Actualité Wii
Nintendo Logo ICON0

Nintendo propose aux Etats-Unis de nouvelles méthodes contre le piratage...

par

 Nintendo vient de proposer aux Etats-Unis de nouvelle méthodes contre le piratage de tout système Nintendo. Le piratage des consoles de Nintendo voirait-il ses derniers jours ?

Nintendo propose aux Etats-Unis de nouvelles méthodes pour l'anti piratage.


    Selon un communiqué de presse, Nintendo proposerait aux représentants commerciaux américains d'encourager le gouvernement à prendre des mesures plus fermes vis à vis du piratage des firmwares et des jeux videos. Ils ont même classé leur requête, en tant que processus "Special 301", autorité par laquelle les représentants commerciaux américains solicitent la contribution du public, afin de souligner les principales régions concernées.

    Alors que la Chine reste le premier pays fournisseur de jeux vidéo (Wii et DS) piratés, la Corée est aujourd'hui le leader de la distribution de jeux illégaux par internet. De même, en dépit des mesures prises par Nintendo, le raz de marée de firmwares piratés fait rage au Brésil et au Mexique. Et pendant ce temps, le Paraguay et Hong Kong servent de points de transition de distribution de marchandise illégale.


    "L'élan sans précédent dont jouissent les propriétaires de Nintendo DS/Wii a fait de Nintendo une cible attrayante pour les pirateurs" déclare Jodi Daugherty, directeur  la lutte contre le piratage Nintendo, aux USA. Selon les estimations, le piratage aurait coûté, en 2007, plus de 975 millions de dollars à la société nippone. Ainsi, Nintendo collabore et s'acharne plus que jamais avec l'aide du gouvernement, pour lutter contre ces activités illegales.

Voici un résumé de la déclaration de Nintendo:

    Les pirates ont mis au point des dispositifs de copie de jeux DS et certaines modification matérielles permettent de contrefaire, voir d'éxecuter des jeux télechargés illégalement.
Nintendo recommande par dessus tout la mise en oeuvre de lois plus sévères (et ceci dans le monde entier) contre le contournement des mesures de sécurité technologiques.

    La Chine doit intensifier ses poursuites contre les personnes impliquées dans le piratage des jeux videos. Nintendo travaille actuellement avec les autorités chinoises, et même si celles ci ont intercepté plus d'un million de produits Nintendo contrefaits l'année passée, pas un seul "contrefacteur" n'a été poursuivi.

    Bien que Nintendo soutienne l'accord de libre échange passé entre la Corée et les Etat-Unis, Nintendo suggère que ce dernier soit ratifié, les prestataires des services profitant du télechargement illégal de fichiers Nintendo. Car la Corée est un marché important, et le piratage pourrait grandement affecter l'industrie du jeu video dans le pays.

    Quant à l'Amérique latine, elle reste un havre pour le piratage. Bien que Nintendo ait pu saisir 230.000 produits contrefaits au Brésil, au Mexqiue et au Paraguay (avec l'aide des autorités locales), le piratage continue d'augmenter. Nintendo lance un appel important à la lutte contre le piratage dans ces pays. En portera-t-il ces fruits ?

Source: Maxconsole

Mots-clés

Commenter 6 commentaires

Anonymous
Au lieu de dépenser autant de fric dans des procès et dans la lutte contre le piratage ils feraient mieux de se concentrer sur les prix pratiqués pour certains jeux et les revoir un peu à la baisse.

De toute façon, comme pour la musique, si le monde pouvait mettre en place un système de forfait/abonnement mensuel qui donnerait accès à un certains nombres de jeux par mois en fonction de l'abonnement choisi, je pense que ça commencerait à résoudre pas mal de problème... ça existe déjà pour certains jeux mais malheureusement pas pour les jeux grands publics.
Signaler Citer
vandrew
Choup67 a écrit:
Au lieu de dépenser autant de fric dans des procès et dans la lutte contre le piratage ils feraient mieux de se concentrer sur les prix pratiqués pour certains jeux et les revoir un peu à la baisse.

De toute façon, comme pour la musique, si le monde pouvait mettre en place un système de forfait/abonnement mensuel qui donnerait accès à un certains nombres de jeux par mois en fonction de l'abonnement choisi, je pense que ça commencerait à résoudre pas mal de problème... ça existe déjà pour certains jeux mais malheureusement pas pour les jeux grands publics.
Tout a fait d'accord mais va faire comprendre sa a Nintendo ... ::)
Signaler Citer