Actualité
Hack icon 3

Valve : "le piratage n'est pas une question de prix"

par
Source: IGN

Le cofondateur et directeur du studio américain nous lâche son point de vue au sujet du piratage des jeux...

Voilà maintenant quelques années déjà que le piratage affecte le monde vidéoludique. Avec un manque à gagner se chiffrant en milliards d'euros selon les spécialistes, cette pratique devenue courante est aujourd'hui la bête noire des éditeurs de jeux vidéo. Mais pourquoi ces sombres réseaux se sont-ils si rapidement développés ? Les titres seraient-ils devenus trop chers ? Selon Gabe Newell, le cofondateur et directeur de Valve, ce serait toute autre chose.

En effet, il y a quelque peu, le père de Steam, une plateforme de distribution de jeux en ligne sur PC, s'est exprimé au sujet de cette problématique épineuse. Et selon lui, les analystes se mettraient le doigt dans l’œil jusqu'au coude...

Nous pensons qu'il y a un important malentendu concernant le piratage. C'est un problème de service et non un problème de prix.

Afin d'illustrer ses propos, Newell explique :

Par exemple, si un pirate propose un produit n'importe où dans le monde, 24h/24 7j/7, accessible depuis le confort de votre ordinateur personnel, alors que selon certains accords officiels le produit arrivera officiellement dans votre pays trois mois après la sortie américaine et ne peut pour le moment être acheté dans votre boutique préférée, le service du pirate ne sera que meilleur.

 

Piratage Tete de Mort Clavier

De plus, il ajoute que sa société n'a aujourd'hui plus aucun problème avec le piratage grâce à différents moyens mis en place par ses propres soins.

Notre objectif est de créer un service de meilleure qualité que les pirates, et cela a été un succès pour nous, si bien que le piratage n'est fondamentalement plus un problème pour notre société. Par exemple, avant d'entrer sur le marché russe, on nous a dit que la Russie était une perte de temps puisque tout le monde piraterait nos produits. Eh bien la Russie est aujourd'hui en passe de devenir notre plus grand marché en Europe. 

Notre succès est dû à ce que les clients et les partenaires se sentent comme s'ils peuvent obtenir beaucoup de ces services. Ils peuvent nous faire confiance, nous ne profiterons pas de la relation que nous entretenons avec eux.

Valve aurait-il le remède miracle contre le piratage ? Toujours est-il que son dernier titre en date, Portal 2, a tout de même remporté un franc succès, aussi bien du côté presse que du côté des joueurs. Alors, même si certains de ces arguments peuvent paraître peu convaincants, pensez-vous tout de même que Gabe Newell ait raison ? Ou la pratique du piratage provient d'une toute autre cause ?

Commenter 13 commentaires

dav1974
Bonjour,
Il lui a fallu combien d'année pour se rendre compte que le piratage n'est pas un soucis de "prix"...mais ce n'est pas un soucis de service non plus, faut qu'ils arrêtent.
Au départ , dans les années 80, pirater n’était que le moyen pour des petites gens comme nous de se rebeller contre la société lorsque nous étions adolescents, mais nous avions encore la "valeur des choses" et le piratage n’était fait que par quelques passionnés ou geek, et au compte goutes.
Aujourd'hui , le piratage est juste un phénomène de société ou l'ont pousse les gens a avoir plus alors qu'ils n'ont pas les moyens. Et quand je dis "pousser" les gens, c'est aussi l'hypocrisie des médias et des "encadrements" qui donnent a tous les pékins le moyen de pirater tout en disant que c'est interdit. ON en revient encore une fois a ce système d'interdiction paradoxal : "je te donne tout pour faire ça, mais tu le fait pas, sinon je te démonte", exactement comme limiter la vitesse en voiture tout en sortant des autos qui sont de plus en plus puissantes, dire aux gens qu'il n'est pas bon de fumer alors qu'il est plus facile de trouver un paquet de cigarettes qu'une boite d'aspirines (essayez de trouver des aspirines le dimanche matin, vous verrez).
Alors si le piratage est devenu un sport national, c'est la faute a notre société, pas aux prix prohibitifs , aux lois ou autres excuses a la noix. C'est tout simplement que nous somme devenu "malhonnêtes" a cause des même gens qui se plaignent aujourd'hui qu'on leur coute des sous.
Signaler Citer
Avatar de l’utilisateur
eSkYcHo
Merci @dlacharme, rien a redire
Le fond de ma pensée est écrite

