Téléchargement PSP

PSPStatesMenu 0.2 + PSPStates

par

Voici PSPStatesMenu, un plugin signé Plum_429 visant à simplifier l'utilisation de PSPStates de Dark_Alex, et ce sur les plus récents firmwares.

Caractéristiques

  • Langue : Français
  • Taille : 23.05 Ko
  • Licence : Freeware / Gratuit
  • Site de l'éditeur : http://pspgen.com/
  • Note de la rédaction : Non définie
  • Note de la communauté : 4.0/5 (9 avis)
  • Votre avis :

Attention

Les deux plugins contenus dans l'archive que nous vous proposons ne sont compatibles, pour des raisons matérielles, qu'avec les PSP 2000 et 3000.

Description :

Lire notre article : PSPStatesMenu - Le compagnon idéal de PSPStates.

Installation :

  • Téléchargez PSPStatesMenu ;
  • Connectez votre PSP à l'ordinateur via USB ;
  • Passez votre PSP en "Mode USB" grâce à l'option "Connexion USB" ;
  • Cliquez avec le bouton droit sur le fichier que vous avez téléchargé ;
  • Choisissez "Extraire les fichiers..."(Winrar est conseillé) ;
  • Choisissez comme destination la lettre affectée à votre PSP par votre ordinateur ;
  • Appuyez sur OK et attendez l'extraction complète des fichiers ;
  • Quittez le "Mode USB" de votre PSP ;
  • Ouvrez (ou rendez-vous ici si c'est le premier plugin que vous installez) le fichier GAME.txt et inscrivez-y les lignes suivantes :
    • ms0:/seplugins/pspstates.prx 1
    • ms0:/seplugins/states_menu.prx 1

Tout d'abord, quelques explications s'imposent. Il existe en effet deux types de sauvegardes, chacune dotée de caractéristiques lui étant propres :

  • Les sauvegardes locales ne peuvent être chargées que depuis le jeu dans lequel la sauvegarde a été initialement effectuée. 
  • Les sauvegardes dites globales peuvent quant à elles être chargées depuis n'importe quel jeu, tant que le matériel équipant la console (UMD, carte-mémoire ainsi que les fichiers qu'elle contient) soit resté inchangé.

A vous de choisir le type de sauvegarde vous convenant le mieux selon l'utilisation que vous comptez faire de ce plugin.

Rappelons également que les sauvegardes ne doivent -et de toutes manières ne peuvent pas- être effectuées ni chargées depuis le XMB.


Effectuer une sauvegarde locale :

  • Pendant une partie de jeu, appuyez sur la touche tips_home_small.
  • Maintenez ensuite simultanément tips_left_small et tips_right_small, un petit menu apparaîtra au coin en haut à gauche de l'écran.
  • Sélectionnez, à l'aide des flèches directionnelles, l'option local save mode puis appuyez sur rond.
  • Choisissez ensuite un slot non occupé, celui-ci servira en quelques sortes d'emplacement à la sauvegarde.
  • Appuyez sur rond , votre console se mettra alors en veille quelques instants. Le délai peut varier d'une poignée de secondes à une minute. Tout dépend de la puissance du matériel, puisque c'est elle qui déterminera la vitesse à laquelle sera dupliquée la RAM.
  • L'écran se rallumera et le voyant de la carte-mémoire clignotera quelques instants, indiquant que l'écriture du fichier de sauvegarde est en cours.
  • Ce dernier sera stocké dans le dossier SAVESTATE du plugin et portera le nom de code de l'UMD ou de l'ISO (ou les 9 premiers caractères du répertoire dans le cas où il s'agirait d'un homebrew) suivi d'une lettre correspondant au slot utilisé.
  • Voici un exemple de fichiers de sauvegardes locales :
  • statesmenual-fichiers1

Effectuer une sauvegarde globale :

