Test
2005182225562103284 rs

Need For Speed Carbon : Own The City

par

L'équipe des testeurs jeux de PSPGen vous propose un retour en arrière avec ce test sur Need For Speed: Carbon Own The City sur PSP. Une référence en matière de customisation de voitures et de courses effrénées.

A l'approche de la sortie française de Need For Speed ProStreet en novembre en France, nous vous proposons un petit retour en arrière avec ce test de Need for Speed Carbon Own The City de Electronic Arts. Ce volet est sorti sur la plupart des consoles de jeux du moment, plus précisément sur PC, PS2, PS3, Gamecube, Wii, Xbox, Xbox 360, GBA, NDS ainsi que sur la PSP. Mais attention : Sur les versions NDS, GBA et PSP, on remarquera que le jeu se nomme NFS Carbon Own The City et non NFS Carbon. Cela s’explique tout simplement par le fait que ces trois dernières sont différentes de celles proposées sur les consoles de salon. C'est à dire qu’on ne trouve pas les mêmes véhicules, améliorations, circuits, etc. Évidemment, le même scénario n’est pas présent. Sorti le 3 novembre 2006, ce nouvel opus a été édité et développé par Electronic Arts.

On note quelques nouveautés depuis le dernier volet (Need For Speed Most Wanted 5-1-0) mais aussi des répétitions. On constate que certains modèles de voitures se retrouvent dans ce nouvel opus comme la fameuse Audi TT 3.2 Quattro. Une petite reproche de la part des passionnés de jeu de course qui trouveront que le jeu est trop axé arcade de part la prise en main extrêmement facile permettant de diriger le véhicule simplement en corrigeant sa trajectoire de quelques coups de freins aléatoires. Le jeu ne propose que deux modes de vue : intérieur ou extérieur de la voiture.

Par contre, cette pauvreté de la maniabilité est compensé par une intelligence artificielle des adversaires très présente et déterminés à vous voir échouer. On notera également un nouveau mode permettant d’avoir des coéquipiers à qui on peut faire appel durant la course. Ces derniers ont plusieurs fonctions comme par exemple celle d’assassin qui posera une herse devant l’adversaire pour maximiser vos chances de gagner la course.

On trouve encore trop de ressemblances avec Need For Speed Most Wanted 5-1-0, ce qui souligne donc le manque d'efforts des développeurs pour améliorer des paysages pauvres. Cet opus a abandonné les courses en journée ensoleillée pour favoriser les ambiances de coucher de soleil et nocturnes comme dans le premier Need For speed Underground Rivals de la PSP. Egalement retiré de cette version PSP, la nouvelle technologie baptisée Autosculpt (qui permet avec le stick analogique de modifier la forme de la carosserie d'un véhicule en 10 points différents) enlève à la diversité des possibilités graphiques puisque la force de la série des NFS a toujours été ses possibilités de tuning des voitures. Electronic Arts a par contre travaillé les effets de vitesse quand le paysage devient flou à vitesse maximale, comme dans la série des Burnout. Au final pas beaucoup de changements mais les graphismes restent très corrects.

Dans le mode « Conquête de la ville », le scénario débute avec un personnage qui se se réveille amnésique dans un lit d’hôpital suite à l’accident qu’il a eu 6 mois auparavant causant la mort de son frère. Persuadé que l’accident était un coup monté, le personnage retrouve ses amis pour enquêter et tenter de démasquer l’assassin de son grand frère. L'enchaînement des courses dévoilera peu à peu l'aventure illsutrée de cinématiques en français et agrémentée de multiples rebondissements jusqu'à découvrir l'identité du mystérieux assassin.

Le mode Solo n’est pas assez complet et n’arrive pas à se diversifier des anciens opus de Need For Speed. Il se terminera en un peu plus de six heures facilement. Malgré le nombre et la diversité des voitures modifiables, on regrettera l’absence du mode Autosculpt pénalisant fortement la durée de vie du jeu et l'intérêt de son mode tunning.

