Test iPhone / iPad
test

[TEST] Sonic the hedgedog

par

Sonic, le célèbre hérisson bleu s'invite sur iPhone! Dépêchez vous de cliquer sur suite avant qu'il disparaisse à l'horizon!!


Test rédigé par Darknessneo et corrigé par KunGu.








Voila qui va ravir les fans!




Sonic arrive sur iPhone! Portage de la version Megadrive, il vous rappellera sans nul doute votre enfance. Si le jeu est présenté de façon très basique, il n'offrira pas non plus de scénario. Vous retrouverez ainsi Sonic sans savoir le but précis de votre présence et arpenterez des niveaux tous plus étranges les uns que les autres.

L'écran principal est lui aussi très simple : un menu d'aide, lancer ou continuer une partie, régler le volume et le classique lien vers les autres jeux iPhone de l'éditeur.

Lors de vos promenades, vous trouverez également des anneaux. Si en ramasser plus de 50 permet de faire apparaitre un grand anneau à la fin du niveau, ils vous permettront également de pouvoir subir des dommages. En effet, si vous vous faites toucher alors que vous possédez des anneaux, vous les ferez tous tomber. Faites vous toucher sans en avoir un seul sur vous et vous mourrez...

Vous trouverez aussi de nombreuses caisses parfois dissimulées. Vous pourrez alors soit avoir un certain nombre d'anneaux, soit être invincible, ou encore courir beaucoup plus vite et bien d'autres choses encore.

Vous l'aurez donc compris, vous déambulerez dans une succession de niveaux avec le hérisson bleu. Chaque fin de stage qui est lui-même composé de différents niveaux sera clôturé par un boss.

Bref... on reste un peu sur notre faim devant cette présentation qui manque sérieusement de mise en scène. Pour autant, le jeu original datant de 1991, on peut toutefois s'en contenter, offrir un portage de Sonic étant déjà une bonne initiative pour les fans.

Aie!! Pas de scénario... pas d'intro... Une page principale très classique... On ne connaitra pas le but de notre périple jusqu'à la fin...




C'est dans ce domaine que le bât blesse. Le jeu étant un portage de la version Megadrive, il ne fera pas exception à beaucoup d'autres et propose donc des commandes virtuelles. C'est donc un pad directionnel en bas à gauche et un bouton de saut en bas à droite qui sera proposé. Si le jeu en plein écran est donc gâché par ce système, -ben oui il faut bien avouer que nos gros doigts sont très vite envahissants- le menu propose toutefois de changer de vue. Notez par là que l'écran de jeu sera réduit, simulant une console basique dans l'écran de l'iPhone. Ainsi, la visibilité est moins cachée par les boutons, mais on y perd en taille d'écran. Un compromis assez cruel entre visibilité et maniabilité...

Cependant, on se voyait mal déplacer le hérisson via l'accéléromètre il faut le reconnaitre...

Hors donc, les possibilités de manœuvres sont très limitées. Se déplacer et sauter, c'est tout ce qu'il vous sera demandé, bien que vous pourrez également déplacer des objets en les poussant.

Malheureusement, si les commandes sont très basiques, la jouabilité l'est beaucoup moins, et la prise en main de Sonic ne se fera pas sans mal. Si les premiers niveaux s'avalent facilement, attendez vous à perdre vos cheveux dans les suivants. Le style plate-forme n'est pas le meilleur ami des commandes virtuelles, et beaucoup de jeux se voient pénalisés par cela... Sonic ne fait pas exception à la règle...

Le déroulement d'une partie est elle, tout aussi simple.
Partir du point de départ et traverser tout le niveau de façon très linéaire en prenant le soin de ramasser autant d'anneaux que possible. Des créatures viendront vous compliquer la tâche, et à chaque progression les niveaux seront de plus en plus dangereux.

Il vous sera possible de mettre le jeu en pause. Vous pourrez alors régler différents paramètres tel que le volume ou le choix de la vue.

Chose intéressante, si vous quittez accidentellement le jeu en allant sur le springboard, ou si tout simplement vous avez un appel, vous pourrez retourner exactement à l'endroit où vous étiez.

Les commandes virtuelles ne sont pas optimisées pour les jeux de plate-forme. Sonic en paie le prix...


Bien que proposant un mode plein écran, nos doigts sont trop envahissants. On préférera sans doute le mode console.




Lors du lancement du jeu, on sera tout de suite immergé par la musique. Que ce soit sur la page d'accueil ou lors des niveaux.
Cependant, elles deviennent très vite rasoir et répétitifs. Les bruitages sont d'ailleurs tout aussi pauvres.

Par le fait, l'ambiance n'est pas vraiment représentative de l'action et on a l'impression que la musique ne colle pas tout à fait aux possibilités du personnage. En effet, on court bien plus vite que la musique qui semble vouloir nous faire marcher tranquillement tout au long des niveaux.

