Test iPhone / iPad
test

[TEST] Command & Conquer

par

Le plus célèbre jeu de stratégie débarque sur iPhone/iPod, découvrez-le !

Test rédigé par Darknessneo et corrigé par cmaurice et mayekhi.





Command & Conquer™ Red Alert™
Créateur(s)Electronic Arts
Date de Sortie12 novembre 2009
CompatibilitéiPhone/iPod touch
Version du Jeu testé1.0.0
Firmware requis3.0
Taille requise65.2 Mo
Langue(s)Anglais, Français, Italien, Espagnol, Allemand
GenreStratégie
Âge recommandé9+
Prix7.99 €
Lien iTunes
Note attribuée13/20




Le très célèbre jeu de stratégie enfin sur iPhone !




Command & Conquer, la série mythique qui a fait son apparition sur la non moins célèbre console de jeu Playstation, s'est vue fleurir rapidement en de nombreuses déclinaisons. Alerte Rouge, Alerte Rouge 2, La Revanche de Yourie, Heure H, Général et bien d'autres titres ont rendu ce jeu parmi les plus connus dans le domaine de la stratégie. Souvent imitée, rarement égalée, quasiment pas surpassée, nombreux sont ceux qui possèdent au moins un des nombreux titres disponibles aujourd'hui toutes plates-formes confondues.
Parmi tous, un sort du lot : Alerte Rouge. Pour certains, il est le meilleur de la série de par son amélioration majeure comparée au premier titre. Il sera si célèbre qu'il se verra gratifier d'expansions telle La Revanche de Yourie, ou encore de suites comme Alerte Rouge 2 ou 3.

Ici, Electronic Arts frappe un grand coup en nous offrant un "Red Alert" là où on ne l'attendait pas, et qui nous fait dire maintenant : "En effet, c'est vrai qu'il manquait ici !"
Nous voulons bien sûr parler de nos iPhone/iPod Touch !

Voilà donc que recommence la guerre entre la Russie et les Etats-Unis. Pour les habitués des Red Alert, le scénario ne sera pas franchement nouveau. Plate-forme oblige, il se voit même rogné, laissant les belles cinématiques tout en dialogues au profit de simples images d'un général vous bombardant de textes pour vous apprendre la situation actuelle et l'évolution de votre armée dans la guerre.
Une amputation bien cruelle pour ceux qui aimaient les petites mises en scène avec les conversations tout en accent de nos chers voisins russes.

Vous retrouverez dans cette version quelques légères modifications notables, niveau graphique entre autres, ou niveau contenu. Comparée à la version du même titre sur PC, les unités ont été retravaillées et renouvelées. Préparez-vous notamment à voir débouler dans votre base de grands ours de guerre. La puissance et la résistance des unités ont, elles aussi, été revues et ne pensez plus faire un parking de kirov en pensant tout détruire. Les tourelles sol/air sont bien plus efficaces qu'auparavant. Bien que ne proposant pas un aussi large contenu que les autres plates-formes, le jeu s'est vu entièrement retravaillé graphiquement en puisant dans les dernières versions du titre.

Finalement, il ne reste plus qu'à lancer le jeu.
Une fois sur le menu principal, vous aurez alors le choix de continuer la dernière partie en cours, de jouer en mode campagne, escarmouche ou encore de modifier les options. Vous pourrez accéder également à la boutique en ligne vous permettant alors de customiser votre jeu en achetant des packs de cartes supplémentaires par exemple.

Le mode campagne vous permettra de choisir une des deux factions proposées et de vous lancer dans une nouvelle aventure déclinée en 5 niveaux dont la difficulté sera progressive.
Le mode escarmouche vous permettra de vous plonger sans fioriture dans l'action tout en paramétrant le choix de la carte, de l'argent disponible et des factions en guerre. Cerise sur le gâteau, l'éditeur propose une mise à jour comportant le mode multijoueur !

Quoi qu'il en soit, qu'importe le mode choisi, le jeu se déroulera de la même manière : un ou plusieurs objectifs seront affichés au lancement de la partie. De la capture de bâtiment, en passant par la destruction ou la sauvegarde d'une unité en terminant par la destruction totale de la présence ennemie, vous devrez parfois faire preuve de subtilité.

