Actualité
Orlovsky and Oculus Rift

GC 2013 - HANDS ON - Oculus Rift : nos premières impressions

par

Le casque virtuel est-il vraiment immersif ?

En 2012, l'entreprise Oculus VR a gagné en popularité en lançant le projet Kickstarter baptisé Oculus Rift. Derrière ce nom, qui ne parlera pas forcément à tout un chacun, se cache en fait un casque virtuel permettant d'obtenir une vision à 360 degrés d'un environnement virtuel. Un écran, des accéléromètres, des sangles pour fixer le tout sur ses yeux et voilà le gamer vivant son expérience de jeu comme jamais auparavant.

À l'occasion de la gamescom 2013, nous avons eu l'occasion de porter le casque pour vous en rapporter nos premières impressions, à chaud. Nous pourrions bien entendu vous parler de l'appareil en lui-même, de son poids et du confort apporté, mais il s'agissait malheureusement ici du kit de développement et non de la version définitive.

Une fois l'appareil sur le nez, le premier contact se fait plutôt difficilement, mais passées les premières secondes, les yeux s'habituent à cet affichage inédit et le résultat est plutôt bluffant. Un coup d'œil à droite, un autre à gauche, on lève la tête... et nous voilà totalement immergés dans la peau de notre héros. La démo technique testée ici étant basée sur Lone Wolf, nous voilà dans un univers médiéval fantastique, épée à la main, à admirer un décor neigeux.

Orlovsky_and_Oculus_Rift

À la manette, il n'est pas forcément évident de se familiariser aux contrôles. Tourner la tête ou la vue avec le joystick droit revient au même... jusqu'au craquement d'une cervicale, tout du moins. Quelques secondes supplémentaires seront donc nécessaires pour s'accoutumer à ce double-contrôle pour le manier avec dextérité.

Qu'à cela ne tienne, après les quelques minutes déroutantes, le joueur est déconnecté de la réalité, l'immersion est totale et il ne manquerait plus qu'une motion capture de type Kinect/PS Move pour s’imaginer soi-même décapitant gobelins et orcs à coups d'armes blanches. Même le temps de latence est bon et des gestes rapides sont analysés correctement.

À l'heure actuelle, le plus gros défaut de l'Oculus Rift est sa définition ridicule. L'image est clairement pixelisée ! Bonne nouvelle cependant, cela devrait être amélioré d'ici à la sortie définitive du produit.

En somme, malgré les quelques défauts qui seront certainement corrigés d'ici la commercialisation ou dans une éventuelle deuxième génération, l'Oculus Rift est la plus grande révolution du monde du jeu vidéo depuis le passage à la 3D (ceux qui ont joué pour la première fois à Mario 64 comprendront).

oculus-rift

Commenter 21 commentaires

wawarios
Un bon jeu de zombies sa doit être monstrueux dessus

Ps ( l avenir du jeux porno est entre leurs mains mdr) :D

EDIT : Attention, le double post nuit à la lisibilité du forum. Pour ajouter un complément d'information à ton message, utilise la commande "Éditer".
Merci de ta compréhension.
Signaler Citer
Avatar de l’utilisateur
Arquion
il me semble que MaGiXien a des problèmes au niveau de l'oreille interne, et que lorsqu'il avait essayé le casque de Sony, il y a 1an maintenant avait ressenti des sensations "désagréable".

donc ma question à toi MaGiXien (si je me suis pas trompé avant) : as-tu ressenti cela encore une fois, plus ou moins prononcé qu'a l'époque du casque de Sony.
Signaler Citer
wawarios
LordGuard a écrit:Tout de suite wawarios :lol:

Par contre, évite les doubles posts en utilisant la fonction (éditer) ;)


Oki doki sa marche

@gryf63 : Donc cette console sera faite pour moi XD :D :lol:
Signaler Citer