Test PS4
Job Simulator 1

TEST - Job Simulator (PS VR) : faire le larbin en réalité virtuelle, c'est super cool !

par

Job Simulator : La réalité virtuelle permet, tour à tour, d'être employé de bureau, cuisinier, mécanicien ou encore caissier. Le tout avec zéro salaire... et le pire, c'est que nous avons aimé ça.

Développé par Owlchemy Labs, Job Simulator a commencé par faire une entrée fracassante sur le HTC Vive, autant pour le contenu qu'il propose que pour le prix qu'il affichait à sa sortie (baissé depuis). Il va également s'inviter sur le PlayStation VR, avec cette même envie de prouver que la réalité virtuelle peut vraiment offrir quelque chose de neuf.

Job Simulator, comme son titre l'indique, est une simulation de travail. Il s'articule autour de quatre métiers différents - cuisinier, mécanicien, employé de bureau et caissier - qu'il s'agit d'endosser le mieux possible en achevant plusieurs objectifs simples donnés au fur et à mesure. Bon, en gros, vous aller faire le larbin avec un casque sur la tête. Et bénévolement qui plus est.

Job Simulator Screenshot

Achat avec une carte PSN

Job Simulator vous met donc dans la peau d'un humain quelque peu esseulé dans un monde où les robots ont pris le pouvoir. Armé de deux PlayStation Move, il conviendra de répondre aux ordres en adéquation avec le métier que vous avez choisi de simuler. Les tâches sont des plus réalistes : le cuisinier devra cuisiner, le mécanicien réparer des voitures, l'employé de bureau tapoter sur son ordinateur (ou manger des donuts) et le caissier servir des clients. L'expérience à 360 degrés fait que l'illusion fonctionne parfaitement, d'autant que Owlchemy Labs a opté pour des graphismes simples et cartoon plutôt que réalistes, pour un rendu propre et empli de détails et de références (petit bonus contemplatif pour les observateurs).

Un bon élève pour montrer de quoi est capable la réalité vituelle d'un point de vue immersion et interaction.

Job SimulatorComme vous pouvez l'imaginer, chaque PlayStation Move correspond à une main, les gâchettes servant à prendre/activer des objets. Soyons francs, nonobstant quelques couacs assez rares (changer une roue est aussi chiant que dans la vraie vie), cela marche plutôt très bien. La latence est suffisamment basse pour que l'action soit effective tout de suite tandis que la physique, bien gérée, ajoute une couche de réalisme à l'expérience, plus démo technique que réel jeu à proprement parler. En effet, Job Simulator est surtout là pour mettre en exergue les possibilités d'interaction très permissives avec un environnement 100 % virtuel. Ici, il y en a beaucoup, tellement qu'un mode libre permet de mettre le bazar dans les quatre décors proposés (magasin, garage, bureau et cuisine).

Il y a vraiment de quoi s'amuser dans ce Job Simulator, ne serait-ce parce que fraîcheur s'accouple parfaitement à la technologie pour livrer du neuf et des sensations inédites. En revanche, cette production est, à l'heure où nous écrivons ces lignes, uniquement en anglais. Si les pictogrammes illustrant les tâches à accomplir sont explicites, ceux qui ne sont pas familiers avec la langue de Shakespeare louperont peut-être quelques informations données à l'oral. L'immersion en prendra forcément un coup aux yeux - ou plutôt aux oreilles - de cette frange de joueurs.

Job Simulator 1Rigolo, grotesque, limite débile parfois, Job Simulator est un bon élève pour montrer de quoi est capable la réalité virtuelle d'un point de vue immersion et interaction. Cela n'en fait pas un vrai jeu, mais il faudra forcément passer par là compte tenu de la jeunesse de la VR. Vu son statut de nourrisson, elle nécessite ce genre de landau pour avancer dans la bonne direction. Tant pis si l'esclavage a été aboli il y a déjà pas mal de temps.


redacteur vignette Saint Pitch Maxime CLAUDEL (Saint_Pitch)
Rédacteur - Responsable des tests
Fan de LEGO, de sports (NBA, foot, F1), de cinéma, de technologie, de jeux vidéo (lol). Amateur de jolies femmes et (gros) joueur de Magic: The Gathering.
Suivre ce rédacteur : Twitter GamgerGen Instagram GamerGen vignette bouton
Les plus
  • Immersion instantanée
  • Physique réussie
  • Une foule d'interactions, et ça fonctionne
  • Expérience amusante, qui sert à la VR
Les moins
  • Full english
  • Pas un vrai jeu
  • Le changement de pneus = une vraie plaie
  • Très court
  • Rejouabilité
Notation
Graphisme
13
20
Bande son
14
20
Jouabilité
15
20
Durée de vie
12
20
Verdict
14
20

Commenter 4 commentaires

Avatar de l’utilisateur
ariakas
les graphismes sont tellement immondes que perso, c'est l'exemple même du jeu qui me fait fuir la VR:
Jeu au rabais pour nous faire passer la pillule d'un matériel pas encore suffisamment aboutit pour gérer correctement la VR.

Là pour le coup, c'est une démo technique mais pas esthétique.
Or c'est justement vers quoi on va tacler en premier sur la VR.
Si on ne peut rien y faire, c'est chiant, mais si c'est moche/immonde, alors là c'est même pas la peine
Signaler Citer
Avatar de l’utilisateur
DplanetHD
ça me fait penser à Octodad. Qui m'a bien fait marrer… :lol:

Je pense que je le prendrais sur mon ps vr juste pour le fun ce jeu… :lol:

Les premies tests du ps vr publiés sur YouTube sont assez élogieux pour la qualité d'image du ps vr : apparemment on est surpris par la qualité visuelle et l'absence d'effet de grille, étonnant surtout vu le prix du ps vr face aux Rift et Vive… 8-)

:idea: Décidément, Sony réussirait à nous sortir deux bons produits étonnants sur leurs performances REELLES coup sur coup :
- un ps vr étonnant (et très réussi apparemment) le 13 octobre,
- et une ps4 pro aussi qui étonne d'après les premières vidéos publiées sur Digital Foundry (jeu de caisse vu du dessus en 4K natif en 60 fps, très étonnant)…

Et bien, très content d'avoir bientôt des produits encore plus performants qu'escomptés ! 8-)

C'est bien mieux dans ce sens ! :lol:
Signaler Citer