Test iPhone / iPad
apple watch 1

HANDS-ON - Apple Watch : nos premières impressions sur la smartwatch

par

Que valent les premières heures en compagnie de la montre connectée d'Apple ?

Vendredi 24 avril 2015. Un nouvel appareil fait son entrée dans l'écosystème Apple. Pour ainsi dire, la firme à la pomme aura mis du temps avant de se lancer sur le marché des smartwatches, qu'Android a déjà investi depuis plusieurs mois. C'est avec l'Apple Watch, concept 100 % inédit depuis l'iPad et premier sous l'ère Tim Cook, que le géant américain veut installer une montre connectée sur le poignet des possesseurs d'iPhone, si tant est qu'ils soient, au minimum, équipés d'un modèle 5. Première barrière à l'entrée, en plus du prix élevé (à partir de 399 €). Sur ce point, il faut se rappeler qu'une belle montre peut très vite atteindre des sommets.

Un compagnon ni 100 % utile, ni 100 % inutile.

Apple Watch photo 36Mais, d'ailleurs, l'Apple Watch est-elle une belle montre ? Point de vue de la fabrication, dès le modèle de base (Apple Watch Sport avec boîtier en aluminium), nous sommes dans la tradition Apple, avec des matériaux qui respirent la qualité et un degré de finition exemplaire. Le design, lui, joue la carte de la sobriété, sachant que l'Apple Watch est disponible en 38 et 42 mm au cas où vous ne voudriez pas d'un trop gros cadran, ce dernier étant équipé d'une couronne digitale et d'un bouton principal. Sur le poignet, la smartwatch est loin d'être disgracieuse, même avec un bracelet Sport, tandis que ses dimensions sont suffisamment réduites pour qu'elle n'occasionne pas une gêne sur la longueur. Dans tous les cas, son look est reconnaissable d'entre mille et vous ne manquerez pas d'être remarqué en public.

Comme l'Apple Watch est la première smartwatch d'Apple, il y a quand même une certaine appréhension à son utilisation. Passé un allumage assez long (environ une minute), il faut alors la configurer. Cette étape est d'une simplicité enfantine : après avoir activé le Bluetooth, il suffit de lancer l'application sur son iPhone, de mettre la montre en dessous de l'appareil photo et le tour est joué. En une dizaine de minutes, l'Apple Watch est prête à l'emploi et les applications compatibles sont installées dessus. La navigation, quant à elle, se fait pas à pas, de découverte en découverte, toujours avec cette excitation de mettre le doigt - c'est le cas de le dire - sur une énième trouvaille. En parlant de doigt, le tactile répond du tac au tac, comme sur tous les autres produits de la marque, signe qu'Apple n'a pas lésiné sur les moyens pour choyer son bébé. Même sur un écran de 38 mm, aucun risque de faire un mauvais mouvement. En outre, la couronne digitale est là pour venir épauler vos gestes : un clic pour accéder à l'écran d'accueil, deux pour revenir à l'application précédente. Rester appuyer dessus lance Siri, le faire tourner permet de faire défiler ou de zoomer. L'autre bouton sert à allumer/éteindre la montre ou à accéder à sa liste d'amis.

Alors, bien sûr, l'Apple Watch donne très bien l'heure, encore mieux qu'une montre classique même puisqu'il n'y a aucun réglage à faire et vous aurez, ainsi, toujours l'heure exacte en levant simplement le poignet pour allumer l'écran. Mais elle fait bien plus que cela. Déjà, elle fait office de centre de notification en mode écran déporté de l'iPhone. Vous recevez un SMS ? L'Apple Watch l'affichera, libre à vous ensuite d'y répondre directement, via l'appareil de votre choix. Cela fonctionne avec toutes les autres applications qui balancent des pushs à longueur de journée. Alors, certes, vous ne pourrez pas voir directement le commentaire qu'un de vos amis a laissé sur votre dernière publication Facebook, mais l'Apple Watch, dans le sillage des autres smartwaches, ne doit pas être vue comme un substitut d'un smartphone, plus comme un compagnon ni 100 % utile, ni 100 % inutile. C'est, du moins, ce qui ressort des premières heures d'utilisation. Il faudra creuser davantage pour en avoir le cœur net, ne serait-ce que pour confirmer certains défauts (lenteur de certaines applications, communication avec l'iPhone pas toujours instantanée, par exemple avec les musiques).

