Forums GAMERGEN

[Jeux] Last Rebellion

[Jeux] Last Rebellion

Message non lupar Cedasse42 » 31 Mar 2010, 17:50

Image

Développeur : Hit Maker

Éditeur : KOCH MEDIA

Type : Jeu de rôle

Date de sortie : 01 avril 2010

Prix Micromania : 49,99 €

Pegi : 12+

Image

Image
Image
Ex-Administrateur PS3Gen - GamerGen
Avatar de l’utilisateur Cedasse42 Ancien Administrateur
Ancien Administrateur
Messages: 6962
Inscription: 29 Juil 2007, 23:00
Localisation: Saint-Etienne
Pays: France
Sexe: Homme

Re: [Jeux] Last Rebellion

Message non lupar shuyinz » 31 Mar 2010, 23:42

Voici un jeu que j'attendais mais qui parait-il, n'est pas trés bon..

Je ne pense pas l'acheter dés demain de peur d'être déçu et de lâcher 50€ dans le vent ; mais j'attends l'avis de personne qui oseront se lancer ! :)
shuyinz Gamer Averti
Gamer Averti
Messages: 67
Inscription: 21 Nov 2011, 20:28
Pays: France

Re: [Jeux] Last Rebellion

Message non lupar Titiks » 17 Jan 2011, 09:20

Obtenu pendant les "soldes" pour 15€ ^^
Pas le meilleur, loin de là, mais le système de combat est intéressant. Pour le moment j'accroche.
Image Image Image Image
Avatar de l’utilisateur Titiks Gamer Argent
Gamer Argent
Messages: 2560
Inscription: 27 Déc 2008, 09:28
Localisation: Belgique

Re: [Jeux] Last Rebellion

Message non lupar Tyxia » 18 Jan 2011, 17:08

C'est bon à savoir, je met dans ma liste de souhait alors.
Image
Tyxia Gamer Maitre
Gamer Maitre
Messages: 482
Inscription: 15 Déc 2008, 20:40
Localisation: Dax
Pays: France
Sexe: Femme

Re: [Jeux] Last Rebellion

Message non lupar Titiks » 21 Jan 2011, 08:58

Bon, j'en suis à la fin (me reste les 6 boss cachés et le boss final - 2h de jeu maxi en gros, car les boss cachés sont aléatoires), et pour le prix, je ne suis pas déçu. Si on le prends comme un jeu PSN (~15€), il s'avère intéressant. Sa durée de vie a été critiquée ( 10h en ligne droite, plus si on cherche les "Bingo !" de chaque monstres), mais c'est aussi dû au fait que rien n'a été fait pour gonfler cette durée de vie artificiellement (téléporteurs, mémorisation de l'ordre des coups, farming, "Seal" facile contre les ennemis faibles, ...) et franchement, j'apprécie. Les donjons sont relativement courts, si le "respawn" des monstres est très rapides, ils sont néanmoins assez peu nombreux, et certaines magies facilitent grandement l'exploration ("Invisible", "Silence", "Run")...

A petit prix, je suis assez satisfait. Et puis, combattre des Prinny's... Je vais en faire un test :)
Image Image Image Image
Avatar de l’utilisateur Titiks Gamer Argent
Gamer Argent
Messages: 2560
Inscription: 27 Déc 2008, 09:28
Localisation: Belgique

Re: [Jeux] Last Rebellion

Message non lupar stephanefly » 21 Jan 2011, 10:30

Titiks a écrit:Bon, j'en suis à la fin (me reste les 6 boss cachés et le boss final - 2h de jeu maxi en gros, car les boss cachés sont aléatoires), et pour le prix, je ne suis pas déçu. Si on le prends comme un jeu PSN (~15€), il s'avère intéressant. Sa durée de vie a été critiquée ( 10h en ligne droite, plus si on cherche les "Bingo !" de chaque monstres), mais c'est aussi dû au fait que rien n'a été fait pour gonfler cette durée de vie artificiellement (téléporteurs, mémorisation de l'ordre des coups, farming, "Seal" facile contre les ennemis faibles, ...) et franchement, j'apprécie. Les donjons sont relativement courts, si le "respawn" des monstres est très rapides, ils sont néanmoins assez peu nombreux, et certaines magies facilitent grandement l'exploration ("Invisible", "Silence", "Run")...

A petit prix, je suis assez satisfait. Et puis, combattre des Prinny's... Je vais en faire un test :)


Il y a une version française car j'ai vu sur d'autre site que le jeu est en anglais uniquement.
Image
Avatar de l’utilisateur stephanefly Gamer Bronze
Gamer Bronze
Messages: 1852
Inscription: 12 Mar 2010, 10:24
Localisation: Bretagne
Prénom: stephane
Pays: France
Sexe: Homme

Re: [Jeux] Last Rebellion

Message non lupar Titiks » 21 Jan 2011, 13:01

Non, voix et textes en anglais uniquement, mais loin d'être difficile à comprendre...