Dès le départ, vous disposerez d'un petit capital pour vous développer. Vous devrez alors construire des bâtiments, créer des unités d'infanterie terrestre ou aérienne, ou des tourelles défensives. Bref, la rapidité de développement est la clé pour vaincre votre adversaire.

Une fois votre base et votre armée prêtes, vous serez prêts à passer au combat. Vous pourrez alors sélectionner vos unités de plusieurs manières : par type d'unité, par un mode fenêtre ou une par une. Vous pourrez "enregistrer" vos sélections dans 3 groupes différents vous permettant d'élaborer de véritables stratégies d'attaque ou de défense.

Chaque unité possède une caractéristique unique qu'il vous faudra exploiter au mieux. Ainsi, les ingénieurs peuvent capturer des bâtiments neutres ou ennemis mais ne possèdent aucune arme. Les ours seront une bonne unité anti-infanterie, mais seront impuissants face aux tanks, aux autres unités mobiles ou unités aériennes...

Pour pouvoir vous développer rapidement et correctement, il vous faudra construire des raffineries au-dessus de mines qui finiront par s'épuiser. Il vous faudra vous étendre sur la carte avec prudence.

En bref, on retrouve bien l'univers de C&C et ceux qui connaissent déjà la franchise ne seront pas perdus.


On retrouve avec plaisir la guéguerre Russie - Etats-Unis, mais les belles cinématiques ont laissé place à de simples instructions textuelles...


Le menu est assez complet.




C&C se joue à l'horizontal et vous exploiterez uniquement le tactile.
Une fois une partie lancée, vous pourrez alors zoomer sur l'action via la technique pitch. Pour sélectionner une unité, il vous suffira de tapoter dessus. Tapotez deux fois de suite pour sélectionner toutes les unités du même type visibles à l'écran.
Via les boutons virtuels, vous pourrez alors accéder aux commandes avancées : sélection d'un groupe par le mode fenêtre, affecter votre sélection à un des 3 groupes possibles, construction d'unités ou de bâtiments, ou accéder au menu pause vous permettant, entre autres, de visualiser vos objectifs.

Si l'écran devient vite assez fouilli, surtout lors de vos attaques dans les bases ennemies, le zoom vous permettra de vous y retrouver.
La sélection d'unité peut s'avérer parfois un peu aléatoire, mais là encore, optimiser le zoom vous permettra d'y remédier.
Côté action, vos unités répondent avec un certain temps de latence. Une petite sensation désagréable de jouabilité s'en fait sentir dans les premières minutes de jeu, nous laissant croire à un manque de réactivité. Les tanks, par exemple, tourneront lentement leurs canons, feront demi-tour... Si l'on avait l'habitude de la réactivité immédiate de son homologue sur PC, on pourrait se sentir gênés. En réalité, ce temps de réaction est un juste retour à la réalité et pousse le réalisme un peu plus loin.
On regrettera cependant la manie qu'auront vos factions à vouloir tirer un peu pêle-mêle autour d'eux sur des unités ou structures ennemies alentour alors que vous leur donnez l'ordre d'attaquer une unité ou un bâtiment bien précis. Un petit couac pas bien méchant mais qui force parfois à répéter un ordre plusieurs fois.
Côté ordre justement, le jeu est tout aussi simpliste. Tapotez, ou sélectionnez une unité et tapotez sur votre cible ou sur une zone pour attaquer ou déplacer votre groupe. Les tours de défenses sont autonomes et ne demandent que de l'électricité. Mises à part les commandes virtuelles, vous aurez accès à un radar qui vous affichera la position par rapport à la carte de vos unités et de votre base. Vous pourrez alors vous rendre rapidement sur une zone en tapotant sur l'endroit voulu.
En ce qui concerne les bâtiments, vous aurez parfois du mal à positionner ceux-ci. Pas toujours évident de voir les zones rouges ou vertes. Mais encore une fois, avec le bon zoom, ce défaut s'éclipse de lui-même.

La difficulté est proportionnelle aux options de construction disponibles. Plus vous avancerez dans le jeu, plus vous disposerez de nouveaux contenus constructibles et plus dure sera la tâche. Notez qu'en mode escarmouche, la difficulté n'est pas paramétrable et que l'IA se développe assez rapidement. Il vous faudra alors vous montrer relativement rapides et vous devrez optimiser le temps que vous passerez à développer votre base.