Apple Watch photo 38Concernant la batterie, nous n'avons pas encore suffisamment poussé l'Apple Watch pour savoir combien de temps elle pouvait tenir. Apple annonce 18h, ce qui forcerait à la recharger quasiment tous les jours. Dans tous les cas, la recharge, qui se fait via un chargeur magnétique un peu cheap, est dans la moyenne : comptez 1 % par minute, soit un temps de recharge total de 1h40 (ce que nous n'avons pas encore vérifié avec exactitude à l'heure où nous écrivons ces lignes). Au final, l'Apple Watch respire le produit bien fini après quelques heures en sa compagnie. Les premières impressions sont globalement positives pour peu que nous n'attendions pas un bouleversement dans les habitudes de vie. Rien de révolutionnaire, juste un accessoire cool. Un poil cher du coup ?

#UNBOXING - Apple Watch : notre déballage photo complet

Commenter 10 commentaires

Avatar de l’utilisateur
Vanou
Beaucoup sur Twitter, surtout au Japon, se plaignent du fait qu'après la recharge la montre est supra chaude à tel point qu'il faut attendre un certain temps avant de pouvoir la mettre, qu'en est-il du modèle euro ?
Signaler Citer
Silver
Vanou a écrit:Beaucoup sur Twitter, surtout au Japon, se plaignent du fait qu'après la recharge la montre est supra chaude à tel point qu'il faut attendre un certain temps avant de pouvoir la mettre, qu'en est-il du modèle euro ?


Chaude oui, au point d'attendre non. Ils abusent un peu à mon goût.

"Débranchée" (peut-on dire ça avec le magnétisme ? :D) ce matin vers 9h45, je suis à 80 % de batterie actuellement (17h08).

(même modèle que l'article mais en 42mm)
Signaler Citer
Avatar de l’utilisateur
kamuel
Sachant qu'il faut minimum un IPhone 5S pour pouvoir l'utiliser, j'ai beaucoup de mal à cerner l'intérêt de la chose. J'ai pu l'essayer la semaine dernière, c'est vrai qu'elle est assez jolie, et l'écran pète vraiment, sauf que passé l'effet "waou", on s'aperçoit que son iPhone juste à côté, fait déjà plus ou moins la même chose! Franchement quelle idée d'aller regarder ses photos sur un si petit écran quand on peut les regarder confortablement sur son mobile?? Pareil pour la musique, j'ai pas trop compris en fait, la vendeuse m'a expliqué qu'il fallait brancher ses écouteurs sur l'iPhone pour écouter ses morceaux stockés...sur sa montre, sérieux ??? L'autre point qui m'inquiète, c'est qu'elle deviendra très vite obsolète, la technologie embarquée étant la même pour tous les modèles, si ça marche comme avec les autres appareils IOS, dans deux ans elle sera à la peine, et je ne parle même pas de l'autonomie! À 400€ passe encore, mais pour ceux qui auront choisi des modèles à plus de 1000€ (les modèles sports font quand même très jouets je trouve), la pilule sera dure à avaler...c'est quoi le plan d'Apple, nous faire changer de montre tous les deux ans (et par la même occasion d'iPhone!), tout ça pour avoir au poignet a peu près la même chose que dans la poche, j'ai beau être un fanboy de la première heure, je préfère encore investir dans une belle montre, peut-être un peu plus cher à l'achat, mais sur le long terme...
Signaler Citer
Avatar de l’utilisateur
FCSKZBC
Je crois que le seul "intérêt" de cette montre est résumé en une phrase: "Dans tous les cas, son look est reconnaissable d'entre mille et vous ne manquerez pas d'être remarqué en public"
Signaler Citer