Bon allez, l'avis complet :

L'histoire se passe dans le monde de Junovald. Deux divinités assurent l'équilibre du monde : Formival, Dieu de la vie et Meiktilia, Déesse de la Mort. Depuis quelque temps, Formival a déséquilibré la fragile balance et accorde la vie aux défunts indéfiniment, les Belzeds. Pour contrer son opposé, Meiktilia a confié ses pouvoirs à deux types de guerriers : les Blades et les Sealers. Les premiers sont aptes à détruire l'enveloppe corporelle des Belzeds, tandis que les seconds ont la capacité de sceller leurs âmes définitivement, empêchant ainsi leur résurrection.

Nine est un Blade talentueux, fils du roi de Lorvin et frère adoptif du Blade Alfred. Quand ce dernier tue son père et l'utilise pour assassiner son frère, la puissante Sealer Aïsha utilise un sort interdit pour sceller l'âme de Nine dans son propre corps.

Forcés de partager le même corps, Nine et Aïsha se lancent à la poursuite d'Alfred, bien décidé à s'approprier les pouvoirs des Dieux pour ses projets personnels...


Last Rebellion commence donc sur cet étonnante prise de position : c'est la vie qu'il faut combattre et non la déesse de la mort. Antipathique au possible cette dernière n'a que faire de la vie des humains, mais viendra vous prêter main forte sous la forme d'une invocation qui s'active automatiquement lorsqu'une jauge de rage (la "Mektilia Force Jauge") est pleine (Il est possible de retarder son apparition grâce à un sort.). En pratique, c'est malheureusement assez risible... si vous vous êtes bien débrouillé, vous ferez déjà bien plus de dégâts qu'elle au moment de son obtention. Vous possédez en outre une jauge de point de vie, de magie et les CP, indispensables à toute action lors des combats. Détail qui a son importance, ces jauges sont communes aux deux protagonistes.

Le jeu nous met donc au commande de Nine ou d'Aïsha, que nous pouvons interchanger à loisir, à travers les terres de Junovald à la poursuite du mystérieux Alfred. Lorsque vous dirigez Nine, vous avez accès à ses sorts privés (principalement des buff de puissance) et la jauge de Magie se régénère lentement. A contrario, lorsque vous dirigez Aïsha, vous avez accès à ses sorts, bien plus nombreux et utiles, et la jauge de vie se régénère. Des sortes de tubes verts sont éparpillés un peu partout, vous permettant de régénérer vos CP, mais il existe des sorts pour cela aussi.

Les sorts, vous les obtenez dans des coffres. Ces coffres ont deux couleurs différentes : les bleus contiennent en général des objets de régénération importants et sont ouvrables indéfiniment, tandis que les coffres rouges ne sont ouvrables qu'une seule fois et contiennent des objets importants comme les sorts ou des objets de quêtes indispensables pour continuer.

Mais alors, il est possible d'obtenir des objets de soin à l'infini ?

En théorie oui, sous réserve d'une condition : chaque coffre demande un certain nombre de clés pour être ouverts, allant de 1 pour les objets de quête à 10 pour les soins et autres objets importants. Les sorts demandent communément 5 clés. Prévoyez 16 "Ganon Keys" pour ouvrir tous les coffres d'un boss, le cas échéant, privilégiez les rouges.
Ces clés, c'est durant les combats que vous allez les obtenir, et si vous n'en aurez jamais assez au début, ne vous en faites pas, le jeu vous obligera à refaire un tour dans tous les niveaux dans le rush final pour mettre la main sur certains objets clés.

Les sorts sont améliorables jusque 5 niveaux, et leur amélioration demande également des objets clés que l'ont obtient en général en abattant les boss. Vous pouvez distribuer ces objets à l'envi, et les retirer pour les distribuer ailleurs si le besoin se fait sentir. En pratique, vous utiliserez principalement les sorts d'amélioration, d'autant que ceux-ci peuvent être jetés avant un combat, mais ne durent qu'un temps limité.

Lors des combats au tour par tour justement, vous allez mettre à profit les capacités des deux personnages, entrant leurs commande l'un après l'autre. Les ennemis sont constitués de "zones de frappe" allant de 5 à 10.