Qu'ils s'en prennent aux militaires et politiciens. La base du problème est internet qui fut public. C'est une très bonne chose mais les informations transitent bien plus vite avec le très très haut débit Max ou la super fibre optique pour télécharger plus vite. Ajoutez à cela ces crèves la dalle de multi-nanionals et les médias qui endoctrinent à coups de pubs qu'il faut acheter, il te faut cela pour devenir quelqu'un aussi non tu n'es rien. Parlons aussi des produits aux prix exorbitants, bien loin des prix de productions faisant ainsi des dizaines de milliards de bénéfices...
La crise, c'est nous qui sommes touchés bandes d'enfoirés !
Non, mais où allons nous !?.
Le piratage a changé de forme et s'est étendu sur le monde entier telle un vers binaire transitant de foyers en foyers. C'est un phénomène de société engendré par ces vautours qui osent se plaindre !!!
Signaler Citer
dav1974
Le gros point négatif de l'histoire, c'est que je trouve que les gamins ont plus du tout le sens du "prix" et du privé. C'est pas pour me la jouer Cosette, mais quand j’étais gosse, fils de mère célibataire, je savais malgré mes 10/11 ans qu'elle c’était saignée pour me payer mon premier amstrad 464. La preuve c'est que je l'ai encore a l’état neuf et qu'il fonctionne toujours. Ce que je veux dire par la, c'est que les trentenaires savent très bien ce que ça faisait d'avoir la dernière cassette de U2 ou de the cure etc, la valeur sentimentale qu'on leur donnaient. Et quand un pote achetait un jeu, on passait des après midi chez lui a y jouer en le jalousant secrètement. A voir aussi, que j'ai toujours quelques bon de commande a micromania, ou "boomerang" des années 80, et les jeux étaient loin d’être donnés déjà.
Aujourd'hui, quand un gamin veut un album ou un jeu, on sait très bien que 1 fois sur 2 (au moins) il va le télécharger. Sans se rendre compte qu'a la base c'est un vol. Et je tire pas sur l'ambulance, j'ai pas acheté de jeux PC depuis au moins 3 ans. La xbox je la laisse "propre" parce que j'ai encore ce coté (et ma femme aussi) collectionneur qui fait que j'adore les jeux en "boites" et en particulier les éditions collectors.
Combien de fois je suis allé chez un pote dépanner le PC qui raballe, et tout simplement a cause du disque dur plein parce que les gosse téléchargent des albums, des jeux, des films en masse, les parents idem d’ailleurs. Mais ces gens la ne sont pas de pirates, faut pas oublier que le "pirate" c'est le gars qui fait les cracks, les keygens, casse les protections etc, et des vrais "pirates", j'en connais que 2 , des gars qui sont capable depuis des années de dumper des roms ou de faire tomber les protections anti copies.
Signaler Citer
Avatar de l’utilisateur
eSkYcHo
Que les flics arrêtent tous les newbies qui téléchargent et tombent facilement sur des tutoriels illégaux comme une recherche pour un DM où tu as toute les réponses.
Peu de personne sait ce qui est légal de ce qui ne l'est pas, ou ne l'est plus, voir ce qui est toléré par des taxes supplémentaires sur les supports vierges... à en perdre la tête :?

Va dire cela aux gamins qui sont endoctrinés à tout vouloir pour 10 minutes et de suite, avec des parents qui sont complètements dépassés par les technologies. Tu as beau rabâcher qu'un disque dur est comme une bibliothèque... mais ils assimilent rien et s'obstinent aux défragmentations pour libérer de la place :lol:

Comme tu le disais si bien, ne pas confondre les pirates "Hackers" avec ces personnes victiment de la société. Mais peut être faut il résonner autrement en se demandant si cela n'a pas été voulu car il est difficile d'entendre que le téléchargement est récent et que personne ne pouvait y aller à l'encontre dès le début, que personne n'a rien vu. 8O

1- À l'époque on s'échangeait à la main. Maintenant c'est par internet
2- Les FAI fournissent une IP dynamique pour HADOPI ? :lol:
3- Les hébergeurs pas si privées pour que tous puissent télécharger
4- Les P2P qui sont cryptés, les réseaux et les proxys
5- Les réseaux WIFI publics mal ou non sécurisés

