Actualité
violence jeux video huutajat 01 0090005200044476

États-Unis : ventes interdites des jeux violents aux mineurs ?

par

La Cour Suprême des États-Unis discute actuellement sur la loi soutenue par l'État californien visant à interdire la vente de jeux vidéo violents aux mineurs...

La Cour Suprême va finalement devoir trancher sur la légitimité de cette loi qui provoque la controverse aux États-Unis depuis sa création en 2005. Elle a en effet été par deux fois refusée par la justice fédérale américaine à la suite des recours entamés par l’industrie américaine du jeu vidéo qui dénonce une atteinte à la liberté d’expression.

L’Etat Californien, dont les sénateurs sont à l’origine de cette loi, a donc décidé de saisir en dernier recours la plus grande instance juridique américaine, la Cour Suprême. Les questions qui suscitent le débat sont multiples : interdire la vente de jeux vidéo constitue-t-il une restriction du 1er amendement de la constitution américaine qui prône la liberté d’expression ? La décision d’achat n’est-il pas du ressort des parents ? Qu’est ce qu’un jeu violent ? Les jeux violents affectent-ils significativement les comportements des joueurs in the real life ?

postal 2 mario censure cour supreme


Les deux refus successifs de cette la loi traduisent clairement l'avis de la justice qui estime que la loi porte atteinte à la liberté d’expression, valeur phare des États-Unis. Pourtant, l’État Californien persiste et réfute cette décision en saisissant la Cour Suprême des États-Unis. L’Etat Californien justifie cette loi en évoquant une décision de la Cour suprême de 1968 interdisant la vente aux mineurs de magazines présentant l'image d'une femme nue. GTA (Grand Theft Auto) est régulièrement cité, mais également Postal 2 pour son extrême violence, jeu qui a été interdit dans plusieurs pays dont la France.                                             

Les juges s’interrogent sur la validité de cette loi, et compare les jeux vidéo à d’autres médias : « "Que fait-on pour les films ? Les comics ? Les contes de Grimm ? Pourquoi établir une différence entre ces médias et les jeux vidéo ?", questionne la juge Ruth Bader Ginsberg.

cour suprême postal 2
Photo extraite de Postal 2 : "pétition pour que les membres geignards du congrès jouent aux jeux violents"

La loi californienne laisse le choix aux parents d’acheter ou non le jeu pour leur enfant. Mais si un magasin s’aventure à vendre un jeu désigné comme violent à un mineur, il encourt 1000 $ d’amende.

Une question évidente se pose lors de la lecture de la loi : qu’est-ce qui caractérise un jeu violent ? Voici une définition simplifiée proposée par la loi Californienne :

Un jeu vidéo violent est un jeu dont un « adulte raisonnable trouverait que son contenu violent attirerait les mineurs pour des raisons morbides, qu'il serait offensant au regard de ce que la communauté considère comme acceptable pour les mineurs, et que son contenu accuse un manque patent de valeur scientifique, politique, artistique ou littéraire pour les mineurs. » Une définition plutôt vaste et complexe.

Le débat est également alimenté par une question maintes fois posée, régulièrement relayée par les médias suite à des comportements d’extrême violence de jeunes individus (fusillades dans un campus américain, fusillade en Finlande…) : est-ce que les jeux violents génèrent des comportements agressifs dans la vie réelle ? La réponse est loin d’être claire, plusieurs études ont été menées, certaines affirment que non les jeux vidéo n’affectent pas le comportement des joueurs, tandis que d’autres prétendent le contraire.

Bref, le débat risque d’être houleux à la Cour Suprême qui traite pour la première fois un sujet relatif aux jeux vidéo.

cour-supreme

Article rédigé par Caroline Tosh.