Une fois un ennemi abattu, il ne disparaîtra pas, et vous pourrez utiliser les talents uniques des protagonistes. Nine pourra "absorber" les MP de l'ennemi, et Aïsha pourra le sceller définitivement, récupérant une bonne dose de point de vie au passage. Si vous tardez à sceller les ennemis (2 tours, ramenés à 1 si Nine absorbe les MP), ceux-ci vont revenir à la vie grâce à Formival, mais en étant bien plus forts !

Si il est tout à fait possible de les abattre sans finesse, le joueur à tout intérêt à essayer de trouver l'ordre exact dans lequel ces parties doivent être frappées. Et ce pour plusieurs raisons :
- à chaque frappe, la partie touchée est "marquée" (Stamp) pour un certain nombre de tour. Si la frappe est faite dans le bon ordre, cette marque dure plus longtemps. Cette marque peut servir ensuite à Aïsha. En effet, si Nine frappe toutes les parties du corps de tous les ennemis à l'écran (jusque 5), sous réserve des CP disponibles (1 frappe = 1CP), il ne faudra qu'un CP à Aïsha pour lancer un unique sort qui touchera toutes les zones marquées de tous les ennemis.
- à chaque frappe dans le bon ordre, un "Bingo !" apparaît à l'écran. Plus vous frappez dans le bon ordre, plus un compteur de bonus grimpera jusqu'à un maximum de 999. Si ce maximum est atteint, l'expérience de fin de combat sera multipliée par 10.
Une fois le bon ordre trouvé, il vous est possible de le mémoriser pour le ressortit d'une simple touche lors du prochain assaut du même ennemi. Les combats deviennent alors bien plus rapides, surtout que le taux de "Respawn" des ennemis est très élevé, à défaut d'être nombreux.

Mais alors ? On peut gagner des niveaux super vite et super facilement ?

En théorie, toujours oui, si ce n'est qu'un "bridage" a été mis en place. Si vous êtes trop fort, les ennemis ne vous rapporteront aucune expérience. En contre partie, si vous revisitez une zone où les ennemis sont bien plus faibles, vous pourrez les sceller directement, et récupérer des "Ganon Keys" nécessaires à l'ouverture des coffres à la pelle.

Une fois ce système acquis, la montée de niveau est réellement rapide (environ une dizaine de niveaux en 2 combats, boss compris), Seul le premier combat de chaque zone pourra éventuellement poser problème, car on aura à cœur d'atteindre le bonus maximal, quitte à laisser les monstres revenir à la vie en version plus puissante. Même schéma pour les boss. A noter que vous pouvez également vous équiper de divers bijoux augmentant légèrement vos statistiques, ou vous protégeant contre divers effets néfastes comme la paralysie, l'étourdissement ou la "gravité" vous empêchant de jouer (et certains monstres en sont des experts, faites attention. Vous pouvez perdre contre des ennemis faibles qui enchaîne les étourdissements, veillez bien à les éliminer dés le premier tour).

Comme je l'ai dis, l'accès à la dernière tour vous obligera à refaire tous les niveaux de jeu avec un sort nouvellement acquis ("True Sight") pour récupérer des objets clés invisibles. J'avoue que c'est une des chose que je crains dans les RPG : passer des heures à fouiller les environnements déjà visités. Heureusement, chaque environnement est assez restreint, composé de téléporteurs ou d'escaliers, et il est très rapide d'en faire le tour, d'autant que les fameux coffres sont signalés clairement (il faut juste le sort pour les rendre visibles). Ayant largement dépassé le niveau des ennemis, il ne faudra guère qu'une poignée de minutes pour récupérer l'objet et passer à la zone suivante, si tant est que vous connaissez déjà la localisation des balises des coffres.
Qui plus est, à ce stade, vous possédez des sorts comme "Silence", "Run" et "Invisible", vous permettant de parcourir les environnements à très grande vitesse sans être dérangés par les ennemis. Attention tout de même : la hitbox des ennemis est très large, faites-en bien le tour sous peine de lancer le combat. Et une fois qu'un ennemi vous a repéré, il vous poursuivra jusqu'à l'affrontement, avec les malus habituels si il vous prend à revers (lenteur, tour de jeu perdu, etc... le classique quoi.)

Nine et Aïsha partageant le même corps, il est impossible de les voir simultanément ensemble, excepté dans la "Vamino Room", espace interne ou l'un repose tandis que l'autre agit. Tout au long du jeu, vous apercevrez des stèles noires qu'il vous faudra activer. Ces stèles sont des passages vers la Vamino room, qui est elle-même composée de miroirs. Ces miroirs sont reliés aux différentes stèles que vous avez activées. Il est donc très facile de passer d'un environnement à un autre déjà visité par le biais de cette pièce. Une fois toutes les stèles activées, un dernier miroir s'activera menant à une pièce apparemment vide. C'est ici que vous attendent les 8 boss cachés du jeu, dont 4 Prinnies de la série Disgaea. Aléatoires, ces boss dépendant cependant de la personne avec qui vous passez le miroir. Nine devra affronter 4 version de Prinny, tandis que Aïsha aura accès à 4 versions de Orange, un matou mascotte.

