons, ce qui est un sacré désavantage qui génère des messages d'erreurs ou de parties complètes la plupart du temps. Capcom avait signalé qu'un patch corrigerait ce problème, permettant de créer de véritables salons, espérons que cela ne tarde pas trop.
En ce qui concerne les parties classées, plus vous gagnez, plus vous montez en grades et débloquez des icônes et autres joyeusetés du genre. A noter qu'il est possible de s'afficher comme étant disponible pour jouer en ligne tout en jouant en mode arcade en solo, cela permettant de quitter temporaire le mode arcade pour combattre un adversaire vous ayant défier en ligne, puis revenir poursuivre votre mode solo. Une très bonne initiative de la part de Capcom, mais qui donne parfois lieu à un harcèlement des joueurs cherchant à vous combattre (pensez à bien configurer votre profil en ligne).
Enfin, côté réseau, il vous suffit de choisir une personne ayant un bon débit (le jeu affiche la qualité de la connexion entre lui et vous) et vous n'aurez aucun lag (sur une trentaine de matchs en ligne, je n'en ai eu qu'une seule fois).




Conclusion:

Avec un SoulCalibur IV peu innovant et un Tekken: Dark Resurrection issu d'un portage, Street Fighter IV s'impose comme la référence en matière de jeu de combat. Les amateurs de baston ne peuvent pas passer à côté. Street Fighter IV est bien le jeu que l'on attendait et ne déçoit pas. Yoshinori Ono et ses équipes ont réussis un travail de maître, permettant ainsi aux anciens de redécouvrir l'univers de Street tout en technique et en finesse, alors que les nouveaux n'auront aucun mal à s'y mettre. Ryu et Ken reviennent sur le devant de la scène, et nul doute qu'on en verra une suite. La machine est désormais relancée.




Mots-clés

Commenter 38 commentaires

Phong
IceTiger a écrit:
18/20 c'est noté un peu haut je trouve, ce jeu est vraiment pas aussi varié et long que GTA IV ou LBP par exemple qui ont eu des notes semblables  ::) :P


Euh on peut pas comparer GTA ou LBP à SF... c'est pas le même genre. Faut plutôt comparer aux notes de Naruto et Soul Calibur  ;)
Signaler Citer
Anonymous
Si on fait la moyenne générale des notes on obtient 17.25/20 et non pas 18 mais bon c'est super quand même comme note
Sinon le jeu à l'air terrible. Il sera bientôt mien.
Signaler Citer
EvilGost
GaaraPauleta a écrit:
Très bon test, ça me fait une idée du titre !
Mais avez-vous été très objectif avec dans ce test ?  ;D


tout à fait. Je suis fan de jeux de combat, et honnêtement, je me suis vite, mais alors très vite emmerdé avec Soul et Tekken au bout de quelques jours, alors que je scotche sur Street. La note est, en ce qui me concerne, parfaitement méritée. Si le jeu avait été moyen ou nul, je me serai pas privé pour le dire, croyez moi ;)
Signaler Citer
Koon_1
moha a écrit:
Si on fait la moyenne générale des notes on obtient 17.25/20 et non pas 18 mais bon c'est super quand même comme note
Sinon le jeu à l'air terrible. Il sera bientôt mien.


On arrondit au point supérieur si tu préfères. Et puis pour être franc, la note finale on s'en fiche, puis-ce qu'elle est déterminée par les autres critères eux même notés sur 20. Donc tout dépend de ce que tu recherches principalement dans ce jeu. Si on va par là tu peux même mettre des coefficients sur les points qui t'intéressent.

Bref, tout ça pour dire qu'une note comme telle que celle-ci ce doit avant tout d'être interprétée. :)

Sinon juste une chose, il est indiqué que Capcom prévoit de mettre à jour le onlline afin d'y ajouter un système de salon à plusieurs. D'où vient cette information ? ???
Signaler Citer