Finalement, on préférera sans nul doute écouter sa propre musique via l'appli iPod. Malheureusement... on perdra par la même occasion les bruitages...

Une ambiance sonore présente certes... mais totalement ratée...




Sonic the Hedgehog est en jeu en 2D scrolling (à la mario pour faire simple). Les décors sont donc relativement basiques.
Malgré tout, le jeu retrace fidèlement le charme des premiers épisodes de la longue série du hérisson. Bien que ne révolutionnant pas l'aspect visuel et n'utilisant pas les capacités de l'iPhone dans ses derniers retranchements, la nostalgie et le plaisir de revoir Sonic prennent le pas.

Les décors sont donc suffisamment travaillés, et les niveaux assez diversifiés pour que l'on ne soit pas axés à ce détail.

Toutefois, le jeu manque cruellement de couleurs et de détails.

Sans être ni spectaculaire, ni repoussant, les graphismes restent potables. N'oublions pas que l'on fait face à un jeu datant de 1991...


Un manque de détail et de couleur... Toutefois le jeu reste visuellement assez correct.




Pour un jeu de plate-forme, Sonic the Hedgehog ne propose donc pas de niveau de difficulté. La difficulté étant croissante au fur et à mesure des stages.
Si cela semble vouloir dire que le jeu sera vite fini, détrompez vous. La jouabilité étant assez approximative pour la vitesse du hérisson, les premiers niveaux verront déjà vos nerfs travailler.
Et le 2ème acte vous demandera de perfectionner votre agilité à contrôler le pad virtuel.

En clair, bien que semblant parfaitement accessible, le jeu, malgré lui, vous demandera du temps et de la patience.
Surtout qu'aucune sauvegarde n'est proposée, perdre signifiera tout simplement recommencer le jeu depuis le début...

Une durée de vie bien satisfaisante de part la difficulté et aucune possibilité de sauvegarde qui vous demandera de tout recommencer à chaque fois.




Les portages de jeux souffrent tous plus ou moins du même mal... La jouabilité. Souvent présentés avec des commandes virtuelles, il faut bien se rendre à l'évidence: les jeux de plate-forme ne sont pas adaptés à ce type de commande.
Boutons envahissants, maniabilité approximative...

Bref les jeux les plus simples peuvent vite devenir de véritables casses-gueule...

Si le portage de Sonic the Hedgehog est réussi en terme de reproduction de sa version console on ressent très vite qu'il s'agit d'un jeu de 1991. Musiques un peu ternes et qui deviennent pénibles très rapidement, bruitages tout aussi catastrophiques, et des graphismes plus que basiques.

Toutefois, pour un premier jeu de Sonic sur iPhone, il offre donc aux fans un plaisir sans nul doute appréciable.
Seulement voilà... les fans en question auront vraisemblablement déjà depuis longtemps joué à Sonic sur iPhone via Genesis4iPhone, qui n'est d'autre qu'un émulateur Megadrive.
Pour peu qu'ils possédaient les ROMs originales bien évidement, et cela de façon totalement gratuite...

C'est donc une facture un peu élevée pour jouer avec le célèbre hérisson bleu...

Une addition un peu salée pour un jeu accessible via l'émulateur Genesis4iPhone qui est totalement gratuit ! (Pourvu que vous disposiez de l'original bien évidement!!)





Un menu principal tout ce qu'il y a de plus simple.


Le menu d'aide est quant à lui assez complet...


... et les explications simples et efficaces.


Lors de vos parties vous pourrez changer quelques paramètres.


Si vous récoltez assez d'anneaux, vous pourrez peut-être accéder aux stages bonus.


Chaque fin de stage vous affichera votre score, le stage bonus ne fait pas exception.


Surtout, ne ratez pas le grand anneau...


Le premier boss de fin est assez simple.


Après l'avoir frappé plusieurs fois, celui-ci explose!


Libérez ensuite vos amis.


Sonic n'a pas le pied sûr lorsqu'il se trouve sur des plate-formes en mouvement.


Vous pouvez trouver différents objets ou effets dans les caisses.


Le jeu vous proposera un peu de réflexion...


... mais rien d'insurmontable rassurez vous!


Chaque stage propose différents niveaux se déroulant dans un autre univers.


Non! Ceci n'est pas un bug mais l'un des passages secrets que renferme le jeu.


Et qui a trouvé une vie?


Pensez à prendre l'émeraude dans le stage bonus!






Mots-clés

Commenter 17 commentaires

quentik
J'adore ce jeu meme si c'est pas des graphismes exeptionel, c'est vrai que la jouabilité est pas fameuse ( il y a le meme sur nano et c'est beaucoup plus facile avec la molette) .
Signaler Citer
Darknessneo
Quintus a écrit:
Silver a écrit:Super ! :)

Mais, dommage que ce n'est qu'une rom.. :/.

Dommage ? bien au contraire :)

ce qui est dommage c'est qu'ils ont mis qu'un seul bouton ;) c'est des malins
Signaler Citer