Seulement, ces boss sont aléatoires, et vous devrez sans doute combattre plusieurs fois le même avant de tous les avoir vaincus. Un niveau 50 est conseillé. Y étant moi-même allé à ce niveau, en ayant lancé tous les buff d'amélioration avant le combat, ça a été une promenade, malgré les "Stun" énervant. La magie de soin est également conseillée, les dégâts du Prinny III (qui a été mon premier adversaire) atteignant les 15 000HP par coup. A ce stade vous devriez en avoir autour de 80 000, des sorts de régénération de HP/CP, des protections, de l'optimisation de coups critiques, etc... A faire avant le boss final évidemment si le défi vous intéresse, quoi que le danger soit relativement peu élevé (un Trophée d'Or par boss optionnel).

Niveau sonore, rien à déclarer. La bande originale colle au jeu et est relativement réussie. On note la présence du chanteur du générique des Dragon Ball lors de l'introduction et de certains combats de boss. Les thèmes des combats sont quand à eux réussis, ce qui est important vu qu'on les entends souvent. Les différents environnements sonores sont réussis et collent au lieu, même si ils ne sont pas mémorables.

Si le jeu est graphiquement très décevant, les artworks des différents écrans de chargements nous présentent les héros vu par différents artistes. Malheureusement peu nombreux, ils sont très plaisants à voir. Le jeu semble quand à lui avoir été développé pour PS2 ou PSP tant il est vide et peu détaillé. Il n'y a pas non plus de ville ou beaucoup de PNJ, mais je dois dire que cela participe à l'ambiance glauque du jeu (les héros sont quand même "mandatés" par la déesse de la mort contre le dieu de la vie, il n'y a rien à faire, je trouve ça pas mal trouvé). Les lieux sont désolés et vous apprendrez par divers flashback ou bribes d'informations le passé du royaume et des personnages.
Il n'y a par contre aucune mise en scène, tous les dialogues se font via des portraits couleurs pastels des protagonistes. Cela énervera les plus pressés, car les séquences de dialogues sont un peu molles, et ce n'est pas aidé par le doublage anglais très quelconque. En regard de ce qu'on a déjà pu voir dans des titres PS2 de Vanillaware (GrimGrimoire, Odin's Sphere, ou Muramasa sur Wii)en matière de dialogues "portraits", c'est assez triste. Si cela ne vous intéresse pas, il y a moyen de les passer, le jeu étant résumé dans un onglet "Tips" du menu principal, également en anglais.

Si on le prends comme un jeu PSN à 15€, l'expérience passe sans problème. L'histoire est classique mais pas désagréable à suivre, digne de ce que l'on trouve dans pas mal de Shonen de fantasy, sans grands rebondissement. Vu la durée de vie, cela aurait été difficile. Les développeurs de "Hit Maker" ne vont pas redorer leur blason avec cette production techniquement bâclée mais pleine de bonnes idées, et Nippon Ichi commence légèrement à fatiguer avec leur manque de travail au niveau graphique de leurs jeux.

Si les Disgaea reposent sur leur univers décalés et leur système de combat, il serait temps de comprendre que les joueurs ne veulent pas payer 50-60€ pour un jeu qu'ils pourraient avoir 10-15 sur leur PS2. En cela, je rejoints la critique très négative de ce titre, qui affiche de bonnes idées mais un manque cruel de moyen. Cependant, j'ai apprécié le parcourir grâce au fait que tout soit pensé pour ne pas gêner le joueur dans sa progression. Pas de durée de vie rallongée artificiellement, une progression rapide si on se prends au jeu des "Bingo !". Il est par contre dommage que la magie offensive ne soit pas des plus utile, et que Aïsha et Nine jouent au final exclusivement à l'épée (le Bonus ne fonctionne pas à la magie) tous les deux, utilisant soins et buff à loisirs, au lieu de laisser la Sealer exclusivement à la magie et le Blade exclusivement à l'épée...

Il reste un petit jeu sans prétention, à prendre comme tel, fait avec peu de moyen mais de bonnes intentions. A noter que l'entièreté des trophées se débloquent au fil du jeu, sans condition particulière si ce n'est de vaincre les boss optionnels.
Image Image Image Image
Avatar de l’utilisateur Titiks Gamer Argent
Gamer Argent
Messages: 2560
Inscription: 27 Déc 2008, 09:28
Localisation: Belgique


 

Retourner vers Jeux