Une jouabilité qui n'est pas sans faille mais qui ne vous donnera pas de sueurs froides.




Dès le lancement du jeu, tous ceux qui ont déjà joué au titre sur console ou PC n'auront aucun mal à reconnaître la musique d'introduction.
Et en effet, l'aspect sonore a été strictement respecté en offrant les titres que l'on avait pris plaisir à entendre lors de nos parties entre amis en escarmouche.
C'est donc dans une ambiance complètement intacte que vous allez évoluer.
Les bruitages sont eux aussi présents et vous plongeront sans détour dans l'action. Variés et réalistes, ils vous placeront au cœur du combat.

Pour ceux qui ne sont pas des puristes de C&C, vous pourrez toujours lancer votre musique depuis l'iPod.


On retrouve les titres qui ont marqué les premiers Red alert sur console. Un vrai régal.




C'est un menu principal et des écrans de menu tout de rouge vêtus qui introduiront le jeu. Aux images de la mère Russie, le ton est donné sans détour.
Lors de vos parties, les graphismes ne seront pas extraordinaires. Les décors ne fourmillent pas de détails, et les bâtiments et unités sont assez basiques. Cependant, ils sont dignes des anciennes versions et auront un arrière-goût de Red Alert 3 sur PC. Le zoom permet d'apprécier les combats de près et apporte une toute autre dimension au jeu en nous offrant un semblant de 3D. Visuellement, le tout reste des plus corrects et les nombreuses possibilités qu'offre le jeu vous permettront de créer des bases uniques avec parfois un arrière-goût futuriste.
Les cartes sont elles aussi uniques, vous offrant différents lieux entre les montagnes ou encore la neige.

On regrettera l'absence du mode permettant de personnaliser les cartes en escarmouche.

Les effets de lumière et d'explosions sont de bonne facture, rajoutant encore du réalisme à la scène. Malheureusement, l'absence de cratères lors des explosions entache quelque peu le réalisme. Mais on comprend qu'il a fallu faire de nombreux compromis pour permettre au titre de tourner sur iPhone.


Des graphismes tels qu'on s'y attendait, ni plus ni moins...


Les graphismes ne sont pas des plus raffinés, mais on reconnaît bien la griffe des Command & Conquer.




Les jeux de stratégie sont très souvent une source illimitée de plaisir. Dans le cas de Red alert, si le mode campagne s'avale comme un bon chocolat, le jeu nous offre le très célèbre mode escarmouche. Le principe est simple : laisser le joueur affronter un autre joueur via le mode multi ou tout simplement l'IA sur une carte au choix. Ce concept, si tant est qu'il offre suffisamment d'options de jeu et de diversité dans les cartes par exemple, permet d'offrir au joueur une durée de vie du soft plus que respectable. C&C a su d'ailleurs en tirer avantage. Via le mode boutique, le joueur pourra en effet "acheter" de nouvelles cartes, des modes, et bien d'autres.

En définitive, le jeu permet de faire des mises à jour que l'on pourra choisir en fonction de nos envies ou besoins. Au final, le jeu sera développé comme chaque joueur le souhaitera et rendra son jeu unique... ou presque !

Le mode campagne vous proposera 5 missions par faction pour un total de 10 missions. Les premières missions ne sont que de simples mises en bouche. Comptez alors entre 8 et 20 min pour les 2 dernières missions proposées pour chacune des factions. C'est donc en 4 heures environ que vous ferez le tour du jeu, voire moins pour les acharnés.


Les missions du mode campagne seront très vite terminées. Heureusement, le mode escarmouche vous fera profiter pleinement du jeu.




