Test 2DS / 3DS
Code name s.t.e.a.m.

PREVIEW - Code Name: S.T.E.A.M. - Nos premières impressions

par

Les papas de Fire Emblem et Advance Wars ont décidé de s'essayer au steampunk avec Code Name: S.T.E.A.M., un nouveau jeu de stratégie au tour par tour exclusif à la 3DS. Nous avons posé les mains dessus durant quelques heures, soit l'occasion de se forger un premier avis.

Code Name: S.T.E.A.M. n'est autre que la nouvelle licence d'Intelligent System, à qui nous devons les Fire Emblem et les Advance Wars. Que les fans du studio se rassurent, le jeu annoncé en catimini lors d'une table ronde du dernier E3 ne bousculera pas leurs habitudes. En revanche, il bousculera bel et bien leurs méninges. Car la poignée d'heures passée en sa compagnie, sur une New 3DS, aura au moins permis de confirmer une chose : cette exclusivité risque fort de vous tenir longtemps en haleine par sa propension à offrir un challenge des plus relevés. En espérant que vos trajets en métro soient suffisamment longs…

Code Name: S.T.E.A.M. se présente donc comme un TPS au tour par tour.

Code Name STEAM 14 01 2015 screenshot 3Code Name: S.T.E.A.M. se présente donc comme un TPS au tour par tour. Oui, oui, vous lisez bien : un TPS au tour par tour. Chaque mission, découpée en trois cartes ayant toujours le même objectif (atteindre la zone verte) et matérialisées par des cases, nous met dans la peau d'agents bien équipés. Le gameplay s'articule autour de l'utilisation de la vapeur, un consommable qui régit les mouvements et actions.  À chaque tour, vous avez le droit de dépenser un nombre limité de nuages par personnage, sachant que certains choix en avalent plus que d'autres (tirer coûte plus que simplement bouger). Vous pouvez tout aussi bien en économiser pour surprendre les ennemis pendant leur propre tour, via une attaque automatique assez dévastatrice. Voilà les grandes lignes du principe, sauf qu'en pratique, c'est beaucoup plus corsé que cela.

Car les ennemis, des extraterrestres belliqueux, n'hésiteront pas à tendre des pièges, dans le sillage d'embuscades surprenantes alors que nous pensions avoir l'avantage. Ils possèdent en outre un sacré coup d'avance sur la troupe de héros : ils n'ont pas besoin de savoir où nous sommes alors que le joueur n'a aucune carte pour se repérer. C'est d'ailleurs l'un des principaux écueils de ce Code Name: S.T.E.A.M. : l'absence d'une mini carte pour planifier sa stratégie. Trop souvent, il s'agit d'avancer à tâtons en priant pour ne pas tomber sur un adversaire qui fera très mal au tour suivant (les aliens cognent dur). Il en va de même pour les campeurs, qui tirent parfois à travers certains éléments du décor, chose qui n'est pas permise pour le commun des mortels. Pour contrebalancer cette difficulté assez relevée, il existe des points de sauvegarde permettant, aussi, de régénérer sa santé voire de ressusciter un coéquipier.

Code Name STEAM 14 01 2015 screenshot 4Bien évidemment, il est possible d'utiliser le terrain à son avantage, un constat qui s'illustre dès les premiers niveaux avec de la verticalité en veux-tu en voilà. À ce sujet, il ne faut surtout pas hésiter à se poster en hauteur et c'est d'autant plus vrai en connaissant le point faible des ennemis. Les options d'approche sont légion (il n'est pas obligatoire d'occire tout le monde) et le sens du placement s'avère très vite primordial pour survivre en milieu hostile. Vous avez avancé d'une case de trop ? Alors vous paierez cette erreur cash. Vous optez à contrario pour la prudence ? Bien vous en a pris. Signalons quand même la présence d'objets, d'argent et de collectibles pour s'aider dans l'aventure (exemple : trousses de soin).

Commenter 1 commentaire