Voici la liste des véhicules disponibles que vous pourrez customiser dans cette version :

Mazda Speed 3 Nissan 240SX Mitsubishi Lancer Evolution IX Chevrolet Cobalt SS VW Golf GTI Pontiac Solstice Mitsubishi Eclipse GT Pontiac Firebird Toyota MR2 Ford Mustang 1967 Mazda RX-8 Toyota Supra Audi TT 3.2 Quattro Chrysler 300C SRT8 Pontiac GTO Lotus Elise Ford Mustang GT Mazda Rx-7 Nissan Skyline R34 GTR 1999 Subaru WRX STI Nissan 350Z Aston Marin DB9 Porsche 911 Carerra S Mercedes-Benz SL65 AMG Chevrolet Corvette Z06 Ford GT Lamborghini Gallardo Lamborghini Murciélago

Le jeu se rattrape sur son mode multi-joueurs grâce aux longues heures d'extensions que vous procurera le mode Infrastructure via le jeu sur internet (il vous faudra créer un compte EA) ou avec vos amis en mode ad-hoc. On peut aussi rejouer ses circuits préférés en mode libre.

Le doublage français des scènes du scénario est très bien réalisé et trop rare pour ne pas être souligné. Les effets sonore des moteurs se ressemblent par contre quasiment tous et c'est un point faible du jeu. Le choix de musiques est assez complet mais ne reflète pas l'ambiance, il y a heureusement une possibilité comme dans Grand Theft Auto d’écouter vos propres musiques MP3 pendant le jeu, comblant une bande son sans grand intérêt sur cette plateforme.

Le multi-joueurs de Need For Speed Carbon est très complet. Commme dit plus haut, il prend en charge les modes ad-hoc pour jouer en réseau local sans fil avec des amis, et infrastructure pour jouer en ligne via la connexion wifi de la PSP avec des joueurs du monde entier. Malheureusement le nombre maximal de joueurs est de 4 simultanés par course dans ces deux modes.

Notez qu'avant de commencer la partie multi-joueurs en mode infrastructure, vous pourrez chatter avec les autres joueurs présents via le clavier logiciel de la PSP ou en utilisant des phrases toute prêtes, ce qui est plus pratique. Ce mode est très sympa et simple d’utilisation, vous passerez plus de temps dans celui-ci que dans le mode « conquête de la ville ».

Need For Speed Carbon Own The City reste dans la lignée classique de la série des NFS sans réelle innovation apportée à la PSP et est plutôt destiné aux fans de la série. Trop calqué sur les anciens titres, il n'apporte que peu de nouveautés succeptibles d'en faire un titre novateur, mais reste un jeu divertissant auquel on se laisse prendre facilement.

Source : PSPGen

Commentez cette news en cliquant ICI

Mots-clés

Commenter 24 commentaires

Avatar de l’utilisateur
Jaiden
Franchement face à la tuerie qu'est NFS Carbon sur PC, PS2 etc, ce Own the City est franchement nul, soit trop simple soit trop dur !

De plus dans Rivals on retrouvait les plaisir du Underground sorti sur PC et consoles ainsi que pour les 2 Most-Wanted (pas mal de default quand même), la rien ! C'est une autre histoire mal monter !
Signaler Citer
azmialaa_1
moi je trouve qu il est bien mais ila des defauts de chargement et ca arrive quand vous etes au desus de 320 kmh et pour que ca n arrive plus il faut cadancer le cpu sur aumoins 222megahertz :?
Signaler Citer
Anonymous
badpingouin a écrit:Bonjour, est ce que quelqu'un peux me dire comment mettre ses MP3 Perso ? Merci d'avance ^^

Bonne journée



tu vas dans EA multimedia :arrow: EA trax ensuite t'apuies sur L ou R jusqu'a qu'il y est marqué VOTRE MUSIQUE en haut de l'écran ou tu peux réunir les ziks du jeu et les tiennes jusqu'à qu'il y est marqué TOUTE LA MUSIQUE .
Signaler Citer