Test PS3
small4

TEST - Bionic Commando

par

Bionic Commando : Bionic Commando est un remake de la version 8 bits et ce passage en 3D est-il une réussite ? Nous l'avons testé et nous vous faisons partager nos impressions.

 

 


Développeur : Grin
Éditeur : Capcom
Type : Action / Aventure
Prix affiché chez Micromania : 60 €
PEGI : 18violence

Sur le principe, Nathan "Rad" Spencer est un héros qui renvoie Rambo au rang de fillette et spider-man à celui de promeneur du dimanche. Affublé d'un bras bionique expérimental et d'un équipement hors norme, il bénéficie de possibilités extraordinaires (et non de super pouvoirs même si sur le terrain c'est proche) qui font de lui une machine à sauver le monde.

bc08
Spiderman, spiderman est un être bien singulier...

Ayant donc acheté le jeu, nous voilà rentré et prêt à nous lancer dans l'aventure. La jaquette est sobre,  affiche le titre, le logo de CAPCOM et un l'énorme avertissement PEGI 18+ qui devient de plus en plus encombrant visuellement.

Côté technique, le jeu propose un mode solo mais permet de jouer de 2 à 8 en réseau que ce soit sur internet ou en local. Il s'affiche en 720p, prend autour de 2Go sur le disque dur et gère bien sur les vibrations de la dualshock.

Notez que lors de nos tests, les temps de chargement pendant les niveaux sont passés comme une lettre à la poste et il en va de même pour les sauvegardes automatiques. Le jeu propose une fluidité sans faille et de ce côté là, il n'y a rien à dire de négatif.

 

bc02hd
Le meilleur moment du jeu : le plongeon dans le vide

Passons maintenant aux choses sérieuses et lançons le jeu. Si vous êtes connecté, vous découvrirez le premier patch à télécharger. Rapidement installé, il ne retardera pas trop le moment d'appuyer sur START pour démarrer l'aventure.

La première impression est la sobriété du menu et la musique fort originale et décalée pour un jeu de ce type. C'est en effet une mélodie jouée au piano qui illustre le menu d'accueil et c'est vers FBI Portés Disparus que les trois premières notes font vagabonder notre esprit. C'est une surprise agréable mais ce thème ne sera pas repris pendant la partie où la musique oscille d'un thème dramatique à la 24H Chrono à une séquence de tam tam qui finit par devenir très très très très lancinante. On est loin de la qualité de l'illustration sonore d'un Dead Space mais cela reste bien fait dans l'ensemble si l'on passe sur l'omniprésence des percussions.

 

bc12
Cours Forest, cours...

L'histoire est classique et notre "Rambo Spidermanisé qui valait trois milliards" doit sauver le monde après avoir été mis à l'index par sa hiérarchie qui, en plus, pourra l'aider à retrouver sa petite amie. Bref, comme vous l'avez déjà sans doute remarqué, il va falloir zigouiller du méchant dans un monde de brutes et rien de plus.

Une fois le jeu lancé, une cinématique pose les bases et l'ambiance avant de nous projeter dans un immeuble ou il faudra trouver le fameux bras bionique qui fera de notre héros un super homme et non pas de notre homme un super héros. Cette première partie est donc un FPS très classique où le personnage n'a pas encore de possibilité particulière et c'est donc arme au poing qu'il affrontera ses premiers ennemis. Cele ne dure que quelques minutes et une fois le bras récupéré, un mode tutoriel se lance pour apprendre les bases de son utilisation. Très honnêtement, la prise en main demande un certain temps d'adaptation et les premiers essais nous ont fait lâcher quelques jurons illustratifs mais, après quelques heures de jeu, tout cela n'est qu'un mauvais souvenir et la maniabilité est sans reproche particulier.

 

bc17
Une petite sauterie entre amis...

 

Nous vous invitons, si vous ne l'avez pas encore fait, à découvrir les 15 premières minutes du jeu en vidéo que nous avions publiée dans notre article Bionic Commando : les 15 premières minutes du jeu. Cela vous permettra déjà de vous faire une idée.

Une fois le mode d'apprentissage fini, il est maintenant temps de passer à l'aventure à proprement parler. La grandeur des cartes est impressionnante et l'impression de liberté est vraiment totale. Les capacités de notre héros sont  telles que l'on vole littéralement de point en point à l'aide des possibilités offertes par le bras bionique qui donne parfois, à notre personnage, un "léger" air de Spider-man lors de ses déplacements.

Les cinématiques intermédiaire sont bien intégrée dans le jeu et sont en temps réel et partent de l'endroit précis ou vous vous trouvez et tiennent compte de l'état dans lequel vous avez mis l'espace autour de vous. Un petit plus non négligeable pour une bonne immersion.

En mode normal, les ennemis de base sont assez "gentils" et ne débordent pas d'intelligence. Ainsi, il n'est pas trop difficile de les éliminer même lorsqu'ils sont assez nombreux. Par contre, les grosses machines demanderont un peu plus d'attention et d'astuce pour être exterminées.  A ce sujet, les méthodes d'élimination sont nombreuses et vous pourrez toujours choisir la plus adaptée en fonction des circonstances : pistolet, snipe, saut de la mort, utilisation du bras bionique, etc. 