Commenter 23 commentaires

Anonymous
La "censure" n'arrange rien, surtout en Amérique et l'histoire l'a bien prouvé, persuadé que les problèmes de violence viennent de la TV... Il y a plus de censure que de fou qui court dans les rues aux US.
Signaler Citer
Avatar de l’utilisateur
dodogeek
zakuya à tout dit c'est au parent de surveiller ce que font leurs enfant si il en sont incapable, ils avait qu'a pas en faire.
C'est vrai qu'ils et de plus en plus difficile de tenir ces gosse en laisse à notre époque mais la façon dont ont éduque nos enfant et le plus responsable dans sont comportement.
Un enfant qu'ont laisse de coter sera débrouillard mais aussi plus violent qu'un enfant dont on accorde de l'attention, mais aussi un enfant trop gâter n'obéis pas il est irrespectueux et prend souvent sont argent de poche ou tout autre chose pour acquis. Le tout et de trouver le juste milieux savoir accorder de l'importance et de l'indépendance à ces enfant, tout en surveillent développement mental. Et surtout bien enquêter si votre enfant subit des sévices mental ou physique à l'école. (Parce que ces une des cause principales des mauvais rapport entre parent et enfant les gosse ne font pas assez confiance à leur parent pour les protégé donc ils isole et finisse par devenir asocial et paranoïaque, certain arrive à compenser leur envie d'acte violent par le jeux vidéo d'autre détaché de la réalité s'encre encore plus dans ce comportement)

Moi je fait partis de la catégorie qui compense, j'étaie tellement pestiférait étant petit que j'ai encore du mal à me faire des amis ou même envie de sortir de chez moi pour faire d'autre chose intéressantes, en plus ma mère travail très dure depuis que je suis petit donc elle ma souvent laisser avec ma sœur tout seul, mais n'a jamais oublier de nous faire comprendre quel nous aimes. :love: (même si j'avoue avoir été assez sale gosse parfois)
Signaler Citer
antoclass
Zakuya a écrit:La "censure" n'arrange rien, surtout en Amérique et l'histoire l'a bien prouvé, persuadé que les problèmes de violence viennent de la TV... Il y a plus de censure que de fou qui court dans les rues aux US.

C'est sûr ! :angel:
Signaler Citer
gal72
antoclass a écrit:
Zakuya a écrit:La "censure" n'arrange rien, surtout en Amérique et l'histoire l'a bien prouvé, persuadé que les problèmes de violence viennent de la TV... Il y a plus de censure que de fou qui court dans les rues aux US.

C'est sûr ! :angel:

Ledebildu59 a écrit:Moi je trouve vraiment qu'ils sont trop stricts avec les jeux videos : on voit des films de guerre avec des massacres qui sont - 12 ans et les jeux videos dès qu'une arme apparrait ca devient -16 voire -18 ans . Après tout c'est au parents de gérer leurs enfants .


+1 à tout les deux :)
Signaler Citer
hauru
Ledebildu59 a écrit:Moi je trouve vraiment qu'ils sont trop stricts avec les jeux videos : on voit des films de guerre avec des massacres qui sont - 12 ans et les jeux videos dès qu'une arme apparrait ca devient -16 voire -18 ans . Après tout c'est au parents de gérer leurs enfants .



C'est en France qu'on est pas très sérieux sur les films.
Franchement j'ai halluciné quand j'ai vu que mémoire de nos père et lettre d'iwojima étaient tout public.
Je n'ai pas vu tout les films de guerres, mais je trouve qu'il est vachement dur pour des gosses, et surtout peut-être traumatisant (je pense notamment à la scène où ils se suicident à coup de grenade).

Bon après, il faut que les parents surveillent leurs gosse.
Mais bon je me souviendrai toujours, il y a ma mère qui voit mon petit frère jouer à gta IV, je lui dis que c'est tout de même interdit au moins de 18 ans, et ma mère vois le jeu et a cette réponse qui est vrai: on voit pourtant la même chose aux infos et à la télé.
Donc après tout, qui est-ce qu'on doit blâmer?
Signaler Citer
opun
Pour la TV, il existe en France un organisme le CSA qui vise selon une règle commune et acceptée par l'ensemble à graduer ce qui pet être vu selon que l'on soit plus ou moins jeune. Il n'y a pas a priori d'interdiction formelle mais un avis prévenant des "risques" de tel ou tel sujet ; c'est ce que l'on retouve derrière les jeux . Nous pouvons nous interroger sur la transgression qui découle de l'interdit....
Signaler Citer