  • Pendant une partie de jeu, appuyez sur la touche tips_home_small.
  • Maintenez ensuite simultanément tips_left_small et tips_right_small, un petit menu apparaîtra au coin en haut à gauche de l'écran.
  • Sélectionnez, à l'aide des flèches directionnelles, l'option global save mode puis appuyez sur rond.
  • Choisissez ensuite un slot non occupé, celui-ci servira en quelques sortes d'emplacement à la sauvegarde.
  • Appuyez sur rond , votre console se mettra alors en veille quelques instants. Le délai peut varier d'une poignée de secondes à une minute. Tout dépend de la puissance du matériel, puisque c'est elle qui déterminera la vitesse à laquelle sera dupliquée la RAM.
  • L'écran se rallumera, et le voyant de la carte-mémoire clignotera quelques instants, indiquant que l'écriture du fichier de sauvegarde est en cours.
  • Ce dernier sera stocké dans le dossier SAVESTATE du plugin et portera le nom de code de l'UMD ou de l'ISO (ou les 9 premiers caractères du répertoire dans le cas où il s'agirait d'un homebrew) suivi d'une lettre correspondant au slot utilisé.
  • Voici un exemple de deux fichiers de sauvegardes globales :
  • statesmenual-fichiers2

Charger une sauvegarde locale :

  • Lancez le jeu depuis lequel a été effectuée la sauvegarde à charger.
  • Appuyez sur la touche tips_home_small, puis maintenez simultanément tips_left_small et tips_right_small pour faire apparaître un petit menu au coin en haut à gauche de l'écran.
  • Sélectionnez, à l'aide des flèches directionnelles, l'option local load mode puis appuyez sur rond.
  • Sélectionnez ensuite le slot dans lequel la sauvegarde avait été effectuée.
  • Validez à l'aide de la touche rond, votre console se mettra alors en veille quelques instants. Le délai sera normalement plus court que lors de la sauvegarde, et dépendra, comme dit précédemment, de la puissance du matériel.
  • Un fois la RAM chargée, l'écran se rallumera accompagné du clignotement du voyant de la carte-mémoire. 
  • Si la procédure s'est déroulée sans encombres, vous retrouverez l'état exact dans lequel était votre console au moment de la sauvegarde. Magique n'est-ce pas ?

Charger une sauvegarde globale :

  • Lancez le jeu depuis lequel a été effectuée la sauvegarde à charger.
  • Appuyez sur la touche tips_home_small, puis maintenez simultanément tips_left_small et tips_right_small pour faire apparaître un petit menu au coin en haut à gauche de l'écran.
  • Sélectionnez, à l'aide des flèches directionnelles, l'option global load mode puis appuyez sur rond.
  • Sélectionnez ensuite le slot dans lequel la sauvegarde avait été effectuée.
  • Validez à l'aide de la touche rond, votre console se mettra alors en veille quelques instants. Le délai sera normalement plus court que lors de la sauvegarde, et dépendra, comme dit précédemment, de la puissance du matériel.
  • Un fois la RAM chargée, l'écran se rallumera accompagné du clignotement du voyant de la carte-mémoire. 
  • Si la procédure s'est déroulée sans encombres, vous retrouverez l'état exact dans lequel était votre console au moment de la sauvegarde. Magique n'est-ce pas ?

Notes importantes :

  • PSPStates a été conçu de manière à être utilisé sur une seule et unique console. Essayer de charger des sauvegardes depuis d'autres PSP n'est pas recommandé et donnera sûrement lieu à des dysfonctionnements du plugin voire à des pertes de données.
  • Le chargement d'un fichier de sauvegarde restaure l'état complet de la RAM au moment de la sauvegarde, autrement dit les paramètres de la console, les plugins activés etc.
  • Il est nécessaire de conserver le même chemin d'accès pour chaque ISO ou homebrew utilisé lors d'une sauvegarde, sans quoi cette dernière ne serait plus fonctionnelle.
  • Rappelons également que partager des sauvegardes de jeux est illégal, celles-ci contenant du code propriétaire à Sony.