Command & Conquer Alerte rouge est le digne représentant des jeux de stratégie sur toutes plate-formes confondues. Par conséquent, l'adaptation sur iPhone/iPod Touch s’est faite attendre dans la crainte, car un titre "moyen" n'aurait pas été admis par les fans.
Electronic Arts nous gratifie, heureusement, d'un jeu plus que convenable pour une telle plate-forme. Le jeu a été optimisé à son paroxysme (on regrettera l'absence des vidéos et des dialogues), poussant nos appareils dans leurs derniers retranchements. En effet, pour le test, il a fallu désactiver des programmes de l'iPhone, tel que Winterboard, sous peine d'avoir des retours intempestifs sur le springboard à certains chargements. Un point négatif qu'il serait bien de vérifier sur un 3GS.
Le jeu a été pensé de manière évolutive en offrant un système de mise à jour personnalisé via le menu boutique. Mais il vous faudra alors passer encore une fois à la caisse, ce qui, pour un jeu affiché avec un prix de base de 8 €, rend la facture un peu amère. Rappelons, à titre de comparaison, que la version Alerte Rouge 3 sur PC coûte autour des 20 € sur le net. De quoi faire tout de même réfléchir.

Les graphismes sont à la hauteur de la série, la durée de vie est plus que convenable, si tant est que vous aimiez le mode escarmouche, et au final, l'ambiance, qui a fait la renommée du titre, est au rendez-vous. De quoi faire passer la pilule du prix, et offrir un titre sans nul doute indispensable pour chaque fan.

13/20 Une version iPhone/iPod Touch qui poussera votre machine dans ses limites pour le plus grand plaisir des fans.





Le classique écran des crédits et les options sont bien évidemment présents dans ce titre.


Le mode escarmouche vous permettra de vous battre contre l'IA en vous laissant libres de vos actions.


5 missions par faction sont disponibles pour le moment.


Avant chaque mission vous recevrez les ordres et l'évolution de vos armées.


Chaque mission comporte des objectifs.


Sortez victorieux de vos missions !


Certaines unités sont plus efficaces que d'autres sur certains types d'ennemis.


Neutralisez les tourelles ennemies en coupant le courant.


Lors d'une partie, le menu pause donnet accès à plusieurs options comme revoir les objectifs de la mission.


Pour vous faciliter l'implantation des nouveaux bâtiments, un quadrillage de couleurs sera affiché.


Préparez convenablement votre attaque pour éradiquer votre adversaire de la carte.


Des animations seront proposées tout au long du jeu.


La bombe atomique est toujours aussi spectaculaire !








Retrouvez tous les précédents Tests de Jeux de nos Testeurs, simplement en cliquant ici !
Mots-clés

Commenter 11 commentaires

Solaris40
J'hesite a l'acheter...
D'abord, le prix est assez élevé, et ensuite, les graphismes ont l'air assez faibles dans l'ensemble...
Perso pour les jeux de strategie, j'ai jeté mon dévolu sur The Settlers, qui , lui est excellent.


Je fait juste partager mon point de vue, je ne dis pas que ce jeu est mauvais pour autant.
Merci pour le test :)
Signaler Citer
zember
Wouah tout les screens que t'a mis :O
J'aime pas ce genre de jeu,et je le trouve pas chères parce que déjà,les jeux connus sont tous a ce prix la,et y'en a qui sont moins bien et plus chères ;)
Signaler Citer
Silver
zember a écrit:Wouah tout les screens que t'a mis :O
J'aime pas ce genre de jeu,et je le trouve pas chères parce que déjà,les jeux connus sont tous a ce prix la,et y'en a qui sont moins bien et plus chères ;)

C'est un jeu, certes vieux, mais connu ;).

Et pour les screens, faut pas s'étonner, c'est un test vraiment complet de notre ami Darknessneo !
Signaler Citer
Nicdouille
j'ai ce jeu mais jamais testé car il plante au début , j'ai reboot mon iphone pourtant rien n'y fait !mais j'ai aussi des problemes quand je branche mon tel sur itunes pour copier mes photos , le programes de copie windaube plante au millieu de la copie photo.
Signaler Citer
Darknessneo
Nicdouille a écrit:j'ai ce jeu mais jamais testé car il plante au début , j'ai reboot mon iphone pourtant rien n'y fait !mais j'ai aussi des problemes quand je branche mon tel sur itunes pour copier mes photos , le programes de copie windaube plante au millieu de la copie photo.

pour info, moi aussi le jeu plantait lors du lancement d'une partie. J'ai réglé le problème en enlevant le thème de winterboard, un petit reboot de l'iPhone et hop !! Ça marche !!!!!!
Signaler Citer