Test
BATMAN The Telltale Series bug head

TEST - BATMAN: The Telltale Series - Notre verdict final sur les désastreuses aventures de l'orphelin Wayne

par

BATMAN - The Telltale Series : Le Chevalier Noir arrive chez Telltale Games pour une expérience narrative épisodique qui nous montre un nouveau visage de Batman, et de Bruce Wayne.

Mine de rien, si Telltale Games a quasiment toujours réussi à faire de bons premiers épisodes, rares sont les deuxièmes chapitres qui ont réussi à déchaîner les passions. Et malheureusement, pour l'épisode 2 de BATMAN: The Telltale Series, Les Enfants d'Arkham, le résultat est encore plus décevant que pour d'autres franchises.

Les Enfants d'Arkham dure tout juste une heure, et se contente de faire mécaniquement avancer les pistes lancées dans le premier épisode.

Batman Telltale e?pisode 1 image screenshot 5Techniquement, rien de neuf sous le soleil, avec des couleurs et un trait toujours aussi appuyés, mais des lacunes graphiques en termes de framerate et de précisions de l'animation qui se font tout autant ressentir. À noter les légers problèmes de traduction, avec des mots manquants (appréciez le « Titre de l'épisode » laissé comme tel dans le générique) ou même des fautes d'orthographe, qui ajoutent à cette impression globale de projet finalisé un peu vite.

En termes de gameplay, rien de neuf, absolument rien de neuf, les idées du premier épisode (comme le lien à faire entre des actions pour les déclencher de la manière de notre choix) revenant rapidement, dans une moindre mesure. La seule nouveauté remarquable est une phase dans la Batcave, où nous scannons une zone avec un drone sur un bureau en réalité augmenté : gé-nial. Les combats sont eux toujours aussi permissifs, avec des commandes non exécutées qui donnent tout de même lieu à des actions peu négatives voire positives : nous cherchons encore ce qu'il faut faire pour ne voir ne serait-ce qu'un coup de Batman ne pas toucher sa cible.

Téléguidé et sans grande surprise, cet épisode l'est tout autant dans sa narration, avec aucun nouveau personnage majeur avant la toute fin du chapitre et l'apparition des Enfants d'Arkham, qui apportent enfin un peu de folie et de véritable chaos à Gotham. Mais avant cela, les quelques moments importants manquent d'impact dans la mise en scène et d'enjeu sur le scénario, tant les protagonistes n'ont pas le temps d'avoir de véritable conversation. La plus grosse décision à prendre consiste à choisir de rendre visite à quelqu'un en tant que Batman ou Bruce Wayne, pour une rencontre qui change forcément du tout au tout, mais les autres choix semblent pour le moment assez légers en conséquences. Eh oui, Les Enfants d'Arkham dure tout juste une heure, et se contente de faire mécaniquement avancer les pistes lancées dans le premier épisode, sans développer de nouvelle trame, et en se montrant même redondant.

Fort heureusement, un passage précis ainsi que le final semblent enfin lancer quelque chose d'intéressant, en rebondissant sur la genèse de Batman, à savoir la mort de ses parents, pour une fois revisitée sous un jour bien différent de celui que le grand public connaît. Sans perdre toute sa prestance, BATMAN: The Telltale Series est en nette perte de vitesse, et va devoir redoubler d'efforts pour repartir après ce coup de mou.

Commenter 10 commentaires

Avatar de l’utilisateur
Max Henry
Ca reste un "telltale" game( à savoir les choix qui ne changent pas grand chose, etc...), mais, même si sur xbox one, ça lag, alors qu'il n'y aucunes raisons valables, j'ai pris plaisir à me lancer dans ce premier épisode qui pose de bonnes bases. Je précise, que même si j'aime beaucoup l'homme chauve-souris, je ne suis pas un grand fan de comics, et de ce fait, j'ai bien accroché à l'approche Falcone et la famille Wayne.

Une approche différente de l'univers de Bruce Wayne, qui a ses qualités et ses défauts, comme celle de Burton et de Nolan.

En espérant que la suite de cette saison soit à la hauteur.
Signaler Citer
Avatar de l’utilisateur
laoris
Je trouve aussi que la note est super gentille compte tenu de la finition du titre.
Mention spécial au sous titre Fr bien pourrave(pas mal de bug d affichage de texte, et moiter de trad sur ma version).
Signaler Citer
Avatar de l’utilisateur
FaceTween
Telltale faudra m'expliquer comment ils font pour mettre à genoux des consoles et PC avec leur moteur dégueulasse. C'est moche et animé de la même façon qu'à l'époque du premier Walking Dead, ils comptent update un jour ces feignasses ? C'est plus un petit studio, ils roulent sur l'or et c'est les premiers des branquignoles :mrgreen:
Signaler Citer
Avatar de l’utilisateur
FCSKZBC
vocidul a écrit:Je trouve la note un peu trop sympa , Le jeu lag a mort ,meme sur un pc gamer. En esperant un patch pour résoudre le gros soucis du jeu .


Lag à mort ? C'est fluide chez moi, pourtant, j'ai une config modeste qui date d'il y a 2 ans quand même...

Après, si tu trouves que ça lag à mort parce que tu as 40 fps et pas 60, c'est un autre débat
Signaler Citer
Avatar de l’utilisateur
Snake-Frite
Je dois admettre que l'aspect technique m'a fortement refroidi (en même temps, je l'avais acheté sur PS4 après l'avoir eu de façon détournée sur PC, support sur lequel il était injouable à l'époque). Je crois que le mec invisible dans le dernier épisode m'a achevé...

Les traductions, même si ce n'est pas non plus très compliqué de comprendre, cassent toute l'immersion dans l'histoire (parler une langue c'est bien, jongler entre les deux c'est le bordel).

Côté histoire, elle vaut ce qu'elle vaut, le départ était prometteur mais le tout a eu tendance à traîner en longueur inutilement et maladroitement.

J'attends Telltale de pied ferme quant à une deuxième saison, il a plutôt intérêt à être nettement plus au point. Quand on voit des bijoux comme Uncharted, Batman Arkham, et tant d'autres, l'aspect technique sur ce type de jeu devrait être irréprochable.
Signaler Citer
Avatar de l’utilisateur
eikichi_onizuka
Dommage mais en même temps c'est pas parce que c'est du telltale que c'est du grand art, j'ai adoré walking dead mais j'ai trouvé Game of thrones vraiment bof, on a tendance à les mettre trop rapidement au rang des jeux passionnant et captivant mais au final je me suis plus éclaté avec Square enix et dontnod qui m'on bleuffé avec le merveilleux Life is strange 8-)
Signaler Citer