Test
the talos principle

GC 2014 - PREVIEW - The Talos Principle : nous avons essayé la suite spirituelle de Portal

par

Le puzzle-game à la première personne est de retour.

Confirmé sur consoles PlayStation à l'E3, The Talos Principle s'est montré à nous à l'occasion de la gamescom 2014. Manette en mains, qui plus est !

The Talos PrincipleEn tant que puzzle-game à la première personne, beaucoup le qualifient de Portal-like. À raison. Tout laisse penser qu'il s'agit d'une suite spirituelle, des décors un peu old-school, mais pas désagréables, à la narration en voix off en passant par les cubes à porter pour activer des interrupteurs ou couper un rayon. Nous avons eu l'occasion d'essayer quatre défis divisés en autant de niveaux de difficulté : facile, moyen, difficile et extrême. Aidé de son intelligence hors du commun (et des 5 ou 6 personnes qui assistaient, hilares, à son test), notre testeur a réussi à atteindre la fin de la démo sans (trop de) peine. Les mécaniques sont un peu répétitives de ce que nous avons vu, mais nécessitent parfois de se creuser sacrément la tête pour réussir à amener deux rayons au bon endroit sans qu'ils se croisent (ne JAMAIS croiser les effluves…). À voir si dans le contenu final les rayons, cubes et autres assemblages de figures de Tetris dans une zone délimitée seront les seuls casse-têtes ou s'il y aura davantage de dispositifs d'ici là pour triturer nos neurones.

Quant au côté psychologique du jeu annoncé par les développeurs, il passe en partie par la narration en voix off. Malheureusement, la démo que nous avons essayée n'était pas assez longue pour réellement prendre conscience de la profondeur du jeu et nécessitera un test plus complet lors de sa sortie, pour réellement savoir si la présence de l'androïde, jouant le rôle de personnage principal dans des ruines à l'architecture humaine, a un sens ou non. D'ici là, The Talos Principle est à garder à l'œil, car il s'annonce prometteur.

The Talos Principle 2

Commenter 6 commentaires

Darkloofy
Wirus a écrit:Pour Lucy j'le répète : c'est uniquement Scarlett que j'admire, le film j'm'en tape un peu. :lol:

J'aurais bien voulu voir un bout de sein de Scarlett moi...elle s'est pas donné à fond! :lol:
Signaler Citer