 

24
L'eau tout en bas est votre pire ennemie..

Malgré cette IA un peu faiblarde, globalement, le jeu nous a semblé d'un niveau de difficulté raisonnablement élevé pour un joueur de base comme notre testeur (le pauvre MaGiXieN). Entre un environnement hostile à notre héros (il meurt trèèèèèèèèès rapidement dans l'eau et dans les parties radioactives de la carte) et un nombre d'ennemis (dont des braves snipers) assez important, il lui aura fallu un certain nombre de tentatives avant de passer les niveaux et ces dernières sont plus souvent dues à une chute dans l'eau qu'à n'importe quel autre paramètre. Dans ce jeu le pire ennemi n'est pas celui que l'on pense. Effet, la durée de survie dans l'eau n'étant de quelques secondes, il faut vraiment de bons réflexes et beaucoup de chance pour trouver un endroit au sec où accrocher son filin et arriver à en sortir vivant. C'est très agaçant mais cela fait partie du jeu et donne un stress supplémentaire : en plus de ne pas se faire tuer, il faut ne pas tomber dans l'eau. Au passage, il est amusant de voir que notre personnage peut tomber de 10 étages sans la moindre égratignures, mais qu'un simple bain peut lui être fatal. Sinon, à chaque "mort", le jeu reprend à la dernière sauvegarde automatique, soit toujours quelques "trop longues" minutes plus tôt mais sans exagération visant à faire durer artificiellement le jeu. A priori, la durée de vie du jeu en solo semble raisonnable pour un jeu de ce type mais nous ne pouvons en dire plus pour le moment car nous n'en sommes qu'à 26% du jeu en 5 heures et la difficulté devrait s'accroitre donc... durer. Cela semble donc vraiment correct (note : sauf, bien sur,  si vous êtes un hardgamer nolife qui réussi les tableaux du premier coup sans jamais perdre une vie...)

Le mode multi propose le minimum syndical pour s'amuser entre amis : Match à mort, Match à mort en équipe et Capture du drapeau. Les personnages possèdent tous les capacités de Spencer mais sont habillés dans un look très "force G" avec leurs combinaisons rouges, jaunes, violettes... Au delà de ça, le jeu en réseau est fluide et assez amusant car le bras bionique offre des possibilités qui permettent des actions de tous les côtés. Pour le moment, il y a 12 cartes proposées et cela évoluera sans doute avec le temps. Un classement mondial est proposé afin de pouvoir se "jauger" par rapport aux autres. Au moment de la mise en ligne de cet article, le premier joueur  au classement général est sabbaraB avec 4004 points. Il a déjà tué 510 pauvres joueurs, il s'est fait abattre "seulement" 52 fois.  MaGiXieN est lui 82ième avec 0 frags.... Et vous ?

 

47
Il est clair que force jaune n'aime pas force rouge.

 

45
Peut-être préfère-t-il Force rose ?

 

 

Conclusion :

Bionic commando nous semble être un bon jeu qui, malgré quelques points mineurs criticables, tient bien ses promesses et mérite d'être acheté. Il souffrira peut-être, dans le futur, de l'arrivée d'Infamous et de prototype qui jouent dans la même cours mais en attendant, il n'y a pas de raison de se priver de quelques heures de jeu.

 

A voir :

Mots-clés

Commenter 8 commentaires

Avatar de l’utilisateur
Eric de Brocart
Cloud a écrit:
Pourquoi vous faites pas Un TEST avec les trucs de d' habitude (Durée de Vie, Gameplay... )
Vous allez en refaire un, Nan ?


Sans nul doute. Ceci est un "5 h avec"  qui donne les premières impressions du jeu. pour la durée de vie et tout et tout, il faut attendre plus que 48H pour pouvoir le faire et avoir terminé le jeu. Cela me semble tomber sous le sens non ?


:)
Signaler Citer
Avatar de l’utilisateur
Auxance M.
magixien a écrit:
Sans nul doute. Ceci est un "5 h avec"  qui donne les premières impressions du jeu. pour la durée de vie et tout et tout, il faut attendre plus que 48H pour pouvoir le faire.

:)


Ok, c' est cool ! ;D
Pas mal les blagues sur le look Power Rangers des Skins online :D
Signaler Citer
Avatar de l’utilisateur
Eric de Brocart
sinon pour le gameplay

"Très honnêtement, la prise en main demande un certain temps d'adaptation et les premiers essais nous ont fait lâcher quelques jurons illustratifs mais, après quelques heures de jeu, tout cela n'est qu'un mauvais souvenir et la maniabilité est sans reproche particulier. "


il n'y aura pas grand chose à dire de plus :)
Signaler Citer
metaned
Merci pour ce test, j'hésite à me prendre ce jeu...
En tout cas magixien je comprends maintenant pourquoi tu es resté si longtemps connecté sur le PSN  ;D (je suis dans ta liste d'amis).
Signaler Citer
Anonymous
moi je le trouve pas mal, je voulais me prendre UFC mais ils n'en avaient plu alors jai pris bionic, un gameplay simple mais riche, des graphismes correctes et colorés, un bon avestisment, par contre je deteste sa gueule de beubeu...
Signaler Citer