Tout est fait pour mais vous êtes tout de même coupable du crime des autres
Signaler Citer
smokekoz
le prix ouais!!! payer un jeux a 60 70 euros pour 5h de jeux!!
Et au final avoir une dizaines de dlc ce qui fait un jeux dans les 100eu.
Qu'ils arretent de nous prendre pour des cons et ptete que le piratage s'affaiblira.
Il faut des méthodes d'enfoirés pour avoir les enfoirés :wink:
Signaler Citer
dav1974
C'est pour ça qu'a chaque fois que je vois un "éditeur" se plaindre du piratage, ça me fou en rogne.
Aprés, pour le prix des jeux, oui c'est cher, mais pas plus qu'avant, le seul truc c'est qu'aujourd'hui ils sortent 15/20 jeux par mois et par machine.
Faut que je scan un vieux catalogue de "micromania", de 1987 si je me souviens le dernier que j'ai, les cartouches pour les master system etc étaient aux alentour de 300 francs pour certaines, donc...50 euro, en se disant bien que le smic a l'époque était de 4500/5000 franc (760/800 euro je crois), peut être un brin +, donc les jeux étaient plus cher a l'époque. Mais on avait pas ce système pourri de DLC qui pour moi est une des plus grosse arnaque de la nouvelle génération de consoles.
Signaler Citer
Avatar de l’utilisateur
Rango_1
dlacharme a écrit:Mais on avait pas ce système pourri de DLC qui pour moi est une des plus grosse arnaque de la nouvelle génération de consoles.


Mais non, c'est pour lutter contre l'occasion :mrgreen:
Signaler Citer
1evol
Un jeu comme Portal (ou mw3 :lol: ) qui sortirait direct à 40€ avec des MAJ GRATUITES, le piratage s'étoufferait... Mais les DLC...

Ce qui fait le piratage:
Tout le monde n'a pas de PayPal avec 40€ pour se payer un jeu steam immédiatement.
Il faudrait sortir de chez sois pour acheter son jeu chez microarnaque: tout le monde n'a pas de magasin de JV à côté de chez lui...
Steam a déjà été un énorme bon en avant contre le piratage avec toutes les promos...

Du côté piratage?

Des jeux qui sortent avant les dates officielles.
Une team Skidrow ultra active.
Des DL très rapides. (P2P donc pas de serveur surchargé, ou presque)
Pas besoin de sortir (Fainéant spotted).
Signaler Citer
Avatar de l’utilisateur
Miich_1
Je vois pas mal de bonne choses et d'autre moins ..

Pour ma part (après c'est un forum tout le monde est libre de s'exprimer ) c'est une question de prix , comme j'ai pu lire dans certains commentaire et vous faite un teste questionner des gens , ils vous le diront, car je suis désolé mais un jeux qui fait 70e tout le monde ne l'ai pas tout les mois pour acheter un nouvel opus ou les DLC comme pour Mw3 qui seront genre a peu près 15-20 euro par mois ..
Arpès de même que ça soit les jeux ou les films , c'est devenu très cher et quand certaine personne prennent l'exemple du passé avec les francs je suis désolé avec l'euro nous nous somme bien fait entuber et tout a augmenter (je pense tout se qui est jeux ect .. en premier )

Sur 10 personne faite le teste je me demande combien télécharge un jeux (n importe quelle plate forme) un film ou quoi.
Je ne dis pas que je suis pour mais je donne mon avis et il faut arrêter de se voiler la face c'est tout .

Après Steam qui dit qui arrive a lutter contre le piratage ça me fait bien rigoler, j'ai déjà acheter un produit Steam je l'enregistre je mets la clé produit , il sortait du magasin quelques heures avant , et quoi ? LA CLÉ PRODUIT ÉTAIT DÉJÀ UTILISER , waaah quelle lutte ? Faut que l'on m'explique .

Comme je l'ai dit je ne suis pas pour , je donne juste mon point de vue .
Signaler Citer
dav1974
Non mais le prix n'est pas l’élément "déclencheur" (lol) ou essentiel ...
La grande question est "a tu besoin de posséder plusieurs jeux par mois si tu en a pas les moyens" parce que si tu y vas comme ça, tu doit aussi siphonner l'essence, voler tes cigarettes, rouler dans une Ferrari volée ? non le truc est qu'on revient toujours au fait que la société a crée des besoins et des envies que les gens ne peuvent pas atteindre. Bon jveux pas encore entrer dans des discours a la noix, mais si les gosses préfèrent se payer des jeux a 70 euro plutôt que d'aller draguer la petite voisine, c'est pas une question de sous, c'est une question de "élevés pour consommer".
Ensuite, toujours par expérience perso (donc mon avis perso, je dis pas que j'ai raison non plus), ceux qui m'ont appris a "pirater" les jeux sur les anciennes machines (atari st, amstrad, etc...), étaient tous des gars bien placés et super bien payés dans une société nucléaire vers chez moi (Tricastin si certain habitent vers ici). Donc pas une question d'argent. Surtout que comme dis plus haut, j'ai gardé mes anciens bon de commandes, et les jeux n’étaient pas moins chers, les console non plus. Par contre, on se contentais des quelques sorties mensuelles, et cela ne nous empêchait pas de nous amuser.

Mais les DLC bon sang, la faut faire quelque chose, je sais pas, les boycotter.
Signaler Citer