Actualité
Ubisoft Logo

Ubisoft : des investisseurs canadiens pour lutter contre Vivendi

par
Source: Gamasutra

Yves Guillemot a peut-être trouvé la parade idéale pour éviter de plier face à Vivendi : faire appel à des investisseurs canadiens.

Ubisoft ne compte pas baisser les armes face à l'hostilité financière de Vivendi. Le groupe dirigé par Vincent Bolloré a récemment lancé une OPA sur Gameloft et il est fort probable qu'une pareille action contre l'éditeur français de jeux vidéo suive. La semaine dernière, Yves Guillemot est resté ferme et n'entend pas céder face à la pression de Vivendi. Pour lutter contre le géant, l'une des solutions sera peut-être de partir en quête d'autres investisseurs.

ubisoft logo 2

Selon The Globe and Mail, Ubisoft est parti chercher de l'aide du côté du Canada, où sont établis ses principaux studios de développement. La firme souhaiterait augmenter le nombre d'actionnaires pour garantir un meilleur contrôle de son capital. Elle aurait notamment demandé aux gouvernements du Québec et du Canada, parmi une douzaine d'entités financièrement puissantes.

Ce n'est pas un hasard si Yves Guillemot se tourne vers le Canada pour lutter contre Vivendi, Ubisoft y employant plus de 3 000 personnes, sans compter l'économie que cela génère. Qui sait ce que tout ça deviendra en cas d'acquisition par Vivendi... Dans tous les cas, Ubisoft a de sacrés arguments à brandir pour attirer les investisseurs canadiens et conserver son indépendance.


redacteur vignette Saint Pitch Maxime CLAUDEL (Saint_Pitch)
Rédacteur - Responsable des tests
Fan de LEGO, de sports (NBA, foot, F1), de cinéma, de technologie, de jeux vidéo (lol). Amateur de jolies femmes et (gros) joueur de Magic: The Gathering.
Suivre ce rédacteur : Twitter GamgerGen Instagram GamerGen vignette bouton
Mots-clés

Commenter 4 commentaires

Avatar de l’utilisateur
Jaiden
La solution viendra du Québec de toute façon. C'est un peu la base opérante d'Ubi et la ville de Montréal emploi je ne sais combien de personnes grâce a Ubi.
Si Vivendi relicalise ce serait un coup dur pour la ville et la belle province.
Signaler Citer
Avatar de l’utilisateur
ariakas
Franchement, si VIvendi prend le contrôle d'Ubisoft, on pourra dire que ça se sera fait dans la douleur ^^
Du coup, si le gouvernement canadien s'en mêle, c'est en France qu'il y aura des pertes d'investissements parce que s'il y a embauche ou investissement futur, ça se fera au Canada en compensation.

c'est vraiment dommage tout ça, autant si c'est Vivendi que si c'est le Canada.
Signaler Citer